Interview sur Europe 1 : Quand Jean-Pierre Elkabbach soufflait questions et réponses à Brice Hortefeux

Partager l'article
Vous lisez:
Interview sur Europe 1 : Quand Jean-Pierre Elkabbach soufflait questions et réponses à Brice Hortefeux
Jean-Pierre Elkabbach et Brice Hortefeux sur Europe 1
Jean-Pierre Elkabbach et Brice Hortefeux sur Europe 1 © Europe 1
"Mediapart" publie aujourd'hui des retranscriptions de conversations privées entre le journaliste de 82 ans et l'ex-ministre sarkozyste en 2013.

Mélange des genres. "Mediapart" publie aujourd'hui la retranscription de plusieurs échanges téléphoniques privés entre Brice Hortefeux et Jean-Pierre Elkabbach. Datant de 2013, ces conversations ont été enregistrées et archivées par la justice française dans le cadre de l'enquête sur le financement libyen présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, en 2007.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Ophélie Radureau-Viaene ("Télématin") : "Laurent Bignolas sera reconduit la saison prochaine"
Interview
Ophélie Radureau-Viaene ("Télématin") : "Laurent Bignolas sera reconduit la saison...

Enregistrés à la veille d'une interview dans la matinale d'Europe 1, les échanges entre l'ex-ministre de l'Intérieur de François Fillon et celui qui est à l'époque l'intervieweur vedette de la station du groupe Lagardère, laissent apparaître leur proximité. "Dans une incroyable symbiose, les deux hommes précisent ensemble au mot près certains moments clés de l'entretien à venir. On surprend non seulement l'intervieweur confier les questions à son futur invité mais aussi lui donner le verbatim des réponses qu'il attend", s'étonne ainsi "Mediapart" dans son article.

"Tu peux envoyer une vacherie, là"

Tel un conseiller en communication, Jean-Pierre Elkabbach indique à Brice Hortefeux d'éventuels éléments de langage à utiliser le lendemain à l'antenne, non sans lui annoncer à l'avance quelles questions lui seront ou non posées lors de l'interview. "Je crois que je ne te poserais pas de questions sur le Mali. Je m'en fous, sauf si tu dis : 'Il faut que la France se retire... le plus vite possible.' Bon mais là tu prends des risques d'insécurité, tu vois ?", glisse par exemple le journaliste à Brice Hortefeux. "Il (Pierre Moscovici, alors ministre de l'économie, ndlr) est sur tous les plateaux pour parler de son livre, il ferait mieux de surveiller Bercy. Tu peux envoyer une vacherie, là", indique Jean-Pierre Elkabbach à un autre moment de la conversation, soufflant ensuite plusieurs projets de réponses à Brice Hortefeux, dans une forme de co-construction de l'interview du lendemain.

Contacté par "Mediapart" sur ces échanges, Jean-Pierre Elkabbach, souffrant et en retrait de l'antenne de CNews depuis novembre, souligne que Brice Hortefeux "a une peur terrible de la presse". "Il y avait des discussions entre nous pour le convaincre de donner une interview à Europe 1, parce qu'il y a une grande concurrence des matinales. Je l'ai peut-être aidé à formuler ce qu'il voulait dire. Ce n'est pas un grand improvisateur. Souvent, il lit ses notes et c'est incompréhensible", a commenté le journaliste, reconnaissant que ces retranscriptions pouvaient laisser croire à l'existence d'une connivence entre lui et l'ex-ministre sarkozyste. "La connaissance (d'un journaliste, ndlr) n'est pas la complaisance. Au contraire, c'est l'exigence. Quand on ne prépare pas, il y a de la langue de bois", a pour sa part fait valoir Brice Hortefeux, également joint par le site d'information.

"Un sujet d'intérêt général" selon "Mediapart"

Alors que la divulgation d'échanges privés entre un politique et un journaliste pourrait lui être reprochée, "Mediapart" a expliqué vouloir nourrir avec cette publication "le nécessaire débat d'intérêt public sur la déontologie du journalisme". "La question de la sincérité de l'information est un sujet d'intérêt général, tant la défiance croissante du public envers le journalisme atteint le crédit de la démocratie elle-même", estime aussi le site d'Edwy Plenel.

Et de citer la charte de Munich de 1971 qui recommande aux journalistes de "ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste". Un journaliste "évitera – ou mettra fin à – toute situation pouvant le conduire à un conflit d'intérêts dans l'exercice de son métier" et "ne prendra à l'égard d'aucun interlocuteur un engagement susceptible de mettre son indépendance en danger", souligne le site d'information, citant cette fois la charte de Tunis de 2019.

Sur le même thème
l'info en continu
Majelan : La plateforme de podcasts de Mathieu Gallet va retravailler son offre
Radio
Majelan : La plateforme de podcasts de Mathieu Gallet va retravailler son offre
Netflix, Amazon Prime Video, Disney+ : Les contenus à découvrir en juin sur les plateformes de SVOD
SVOD
Netflix, Amazon Prime Video, Disney+ : Les contenus à découvrir en juin sur les...
"Traumatisée" par la presse people, Sheila pousse un coup de gueule sur RTL
Radio
"Traumatisée" par la presse people, Sheila pousse un coup de gueule sur RTL
Audiences samedi : "Tout le monde veut prendre sa place" au plus bas, "Fais moi une place" avec Guy Bedos au million
TV
Audiences samedi : "Tout le monde veut prendre sa place" au plus bas, "Fais moi...
Audiences : "Les mystères des majorettes" large leader, succès pour "N'oubliez pas les paroles"
TV
Audiences : "Les mystères des majorettes" large leader, succès pour "N'oubliez pas...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Vidéos Puremedias