Jorick Dorignac, gagnant de "Top chef" 2024 sur M6 : "Je ne veux pas devenir un produit télévisuel"

Partager l'article
Vous lisez:
Jorick Dorignac, gagnant de "Top chef" 2024 sur M6 : "Je ne veux pas devenir un produit télévisuel"
Par Laura Bruneau Journaliste
Laura Bruneau se passionne très tôt pour le petit écran et c’est devant Des Chiffres et Des Lettres qu’elle apprend à lire. La fièvre des jeux ne la quitte plus : plus tard elle participe à Slam ou Questions pour un Champion. Elle aime aussi les séries - les franchises de Dick Wolf, voyageant jusqu’à Chicago sur les traces de Chicago Fire.
La bande-annonce hollywoodienne de "Top Chef" 2024. © Julien Theuil / M6
Jorick Dorignac a battu Clotaire Poirier en finale de "Top Chef" 2024. Le cuisinier revient sur son parcours pour puremedias.com.

Au lendemain de la diffusion de la finale de la saison 15 de "Top chef" sur M6, Jorick Drignac, vainqueur face à Clotaire Poirier, a répondu aux questions de puremedias.com. Le cuisinier fait le bilan de sa saison et évoque aussi son avenir.

À lire aussi
"Rien que d'en parler, j'en ai encore des frissons" : Philippe Gougler raconte la scène qui l'a "marqué à vie" dans "Des trains pas comme les autres" sur France 5
Interview
"Rien que d'en parler, j'en ai encore des frissons" : Philippe Gougler raconte la...
Laurent Ournac : "Je voulais faire de 'Camping paradis' une série américaine à énorme budget"
Interview
Laurent Ournac : "Je voulais faire de 'Camping paradis' une série américaine à...
"Il y a une épreuve de 'Fort Boyard' qui m'a donné du fil à retordre" : Claude Dartois se confie avant sa participation au jeu culte ce soir sur France 2
Interview
"Il y a une épreuve de 'Fort Boyard' qui m'a donné du fil à retordre" : Claude...
"La destination importe peu, c'est la rencontre qui compte" : Philippe Gougler réagit au succès "Des trains pas comme les autres" sur France 5
Interview
"La destination importe peu, c'est la rencontre qui compte" : Philippe Gougler...

Propos recueillis pas Laura Bruneau

puremedias.com : Comment vous sentez-vous maintenant que vous pouvez clamer que vous êtes le gagnant de la saison 15 "Top Chef" ?
Jorick Dorignac : Très sincèrement, je me suis levé ce matin en me disant 'ça y est, je viens de comprendre'. Je n'avais pas réussi à matérialiser ma joie. Et là, pour le coup, quand j'ai vu mon téléphone saturé de messages, d'appels et puis de soutien de tous mes proches, j'ai enfin pu réaliser tout ce qui m'était arrivé.

L'attente n'a pas été trop longue entre la fin du tournage, il y a déjà plusieurs mois, et la diffusion ?
Si, l'attente a été un petit peu longue. Après, pour moi, c'était plus une attente pendant laquelle je me demandais 'comment va rendre le montage de ce qu'on a vécu ? Est-ce que ce sera fidèle à notre vécu ?' Pour moi, c'était un peu la seule attente. J'ai été agréablement surpris parce que tout ce qu'on a vu, on l'a vraiment vécu. Après, le quotidien reprend vite. Je ne me suis pas rendu malade à me refaire 200 fois dans ma tête pour savoir si j'avais bien fait ou pas. Je n'avais vraiment pas de regret ni sur cette saison ni sur cette finale. Je me suis dit que dans tous les cas ce n'était que du bonus.

A lire aussi : Paul Pairet : "'Top chef' est l'antithèse de ma façon d'aborder la cuisine"

Comment avez-vous appréhendé et apprivoisé l'omniprésence des caméras autour de vous pendant les épreuves ?
J'avais vraiment peur d'être tétanisé au départ, mais en fait on est tellement concentré sur sa recette, sur le fait de parler, de raconter ce qu'on fait, qu'en fait les caméras on les oublie dès la première épreuve.

