Incendie de la cathédrale de Nantes : CNews interroge en direct par erreur un faux suspect

Partager l'article
Vous lisez:
Incendie de la cathédrale de Nantes : CNews interroge en direct par erreur un faux suspect
Un homme se retrouve en direct par erreur sur CNews © CNews
Un anonyme s'est retrouvé en direct sur la chaîne sans comprendre pourquoi.

Une malheureuse priorité au direct. Dimanche, en début d'après-midi, sur CNews, l'actualité était partagée entre deux faits principaux : le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos à compter de ce lundi et l'incendie de la cathédrale de Nantes survenu la veille. Parmi les principaux dégâts figure la destruction du grand orgue de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Une enquête a été ouverte pour incendie volontaire et un bénévole du diocèse d'origine rwandaise, qui officiait en tant que servant d'autel, a été placé en garde à vue le même jour.

À lire aussi
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"

Et alors qu'une déclaration de l'avocat de ce bénévole était attendue aux alentours de 13h15, le journaliste de CNews Patrice Boisfer a interrompu son duplex à l'antenne avec un infectiologue pour proposer aux téléspectateurs de retrouver "l'individu qui a été interpellé" et qui venait donc, à en croire la chaîne, d'être libéré. Problème, la séquence a occasionné quelques secondes de flottement. Un homme noir est apparu cerné par les micros de RTL, CNews, LCI et d'autres médias, sans prononcer un seul mot, l'air hagard. A ce moment-là, parmi les quatre chaînes d'information en continu, seule CNews avait choisi de donner la priorité au direct.

"Je pense que, peut-être, ce n'est pas la bonne personne"

Un journaliste a alors réalisé qu'il y avait erreur sur la personne puisque son seul point commun avec l'individu interpellé était, selon toute vraisemblance, sa couleur de peau. "Je pense que peut-être, ce n'est pas la bonne personne", a-t-on pu entendre avant que Patrice Boisfer ne revienne à l'antenne, en secouant la tête, l'air contrarié. "Voilà, on retournera du côté de Nantes pour voir ce qui se passe au niveau de ce commissariat", a promis le présentateur sans s'attarder sur le fâcheux malentendu. Quelques minutes plus tard, un nouveau direct a eu lieu devant le commissariat de Nantes, cette fois en présence de Maître Quentin Chabert, l'avocat de l'individu interpellé, qui a rappelé la nécessaire présomption d'innocence.

Le bénévole du diocèse a finalement été remis en liberté dimanche en début de soirée sans aucune poursuite à son encontre. Sur Twitter, Patrice Boisfer est revenu sur cet incident en commentant sa réaction spontanée à l'antenne : "Sachez que je fais encore la même tête. Toujours aussi surpris. Je tiens surtout à m'excuser pour cette séquence qui me serre le coeur". puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

Sur le même thème
l'info en continu
Audiences : Quelle audience pour Atalanta/PSG sur RMC Sport ?
Audiences
Audiences : Quelle audience pour Atalanta/PSG sur RMC Sport ?
Ligue des champions : Éric Di Meco ne commenterait pas une finale avec le PSG
Sport
Ligue des champions : Éric Di Meco ne commenterait pas une finale avec le PSG
France 2 diffuse le "Montreux Comedy fête ses 30 ans" avec Kev Adams ce soir
Programme TV
France 2 diffuse le "Montreux Comedy fête ses 30 ans" avec Kev Adams ce soir
Arnaud Lagardère publie les comptes de sa holding personnelle
Business
Arnaud Lagardère publie les comptes de sa holding personnelle
Estelle Denis prise d'un fou rire dans "L'Equipe d'Estelle"
TV
Estelle Denis prise d'un fou rire dans "L'Equipe d'Estelle"
Valérie Trierweiler écartée de "Paris Match"
Presse
Valérie Trierweiler écartée de "Paris Match"
Vidéos Puremedias