Jean-Jacques Bourdin (P5) : Les questions des internautes

Partager l'article
Vous lisez:
Jean-Jacques Bourdin (P5) : Les questions des internautes
Jean-Jacques Bourdin, invité spécial de puremedias.com toute la journée.
Jean-Jacques Bourdin, invité spécial de puremedias.com toute la journée. © Visual Presse Agency
Toute la journée, Jean-Jacques Bourdin est l'invité exceptionnel de puremedias.com à l'occasion de la sortie de son livre, "L'homme libre" (Ed. Cherche Midi).

Toute la journée, Jean-Jacques Bourdin, matinalier sur RMC, est l'invité exceptionnel de puremedias.com. Le journaliste raconte dans son livre ("L'homme libre", Ed. Cherche Midi) les coulisses de ses entretiens quotidiens à la radio, sa vision du journalisme et du rapport de certains médias aux politiques. Il défend aussi son modèle, celui de donner la parole aux auditeurs, quotidiennement. Avant-dernière partie avec une sélection de vos questions, posées lundi sur puremedias.com.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

> P1 : "Je fais ce que je veux, c'est moi qui décide, voilà ma liberté"
> P2 : "Je plains ceux qui travaillent avec Nicolas Canteloup"
> P3 : "RMC n'est pas un défouloir"
> P4 : "La télévision ne me fait pas rêver"

Propos recueillis par Julien Bellver et Benoît Daragon.

baudouin-de-pompignan2 : Monsieur Bourdin, à 65 ans, pensez-vous parfois à la retraite quand vous vous rasez le matin ?
Jean-Jacques Bourdin : Non, jamais ! Je ne pense pas à la retraite, j'ai trop de passion pour ce métier. On vieillit bien quand on travaille. Mais je suis un privilégié, je peux me permettre ça. Quand on a travaillé dur toute sa vie, de manière physique ou psychologique, on pense évidemment à la retraite. Moi non !

Thibault : Vous avez publiquement annoncé avoir voté pour François Bayrou lors du premier tour des élections présidentielles de 2012, c'est une entorse à votre neutralité journalistique ?
Non, absolument pas ! Ou alors lançons le débat "Est-ce qu'un journaliste doit voter ?". Moi je pense que oui ! Un journaliste peut voter et faire son travail honnêtement à côté. Ce n'est pas une opinion, c'est un choix. Je ne suis pas partisan ou encarté. C'est un choix de citoyen et je le dis clairement. J'ai voté Bayrou en 2012 mais maintenant je pense qu'il doit arrêter, deux fois candidat ça suffit.

"Parfois, j'ai mal aux oreilles mais je n'interviens que quand l'auditeur est hors-la-loi"

romainl : Vous donnez la parole aux auditeurs. Sachant que ce genre d'émissions (comme les réseaux sociaux) sont accaparées par les extrêmes (la majorité étant, par nature, silencieuse) ne pensez-vous pas que vous contribuez depuis près de 20 ans à renforcer les positions des plus réactionnaires de nos concitoyens ?
Le lecteur de puremedias donne une opinion là. Je rappelle que 80% des auditeurs qui passent témoignent. Dans les 20%, effectivement vous avez toutes les opinions qui s'expriment. Parfois radicales ! Mais je vous rappelle que vous avez 20% des Français qui votent pour le Front National, 15% pour le Front de gauche. C'est l'illustration même de ce qu'est le paysage politique français.

Cela vous fait mal aux oreilles parfois ?
Parfois j'ai mal aux oreilles mais je n'interviens que quand l'auditeur est hors-la-loi.

lalo-19 : Quelles questions auriez-vous posées à Dominique Strauss-Kahn que Claire Chazal n'a pas posées ?
Elle a subi cette interview. Mon idée de ce livre, c'est ça : je ne veux pas subir ! Je n'aurais pas été fier de cet entretien. Quelles questions ? Il y en avait mille ! Il fallait lui demander ce qu'il s'était réellement passé dans cette fameuse chambre, concrètement : "Vous étiez dans cette chambre, qui était présent ? Où ? Comment ? Pourquoi ?". Malgré le non-lieu, les doutes restent, aussi à cause de cette interview. L'erreur des communicants de DSK, c'est de l'avoir confronté à ça, il n'était peut-être pas prêt psychologiquement à affronter ça. On lui a donc dicté ses réponses.

