Jean-Michel Aphatie : "Le 'Grand Journal' est démodé, c'est Eric Zemmour qui est dans l'air du temps"

Partager l'article
Vous lisez:
Jean-Michel Aphatie : "Le 'Grand Journal' est démodé, c'est Eric Zemmour qui est dans l'air du temps"
Par Julien Bellver Rédacteur en chef

Co-rédacteur en chef de puremedias.com, Julien Bellver est diplômé de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Passionné par les nouvelles technologies et les médias, il a collaboré à plusieurs émissions...

Jean-Michel Aphatie est resté 9 ans au "Grand Journal".
Jean-Michel Aphatie est resté 9 ans au "Grand Journal". © CANAL+
Interrogé par "Télé Obs", Jean-Michel Aphatie revient sur son éviction du "Grand Journal" de Canal+ en juin dernier.

Ecarté du "Grand Journal" avant le tsunami Bolloré, Jean-Michel Aphatie rebondira dès lundi sur Europe 1, aux commandes de "Europe Midi". Interrogé longuement dans Télé Obs cette semaine, l'ex-intervieweur politique de la matinale de RTL revient sur son éviction du talk de Canal+. Un départ contraint mais aujourd'hui digéré. "Ces dernières années, le côté rance, vieillot et nauséabond de la culture française a refait surface. Et RTL a en son sein un représentant de cette culture rance pour qui Canal+ et 'Le Grand Journal' n'est rien d'autre que l'expression de la bien-pensance, de l'esprit bobo et d'un certain gauchisme", lâche-t-il. Visé sans le nommer, Eric Zemmour, son ex-confrère sur RTL.

À lire aussi
"Demande d'asile humoristique" : Guillaume Meurice et Aymeric Lompret débarquent par surprise dans le studio de RTL pendant la chronique d'Alex Vizorek
Radio
"Demande d'asile humoristique" : Guillaume Meurice et Aymeric Lompret débarquent...
Licenciement de Guillaume Meurice : À son tour, Thomas VDB annonce quitter France Inter, après 16 ans derrière le micro
Radio
Licenciement de Guillaume Meurice : À son tour, Thomas VDB annonce quitter France...
"Un tableau Excel à la place du cerveau" : Après son licenciement, Guillaume Meurice étrille la direction de France Inter dans une lettre
Radio
"Un tableau Excel à la place du cerveau" : Après son licenciement, Guillaume...
"Il faudra une fois encore m'adapter" : Charline Vanhoenacker réagit au licenciement de Guillaume Meurice pour "faute grave" par Radio France
Radio
"Il faudra une fois encore m'adapter" : Charline Vanhoenacker réagit au...

Jean-Michel Aphatie avoue regarder "avec un peu de tristesse" la récente reprise en mains de Canal+ par Vincent Bolloré, après l'éviction de Rodolphe Belmer, le patron de la chaîne, et de Renaud Le Van Kim, producteur historique du talk d'access. Mais il consdière, après neufs ans sur le fauteuil de l'émission, "avoir fait son temps". Il revient aussi sur le déclin de cette marque emblématique de Canal+, qui sera reprise à la rentrée par Maïtena Biraben et produite par une autre société, Flab.

"L'émission représentait l'élégance individualiste"

"L'âge d'or de l'émission, c'est la saison 2006/2007. A cette époque, l'émission est le reflet de l'élégance individualiste. Elle résonne avec l'époque car la société française est sur ces rails-là, analyse-t-il. Nicolas Sarkozy en 2007 affirme quelque chose de cet ordre (...) La société tient une occasion historique de prendre un virage qu'elle a toujours refusé de prendre : mondialisation et compétitivité".

Selon le journaliste, la crise de 2008 a tout changé dans la perception qu'ont les téléspectateurs de l'émission. "La France se replie. 'Mon véritable ennemi, c'est la finance', dit Hollande. Mais la finance, c'est l'étranger ! Ce type de discours, ça veut aussi dire que 'Le Grand Journal' est passé de mode, explique-t-il. C'est désormais Eric Zemmour qui est à la mode. C'est l'antithèse de l'émission (il y sera pourtant très régulièrement invité, ndlr). Ce que représente l'émission, cette élégance individualiste, la tolérance, a été rejeté au profit des peurs qui montent et laissent penser qu'une forme de solidarité ("Les Français d'abord") doit désormais primer."

LIRE AUSSI l "Europe 1 ne souhaitait pas que j'aille sur BFMTV"

"J'ai longtemps été dans la vitrine, c'est comme ça"

Jean-Michel Aphatie revient aussi sans langue de bois sur son éviction de RTL, où il a mené très exactement 2.582 interviews depuis 2003. "Ce poste ne m'a jamais appartenu. Je n'ai rien à objecter au choix d'Olivier Mazerolle, cette décision me semble légitime, la discussion s'arrête là". Malgré la baisse d'audience de son quart d'heure, dépassé par Léa Salamé sur France Inter, Jean-Michel Aphatie estime que "ce n'est pas un argument pertinent". Pour lui, Christopher Baldelli, patron de la station, voulait du changement et il était le seul à pouvoir être remplacé. "Ca tombe sur moi, j'ai longtemps été dans la vitrine, c'est comme ça", conclut-il.

l'info en continu
Audiences pré-access : Double record de saison pour la P1 de "TPMP" sur C8, "C à vous" toujours en grand forme sur France 5
Audiences
Audiences pré-access : Double record de saison pour la P1 de "TPMP" sur C8, "C à...
Audiences access 20h : "Quotidien" et Yann Barthès puissants sur TMC, "TPMP" et Cyril Hanouna au-dessus des 2 millions sur C8
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" et Yann Barthès puissants sur TMC, "TPMP" et...
Audiences : La fiction de France 2 avec Pierre Perrier leader sans éclat, "Will Trent" remonte un peu sur TF1, "Top chef" stagne sous les 2 millions sur M6
Audiences
Audiences : La fiction de France 2 avec Pierre Perrier leader sans éclat, "Will...
"Top Chef" 2024 : Jorick, Valentin ou Clotaire, qui sont les 2 finalistes de la saison 15 ?
TV
"Top Chef" 2024 : Jorick, Valentin ou Clotaire, qui sont les 2 finalistes de la...
Box-office : "Un p'tit truc en plus" d'Artus dépasse les 6,5 millions d'entrées et fait mieux que "Taxi" et "Les dents de la mer"
Box-office
Box-office : "Un p'tit truc en plus" d'Artus dépasse les 6,5 millions d'entrées et...
"PAF avec Baba" : L' Arcom inflige une nouvelle amende de 50.000 euros à C8 après une fake news diffusée par Cyril Hanouna
TV
"PAF avec Baba" : L' Arcom inflige une nouvelle amende de 50.000 euros à C8 après...