Est-ce compliqué, pendant l'épreuve, de cuisiner et en même d'expliquer le moindre détail de la recette ?
Pour moi, c'était un calvaire. Je tiens à dire qu'en cuisine je suis plutôt quelqu'un qui aime faire une introspection, qui aime être dans ses pensées, réfléchir, pas trop parler, être au calme. Là, pour le coup, j'ai dû faire tout l'inverse et me faire violence à parler et à me concentrer. Il ne faut pas dire de bêtise, il ne faut pas dire n'importe quoi. Je me suis fait violence, mais, pour le coup, ça a plutôt fonctionné. Et puis il faut dire qu'on a des journalistes derrière les caméras qui sont très bons, avec qui on s'entend super bien et on se sent en confiance.

Ils ont dit
"J'avais vraiment peur d'être tétanisé au départ"
Jorick Dorignac, gagnant de "Top Chef" 2024

Dès l'épisode 2, vous êtes allé en épreuve éliminatoire, à la guerre des restos, votre restaurant n'ouvre pas et au final vous êtes le candidat qui a le plus de victoires. Comment vous analysez votre saison ?
J'ai la place du roi, c'est facile de dire avec le recul que je n'aurais rien changé, mais, pour le coup, c'est vrai. Je crois que mes défaites dans "Top Chef" c'est ce qui m'a forgé aussi. Je crois que c'est toujours mieux de gagner dans la difficulté et, tout simplement, on ne peut pas toujours gagner, on ne peut pas toujours être le meilleur. C'est une évidence quand on a autant de gens de talent face à soi. Ça reste un concours très difficile. Les défaites je les ai acceptées, même si sur le coup c'est compliqué.

Vous avez été coaché du début à la fin par Stéphanie Le Quellec, gagnante en 2011. Selon vous, est-ce que ça a été déterminant dans votre victoire ?
Ma rencontre avec la cheffe Le Quellec, c'est une rencontre qui va au-delà de "Top Chef". On s'est vraiment trouvé, nos personnalités ont matché de suite, on est encore très proches aujourd'hui, donc oui. Elle m'a tiré vers le haut, toujours suivi, toujours fait confiance et essayé de m'emmener encore plus loin à chaque fois. Cette victoire, elle lui est dédiée et elle lui revient aussi.

Vous travaillez avec Guillaume Sanchez qui a aussi participé à l'émission. C'était un avantage certain par rapport à vos concurrents ?
Non, je ne suis pas sûr que ce soit un avantage. Guillaume m'a dit 'Je te suis à 400% par contre il ne faut pas du tout que tu vives ton "Top Chef" à travers moi ou à travers mes échecs ou mes réussites, c'est ton moment, c'est à toi de le vivre'. J'ai voulu découvrir par moi-même l'envers du décor.

Ils ont dit
"Quand on n'a pas le vote des chefs, ça file un peu le doute"
Jorick Dorignac, gagnant de "Top Chef" 2024

Quand vous découvrez, au moment du tournage de la finale, que les chefs votent tous unanimement pour Clotaire, est-ce qu'à ce moment-là vous doutez de votre capacité à gagner ?
Oui, forcément, quand on n'a pas le vote des chefs, ça file un peu le doute. Mais, encore une fois, pour moi, le fait d'être finaliste, j'avais déjà l'impression d'avoir déjà gagné quelque chose. Je n'avais pas de regret parce qu'on avait passé une super belle journée de cuisine avec les deux teams, c'était super bienveillant, et ça c'est super bien passé. A la fin c'était un soulagement et le vote des chefs ne m'a pas abattu, vraiment.

Comment gérez-vous votre nouvelle médiatisation ?
Très sincèrement, de la plus simple des manières. Ma vie n'a pas changé, je ne suis pas devenu une star, je reste un cuisinier simple et lambda, et je continue à prendre le métro, à marcher dans la rue, à faire de la cuisine et à prendre du plaisir avec mes proches.