"Dieudonné se dit ostracisé par les médias, c'est faux !"

Thibault : Vous avez dit que Dieudonné avait refusé toutes vos invitations. Quelles questions aimeriez-vous lui poser ?
Moi, je suis pour l'inviter ! Ma première question : "Oui ou non est-ce que la Shoah a existé ?". Il va me répondre qu'il n'est pas suffisamment qualifié. Là, je lui produis des témoignages, d'hommes et de femmes, qui ont vécu la Shoah. Je l'aurais mis face à cette réalité. "Ils mentent, Dieudonné ? Vous n'y croyez pas ?". Le problème de Dieudonné, c'est qu'il est dans une ambiguïté permanente, il se dit ostracisé par les médias. Ce qui est faux ! C'est lui qui se crée ce personnage pour exister.

Vous êtes sur la ligne de Frédéric Taddéï...
Oui, complètement ! Le procès qu'on lui fait me paraît invraisemblable. Dans ce pays, on ne peut plus rien dire, rien faire, rire de rien.

Vous n'avez pas de liste noire donc, vous pouvez interviewer des "cerveaux malades".
S'ils sont malades, nous allons débusquer cette maladie. Je dis toujours que dans les années 30, j'aurais pu interviewer Hitler. Mais pas à partir de 1939, ce qui est complètement différent. A partir du moment où on connaît les atrocités commises, on ne peut plus l'interroger, là c'est plus qu'un cerveau malade. Avant cela, il fallait l'interviewer ! Regardez bien ce qu'il s'est passé, quelques journalistes ont dénoncé cette montée de l'hitlérisme. Mais beaucoup n'ont pas cherché à savoir ce qui se passait en Allemagne. Si les journalistes avaient mieux fait leur boulot, ça aurait été peut-être différent.

"Si le groupe était vendu, et moi avec, je pourrais prendre ma clause de cession"

lalo-19 : Vous qui êtes très attaché à l'indépendance, comment réagiriez-vous quant à un potentiel rachat du groupe NextRadioTV propriétaire de BFM/RMC par un grand groupe audiovisuel, TF1 par exemple, comme certaines rumeurs laissent l'entendre ?
C'est une très bonne question. Si le groupe était vendu, et moi avec, je pourrais prendre ma clause de cession (qui permet à un journaliste de quitter une entreprise de presse avec indemnités, NDLR). Ca dépend à qui le groupe est vendu ! S'il y a atteinte à ma liberté, je m'en vais immédiatement. TF1, ce sera probablement clause de cession.

MaDjYc : Monsieur Bourdin, les internautes de puremedias veulent savoir ! Seriez-vous prêt à animer la matinale de France Info pour lui redonner un peu de couleur et des audiences positives ?
Non, j'ai assez à faire ici. J'écoute le service public, j'aime bien France Culture notamment. Dès que je roule, j'écoute beaucoup. Je suis toujours branché sur France Culture quand je suis en voiture.

Sur le même thème
l'info en continu
"On est en direct" : Découvrez à quoi ressemble la nouvelle émission de Laurent Ruquier
TV
"On est en direct" : Découvrez à quoi ressemble la nouvelle émission de Laurent...
François Cluzet dézingue Jean-Marie Bigard, "roi des beaufs" et "abruti total"
Radio
François Cluzet dézingue Jean-Marie Bigard, "roi des beaufs" et "abruti total"
Jean-Michel Salvator à la tête de la rédaction du "Parisien"
Presse
Jean-Michel Salvator à la tête de la rédaction du "Parisien"
Audiences samedi : Bon lancement pour Laurent Ruquier, Jean-Luc Lemoine au million, record pour "C l'hebdo" en direct
TV
Audiences samedi : Bon lancement pour Laurent Ruquier, Jean-Luc Lemoine au...
Audiences : "Avis de tempête" large leader, "The Voice kids" au plus bas, score correct pour "Surprise sur prise"
TV
Audiences : "Avis de tempête" large leader, "The Voice kids" au plus bas, score...
"The Boys" : Amazon prépare un spin-off de sa série sur les super-héros
Séries
"The Boys" : Amazon prépare un spin-off de sa série sur les super-héros
Vidéos Puremedias