L'année médias 2016 vue par... Jérôme de Verdière

Partager l'article
Vous lisez:
L'année médias 2016 vue par... Jérôme de Verdière
Jérôme de Verdière
Jérôme de Verdière © A. Faidy / M6
Pour la quatrième saison, puremedias.com vous propose "L'année médias vue par...", votre série de fin d'année.

Que retenir de cette année médiatique ? Pour la quatrième saison, puremedias.com propose sa série d'interviews des personnalités du PAF, qui vous livrent leurs coups de coeur et coups de gueule. Au tour de Jérôme de Verdière, animateur de "La revue de presse" sur Paris Première.

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"

La personnalité médiatique de l'année ?
Donald Trump. À force d'être gouverné par des rigolos, les électeurs ont choisi un clown. Le problème, c'est qu'un clown avec le bouton nucléaire sous le doigt, ça peut tourner à la très mauvaise blague.

La personnalité politique de l'année ?
François Hollande. Il a réussi à retourner tout un peuple en cinq secondes. En annonçant qu'il ne se représentait pas, il est passé de 90% d'insatisfaction à 90% de satisfaction. C'est fort ! En revanche, c'est une mauvaise nouvelle pour les humoristes. On a perdu le plus drôle de tous.

Le coup médias de l'année ?
L'arrivée de Morandini sur I-Télé. Il a réussi à déshabiller la chaîne. Grâce à lui, la rédaction se retrouve à poil. Il y a une vraie constante dans la carrière de Catherine... euh... de Jean-Marc.

Le mensonge médiatique de l'année ?
Faire croire que Twitter, et de manière plus générale les réseaux sociaux, relatent la réalité. Les médias tournent en boucle sur eux-mêmes. Et se déconnectent de plus en plus du public. Exactement de la même façon que l'élite politico-économique est déconnectée des peuples.

L'émission TV de l'année ?
"La Revue de Presse". Si ce n'est pas moi qui le dis, personne ne le dira. Sauf les 300 000 personnes qui la regardent. Mais ce serait un peu long de les interroger tous.

L'émission radio de l'année ?
"Les Grosses Têtes". Laurent Ruquier a su renouveler l'émission tout en revenant aux fondamentaux avec mon collègue, mon ami, mon idole, Bernard Mabille.

Le dérapage médias de l'année ?
Les nouilles dans le slip de Matthieu Delormeau. Je trouve ça odieux et humiliant... pour ces pauvres nouilles qui n'avaient rien demandé à personne et certainement pas de se retrouver dans le slip de Delormeau. Et personne pour lancer le #JeSuisUneNouille. Qui aurait été pourtant bien à propos sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste.

Le flop TV/radio de l'année ?
Tous ces analystes politiques abonnés aux plateaux télés qui nous ont expliqué qu'Hilary Clinton était certaine de gagner avant de nous démontrer que Donald Trump ne pouvait pas perdre. Les mêmes qui sacraient Juppé et Sarkozy et enterraient Fillon avant de nous faire des cours magistraux pour nous expliquer les raisons du contraire. Et qui cinq minutes avant que Hollande ne renonce annonçaient l'évidence de sa candidature. Bref ! Ces spécialistes qui vous donnent les bons numéros du loto après le tirage. Je déconseille à Jean-Pierre Elkabbach et Éric Brunet d'ouvrir un cabinet de voyance. Ils ne feraient pas fortune.

Le/la journaliste de l'année ?
Natacha Polony. Je l'aime beaucoup. Elle a des idées mais n'est pas idéologue. Elle n'est pas formatée. Ca devient rare chez les journalistes à la télévision et à la radio. Son questionnement est toujours intelligent et elle n'hésite pas à casser les codes quand il le faut. Et puis elle aime la bonne bouffe et le vin rouge. Ce qui n'est pas à proprement parler des qualités journalistiques. Mais quelqu'un qui aime la bonne bouffe et le vin rouge ne peut pas être tout à fait mauvais.

L'animateur/animatrice de l'année ?
Thierry Ardisson. Pour moi, ça reste le patron.

Le/la personnalité médiatique qui marquera 2017 ?
Dieu. On parle de Lui à longueur de journaux télévisés. Et ça devrait malheureusement être encore plus le cas en 2017. Et ce n'est pas pour de bonnes raisons étant donné toutes les horreurs commises en son nom. D'ailleurs, s'il existe, il devrait avoir honte.

Jérôme de Verdière
Jérôme de Verdière
L'année médias 2017 vue par... Jérôme de Verdière
Sur le même thème
l'info en continu
Photos montrant des seins : Instagram met à jour sa politique concernant la nudité
Internet
Photos montrant des seins : Instagram met à jour sa politique concernant la nudité
"Quotidien" : Yann Barthès surpris par un retour à l'antenne plus rapide que prévu
TV
"Quotidien" : Yann Barthès surpris par un retour à l'antenne plus rapide que prévu
Allocution d'Emmanuel Macron : C8 remplace exceptionnellement "TPMP" par "Balance ton post !" ce soir
TV
Allocution d'Emmanuel Macron : C8 remplace exceptionnellement "TPMP" par "Balance...
"Daube", "Médiocre" : André Bercoff détruit le documentaire sur Donald Trump qu'il commentera ce soir sur W9
TV
"Daube", "Médiocre" : André Bercoff détruit le documentaire sur Donald Trump qu'il...
COVID-19 : Patrick Cohen fustige un "relâchement de l'intelligence sur les plateaux télé"
TV
COVID-19 : Patrick Cohen fustige un "relâchement de l'intelligence sur les...
France 5 déprogramme "La maison France 5" et "Silence, ça pousse !" pour laisser place à des vendredis culturels
TV
France 5 déprogramme "La maison France 5" et "Silence, ça pousse !" pour laisser...
Vidéos Puremedias