Josh Hopkins : "Le pilote de 'Cougar Town' est le pire épisode de la série"

Partager l'article
Vous lisez:
Josh Hopkins : "Le pilote de 'Cougar Town' est le pire épisode de la série"
Entretien avec l'acteur qui incarne Greyson dans "Cougar Town", qui évoque le nom de la série, son évolution, et les audiences quelque peu décevantes.

Il fait partie de l'une des séries les plus déjantées de la saison. Josh Hopkins, que les fans de séries connaissent d'Ally McBeal, Brothers & Sisters ou encore Vanished, est l'un des héros de Cougar Town, l'une des séries qui a le plus buzzé à la rentrée 2009, mais qui a également eu du mal à passer outre son titre et son concept, assez polarisants.

De passage à Monte-Carlo pour présenter la série, dans le cadre du Festival de la Télévision, l'acteur a accordé une interview à quelques journalistes, dont Ozap. Il tente d'y expliquer en quoi Cougar Town est une série vraiment unique et à l'humour particulier, et évoque justement le titre qui pose problème, et l'évolution de la série, qui n'a suivi son concept original que lors des quelques premiers épisodes, avant de changer de direction. Entretien.

« C'est une série qui montre des adultes »



Qu'est-ce qui vous a amené à Cougar Town ?
Quand j'ai lu le script de Bill Lawrence, le créateur de la série, pour la première fois, et quand j'ai su que Courteney Cox Arquette en faisait partie, j'ai su que ce serait une série très spéciale. Puis, j'ai passé l'audition, avec énormément d'acteurs, comme d'habitude en fait. Et j'ai eu la chance de décrocher le rôle !

Cougar Town est une série assez originale au niveau de son humour, loin des sitcoms traditionnelles qu'on voit à la télé américaine en ce moment. Qu'en pensez-vous ?

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs de la matinale de France 2 (MAJ)
TV
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h


C'est différent surtout parce que, dans une société obsédée par la jeunesse, c'est une série qui montre des adultes, qui font des choses d'adultes, qui parlent de sujets d'adultes. Je pense que ça rend la série unique. Et effectivement, l'humour, le style, la répartie, tout ça sont des choses très propres à Bill Lawrence, le rythme aussi, même si on laisse parfois le temps à la série de ralentir un peu. Je prends que c'est une série bien pensée, et qui a effectivement un tempo très différent de tout ce qu'on peut voir à la télé.

Comment le personnage de Greyson vous a-t-il été présenté à l'origine ?
Au tout début, c'était un psychologue pour enfants ! Mais ils ont changé ça pour le rythme, et aussi parce qu'ils avaient besoin d'un autre décor, donc ils m'ont fait propriétaire d'un bar ! (Rires) Comme ça les gens avaient un nouvel endroit où traîner. Et Bill m'a aussi dit qu'il voulait réécrire un peu le personnage en fonction de mon style, de mon rythme. Je suis tout le contraire de Busy Philipps, qui parle très, très vite ! Donc Bill a écrit le personnage en fonction de ça.

« Le titre a aidé la série au début, mais lui a fait du mal par la suite »



Les critiques parlent d'une évolution de la série, du fait que les premiers épisodes étaient assez chaotiques, mais que la série a trouvé son rythme au bout d'un certain temps. Vous êtes d'accord avec cette analyse ?
Oui, tout à fait. On aurait pu faire mieux au début. Le pilote est sans aucun doute le pire épisode de la série ! En fait, c'est très dur - et c'est le cas pour tous les pilotes - de présenter tous les personnages et de faire rire en même temps. Et puis on n'avait pas encore trouvé le ton, le rythme... C'est assez difficile, transmettre à l'image ce qui est dans la tête de quelqu'un. Mais il y a eu un changement, la série est devenue plus basée sur les amis que sur une jeune divorcée qui sort avec des hommes plus jeunes. C'est devenu une série sur une famille dysfonctionnelle, et on a vraiment trouvé notre rythme par la suite. Et ça nous a fait plaisir de voir qu'à la fin de la saison, les critiques étaient bonnes, et que même des gens qui ne voulaient pas aimer ont aimé. Après tout, certains étaient contre l'idée de regarder une série qui s'appelle Cougar Town !

Pensez-vous justement que le titre ait pu causer une incompréhension auprès du public et des médias ?
C'est assez intéressant en fait, parce le titre a effectivement pu faire du mal à la série. Ils ont fait des études, et il y a des gens qui ne veulent pas regarder une série qui s'appelle comme ça. Mais dans cette époque où il faut faire de bons scores tout de suite pour être sûr de rester à l'antenne, le titre a aussi aidé la série au début. Il était si provocateur que pas mal de gens ont voulu voir de quoi il était question, plutôt que si la série s'était appelée... La revoilà !. Les gens ont au moins retenu le nom. Quand je suis arrivé sur le projet, tout le monde avait entendu parler de Cougar Town. Depuis, le nom a peut-être causé du tort à la série, mais ça l'a aidée lors du lancement.

