Jean-Pierre Elkabbach : "J'essaie de faire mon métier en toute neutralité"

Partager l'article
Vous lisez:
Jean-Pierre Elkabbach : "J'essaie de faire mon métier en toute neutralité"
Jean-Pierre Elkabbach
Jean-Pierre Elkabbach © Mat Ninat Studio/CNews
Le journaliste de CNews s'est confié hier au "Parisien".

Il fait son grand retour. Après un an d'absence et des soucis de santé, Jean-Pierre Elkabbach reviendra à l'antenne de CNews la semaine prochaine. Le présentateur animera un nouveau rendez-vous politique, le dimanche 27 septembre à 19h, baptisé "Repères". A cette occasion, l'ex-voix d'Europe 1 s'est confiée hier au "Parisien".

À lire aussi
"Touche pas à mon poste" : Violente altercation sur le plateau de Cyril Hanouna, la sécurité intervient
TV
"Touche pas à mon poste" : Violente altercation sur le plateau de Cyril Hanouna,...
"On peut être français en mangeant du couscous ?" : L'étrange question de Christine Kelly à Eric Zemmour sur CNews
TV
"On peut être français en mangeant du couscous ?" : L'étrange question de...
Audiences "6 à 7 avec Casta" : Quel score pour la nouvelle émission de Benjamin Castaldi sur C8 ?
Audiences
Audiences "6 à 7 avec Casta" : Quel score pour la nouvelle émission de Benjamin...

"Je hais les conformismes"

Le journaliste de 82 ans a d'abord donné des nouvelles de sa santé : "Ce que j'ai eu était inattendu et violent. J'ai eu la chance d'être traité par les meilleurs. J'ai résisté, me voici debout. La France peut être fière de ses personnels de santé, ils ont ma gratitude. J'ai été hospitalisé un mois et demi. Pendant des semaines, je n'ai eu aucun autre intérêt que la survie". Par ailleurs, il a assuré que "la page était tournée" et qu'il n'avait "pas de traitement" en ce moment.

Jean-Pierre Elkabbach a ensuite évoqué le style des interviews qu'il fera sur CNews. "Je reste qui je suis. Je poserai les questions de bon sens que les gens auraient envie de poser, avec un engagement d'impartialité. Je hais les conformismes", a-t-il confié. A la question de sa couleur politique, il a martelé qu'il n'était pas de droite : "On se trompe ! J'essaie de faire mon métier en toute neutralité (...) Faut déranger ! Je ne suis pas un caméléon, je ne prends pas la couleur de mon invité".

"Il faut dialoguer avec Eric Zemmour"

Plus tard dans cette interview, l'ancien patron de France Télévisions a également commenté la présence d'Eric Zemmour sur la chaîne d'information du groupe Canal+. "Une hirondelle ne fait pas le printemps, mais un Eric Zemmour ne fait pas le fascisme en France. Si on déplore ses idées, si on le craint, la solution est de l'affronter. Qu'est-ce que cette société sectaire, recroquevillée qui ne veut débattre qu'avec son propre miroir ?", a-t-il lancé. Et d'ajouter : "Eric Zemmour existe en affichant ses jugements et ses angoisses. Il faut dialoguer avec lui, et quand on n'est pas d'accord, lui expliquer qu'il se trompe. Il ne faut pas vivre dans le conformisme et la peur".

Jean-Pierre Elkabbach
Jean-Pierre Elkabbach
CNews : Le maire de Grenoble tacle en direct Vincent Bolloré, Jean-Pierre Elkabbach le défend
"Vous m'avez manqué !" : Le retour de Jean-Pierre Elkabbach sur CNews après onze mois d'absence
Interview sur Europe 1 : Quand Jean-Pierre Elkabbach soufflait questions et réponses à Brice Hortefeux
Voir toute l'actualité sur Jean-Pierre Elkabbach
Autour de Jean-Pierre Elkabbach
Sur le même thème
l'info en continu
"Canal sports club" : Marie Portolano fait ses adieux en larmes
TV
"Canal sports club" : Marie Portolano fait ses adieux en larmes
Audiences samedi : Record de saison pour "Les docs du week-end", "Cuisine ouverte" en baisse, Nikos au niveau de Nagui
TV
Audiences samedi : Record de saison pour "Les docs du week-end", "Cuisine ouverte"...
Audiences : "The Voice" leader en hausse, "Commissaire Magellan" toujours très haut, score bas pour la Coupe de France
TV
Audiences : "The Voice" leader en hausse, "Commissaire Magellan" toujours très...
Exclu de "The Voice", The Vivi sort du silence et s'en prend aux médias dans un clip
TV
Exclu de "The Voice", The Vivi sort du silence et s'en prend aux médias dans un clip
Agression d'un photo-reporter à Reims : Un deuxième suspect en garde à vue
Justice
Agression d'un photo-reporter à Reims : Un deuxième suspect en garde à vue
Eric Dupond-Moretti :  "'Les Marseillais', j'adore ! Je connais tout par coeur. Ça me fascine"
TV
Eric Dupond-Moretti : "'Les Marseillais', j'adore ! Je connais tout par coeur. Ça...
Vidéos Puremedias