Aujourd'hui, vous travaillez toujours avec Guillaume Sanchez ou vous avez changé d'emploi ?
Aujourd'hui, je suis toujours au restaurant NE/SO avec Guillaume, jusqu'à la fin de l'année et puis après, de nouveaux projets vont s'ouvrir à moi, qui ne sont pas encore officiels. On conclura ces six, sept années passées ensemble. Mais je resterai dans l'écosystème de Guillaume de près ou de loin.

Est-ce que vous savez déjà ce que vous allez faire de votre gain ?
Absolument pas. Je ne l'ai pas fait pour cette raison. C'est super difficile de matérialiser le fait de pouvoir avoir cette somme à un moment donné. Même quand on est finaliste, on ne nourrit pas forcément de projet avec. Après, de toute façon, ça sera utilisé à bon escient.

Ils ont dit
"Je ne veux pas devenir un produit télévisuel"
Jorick Dorignac, gagnant de "Top Chef" 2024

A lire aussi : "On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est "une référence à l'international"

Est ce qu'à l'instar d'anciens participants de l'émission, on pourrait vous voir dans d'autres émissions de cuisine ?
Je pars du principe que dans la vie je ne suis fermé à rien. Si un projet est intéressant et que je me retrouve là-dedans, et que je peux être moi-même dans ce programme-là, alors pourquoi pas.

Ce n'est donc pas d'actualité ?
Non, je n'ai pas nécessairement envie que ça le devienne. Je ne veux pas devenir un produit télévisuel. Mais s'il y a un projet sympa, pourquoi pas.

Est-ce que, comme Stéphanie Le Quellec, on pourrait vous imaginer, dans plusieurs années, à votre tour chef de brigade de "Top Chef" ?
J'adorerais. Même si je ne suis pas vieux, aujourd'hui ce que j'aime avec mes équipes, c'est la transmission, c'est pouvoir apprendre, pouvoir donner mon point de vue et pouvoir échanger avec des jeunes ou des moins jeunes. Je pense que c'est un rôle que j'aimerais tenir dans quelques années.

Top chef
Top chef
"Top chef" 2024 : Clotaire Poirier ou Jorick Dorignac ? Qui a gagné la saison 15 du concours culinaire de M6 ?
"Top Chef" 2024 : Jorick, Valentin ou Clotaire, qui sont les 2 finalistes de la saison 15 ?
"Top Chef" 2024 : Qui sont les 50 anciens candidats emblématiques qui reviennent dans l'émission ce soir ?
Voir toute l'actualité sur Top chef
Autour de Top chef
  • Sandrine Corman
l'info en continu
Face aux Jeux olympiques de Paris 2024 sur France Télévisions, TF1 dégaine une avalanche de rediffusions
TV
Face aux Jeux olympiques de Paris 2024 sur France Télévisions, TF1 dégaine une...
"C'est son 'Camping' à lui" : Franck Dubosc donne son avis tranché sur Artus et son film "Un p'tit truc en plus"
Cinéma
"C'est son 'Camping' à lui" : Franck Dubosc donne son avis tranché sur Artus et...
"Danse avec les stars" 2024 : Pour Anthony Colette, le clash entre sa partenaire Natasha St-Pier et Inès Reg "les a aidés" à remporter l'émission de TF1
TV
"Danse avec les stars" 2024 : Pour Anthony Colette, le clash entre sa partenaire...
"Transformers : Le commencement" : Après Audrey Fleurot et Philippe Lacheau, Julien Fébreau (Canal+) rejoint le cast du film d'animation
Cinéma
"Transformers : Le commencement" : Après Audrey Fleurot et Philippe Lacheau,...
Audiences "Drag Race France" 2024 : Quel bilan pour la saison 3 du concours sur France 2 et france.tv ?
Audiences
Audiences "Drag Race France" 2024 : Quel bilan pour la saison 3 du concours sur...
"Je n'ai pas hésité" : Laura Smet se confie sur son rôle de flic défigurée dans une série de France 2 avec Tomer Sisley
TV
"Je n'ai pas hésité" : Laura Smet se confie sur son rôle de flic défigurée dans...