Quelles autres évolutions ont eu lieu dans la série ?
Courteney est toujours le personnage principal, et c'est vrai que le fait d'avoir présenté la série comme "sa" série, elle devait être dans presque tous les plans au début. Aujourd'hui, c'est plus une comédie chorale. Par ailleurs, le fait d'avoir fait vivre ces personnages ensemble facilite les choses. Lors des premiers épisodes, quand mon personnage se retrouvait face à celui de Travis, il fallait expliquer pourquoi ils étaient au même endroit, puis seulement on pouvait commencer à raconter une histoire. Aujourd'hui, on a passé ce stade.

« On a tenu le coup face à American Idol »



Pensez-vous que le fait que les personnes soient à ce point bizarres et un peu fous est l'un des points forts de la série ?
Absolument, oui. Les gens normaux sont ceux qu'on ne connaît finalement pas si bien que ça, je pense. Là, tout le monde peut s'identifier à ces gens un peu étranges, qui ont une forte personnalité.

Et le fait de ne pas juger ces personnages, de les présenter exactement comme ils sont, y participe ?
Les bonnes séries donnent l'impression aux téléspectateurs qu'ils comprennent quelque chose que les autres ne comprennent pas, qu'ils sont un peu dans la confidence, que les private jokes s'adressent à eux aussi. C'est le cas de Seinfeld, par exemple - et je ne compare pas du tout notre série à Seinfeld - qui est l'une des meilleures comédies de l'histoire. Tout le monde pensait connaître et comprendre Seinfeld un peu plus que les autres. Et je pense qu'il y a une dimension un peu similaire dans Cougar Town, pour les gens qui nous regardent régulièrement. On fait des rappels à d'autres épisodes, des blagues drôles quand elles sont prises seules, mais encore plus drôles parce qu'elles parlent de quelque chose qu'on a vu dans l'épisode précédent ou celui d'avant.

Que pensez-vous des audiences ?
Les audiences sont bonnes. Lors de la deuxième moitié de la saison, on a dû faire face à American Idol, qui est un véritable bulldozer. On ne peut rien faire contre ! Et on est même diffusé lors de la deuxième moitié de l'émission, qui est celle qu'il faut absolument regarder (on apprend le nom du candidat éliminé un peu avant 22h, ndlr). Mais on a bien tenu le coup, surtout sur les 18-49 ans, qui est la cible préférée des annonceurs. On est diffusé derrière une très bonne série, Modern Family, qui marche très fort et qui est excellente. C'est une très bonne case pour nous !

Pensez-vous qu'il y a quelque chose qui fait que Cougar Town est moins populaire, moins accessible que d'autres séries, et notamment Modern Family justement ?
Modern Family est une excellente série. Ils ont réussi quelque chose de parfait, et ça porte bien son titre. Ils ont trouvé un équilibre parfait dans la forme, avec les vignettes, tout ça... C'est vraiment génial. Je ne sais pas si on aura un jour ces scores, parce que la série est peut-être plus spécifique. Mais je pense que ceux qui aiment Cougar Town adorent la série, et c'est déjà bien.

Josh Hopkins
Josh Hopkins
Autour de Josh Hopkins
commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Héros" : NRJ 12 lance un nouveau magazine ce soir
TV
"Héros" : NRJ 12 lance un nouveau magazine ce soir
"Poulpovision" : Monsieur Poulpe lance sa nouvelle émission à 14h20 sur Canal+
Programme TV
"Poulpovision" : Monsieur Poulpe lance sa nouvelle émission à 14h20 sur Canal+
Xavier Dupont de Ligonnès : Les médias font leur mea culpa
TV
Xavier Dupont de Ligonnès : Les médias font leur mea culpa
Audiences samedi : "On n'est pas couché" au plus bas, lancement très compliqué pour "Top départ" sur M6
TV
Audiences samedi : "On n'est pas couché" au plus bas, lancement très compliqué...
Audiences : "Les murs du souvenir" leader devant "DALS", débuts difficiles pour "La course des champions"
Audiences
Audiences : "Les murs du souvenir" leader devant "DALS", débuts difficiles pour...
"La boîte à secrets" : Première bande-annonce pour la nouvelle émission de Faustine Bollaert sur France 3
TV
"La boîte à secrets" : Première bande-annonce pour la nouvelle émission de...
Vidéos Puremedias