L'année médias 2016 vue par... la rédaction de puremedias.com

Partager l'article
Vous lisez:
L'année médias 2016 vue par... la rédaction de puremedias.com
L'année médias de puremedias.com
L'année médias de puremedias.com
Les journalistes de la rédaction ont décidé de répondre pour la deuxième fois à son questionnaire "L'année médias vue par".

Pour la deuxième fois depuis le lancement de l'opération "L'année médias vue par", les journalistes permanents de la rédaction de puremedias.com ont décidé de se mouiller en répondant à leur tour au questionnaire.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

La personnalité médiatique de l'année ?

Julien Bellver : Ara Aprikian, qui a réussi un coup de maître en rapatriant Yann Barthès dans le groupe TF1. Il doit encore faire ses preuves sur le reste de la grille mais c'est un acte fondateur du renouveau de la Une.

Kevin Boucher : Le départ de Bertrand Chameroy de "TPMP", annoncé en plein direct. Une séquence étonnante, alors que les polémiques autour de l'émission prenaient de plus en plus d'importance. Et il est le premier dont on pourra constater si oui ou non, un chroniqueur de "TPMP" peut voler de ses propres ailes.

Charles Decant : Yann Barthès, l'homme qui a donné à lui tout seul une identité à TMC - même si le reste de la grille de la chaîne ne parle pas forcément au même public que son "Quotidien".

Pierre Dezeraud : Antoine Griezmann, fort de son statut de nouveau chouchou des Français. Il s'est taillé une image sur mesure de gendre idéal, de bon copain et de fils prodigue. Un produit marketing est né !

Florian Guadalupe : Donald Trump. Le monde entier a suivi sa campagne et sa victoire face à Hillary Clinton. Plus médiatique, je n'ai pas.

Benjamin Meffre : La vérité, autant revendiquée que délaissée.

La personnalité politique de l'année ?

Julien Bellver : Emmanuel Macron, bête médiatique mais pas encore politique. Il a un boulevard au centre et à gauche face à la déconfiture du PS et à la candidature radicale de Fillon. Il va devoir ajuster sa com', les paparazzades négociées à la Une de "Paris Match" avec Brigitte, c'est plus possible...

Kevin Boucher : François Fillon. L'homme qui a surpris tout le monde. Et même si la montée se sentait dans les derniers sondages, les nombreux papiers "Quel est le programme de François Fillon ?" après le premier tour témoignent de cette grosse surprise.

Charles Decant : Boris Johnson, Nigel Farage et les autres politiciens britanniques qui ont fait campagne pour le Brexit sans croire pour autant que c'était dans l'intérêt de leur pays, et qui ont accumulé les mensonges. Une fois le résultat (choquant) annoncé, ils ont pris leurs jambes à leur cou. Honteux.

Pierre Dezeraud : François Hollande, cet ersatz contemporain de Louis XVI. À une différence près, il a préféré se trancher la tête lui-même sur l'échafaud.

Florian Guadalupe : Emmanuel Macron, obsession de toute la planète politique. Un jeu vidéo est même sorti sur lui.

Benjamin Meffre : Vladimir Poutine, devenu un clivage politique à lui tout seul, de la France aux Etats-Unis.

Le coup médias de l'année ?

Julien Bellver : BFMTV, qui ne vacille pas malgré la nouvelle concurrence de LCI et franceinfo. La chaîne a aussi réussi à modifier son image, grâce à une efficacité redoutable lors des grands événements.

Kevin Boucher : Yann Barthès dans le groupe TF1. Improbable sur le papier, le résultat est imparable dans la réalité.

Charles Decant : L'Eurovision, redevenue cool. Pour sa deuxième année de diffusion, France 2 a compris l'ampleur et la modernité du rendez-vous et a choisi un champion en la personne d'Amir. Résultat, un carton d'audience, une chanson qui a tourné en boucle toute l'année sur les radios et une image ringarde bel et bien remisée au placard.

Pierre Dezeraud : Un coup de bol devenu le coup de médias de l'année : la diffusion de la finale de l'Euro 2016 sur M6 au nez et à la barbe de TF1. Tout un symbole ! Et le parachèvement de la stratégie au long cours de celle qui se revendiquait comme "la chaîne 0% foot" en 1998. Que de chemin parcouru...

Florian Guadalupe : Comme Pierre, l'Euro 2016 sur M6. La chaîne a battu tous ses records d'audience ! Plus de 20 millions de téléspectateurs pour la finale contre le Portugal et 72,9% du public le 10 juillet. Premier du Top 100 audiences.

Benjamin Meffre : Voler la vedette à Emmanuel Macron avec ses simples fesses.

Le mensonge médiatique de l'année ?

Julien Bellver : "Pour Canal+, l'audience n'est plus le sujet", c'était fin août. Quelques semaines après le lancement des offres clair/crypté, tout était revu et corrigé pour des raisons... d'audience.

Kevin Boucher : "François Hollande va annoncer sa candidature à l'élection présidentielle".

Charles Decant : "'Le Petit Journal' sera plus proche du peuple", la promesse de Cyrille Eldin au moment de la reprise du magazine sur Canal+. Communication extrêmement maladroite et méprisante, et une audience divisée par quatre à l'arrivée.

Pierre Dezeraud : L'incroyable partie de poker menteur entre Emmanuel Macron et François Hollande en début d'année.

Florian Guadalupe : Comme Julien, "pour Canal+, l'audience n'est pas la priorité", expliquait Gérald Brice-Viret dans Le Figaro, ajoutant se concentrer uniquement "sur la satisfaction de l'abonné"... deux semaines avant de remanier le clair sur sa grille.

Benjamin Meffre : "J'ai trop surpris avec 'Folie passagère'", Frédéric Lopez.

L'émission TV de l'année ?

Julien Bellver : Pas une émission mais une chronique, "Q comme Kiosque" de Vincent Dedienne dans "Quotidien". Le seul qui me fait encore rire à la télévision. Il faut aller voir son spectacle !

Kevin Boucher : "Le Meilleur Pâtissier". Certes l'émission en est à sa cinquième saison mais celle que l'on voyait arriver au milieu d'une overdose de cuisine a su s'installer avec une recette sucrée mais pas écoeurante, que l'on déguste avec plaisir. Et que dire du trio Faustine/Mercotte/Cyril !

Charles Decant : "Saturday Night Live". Aidée par une campagne présidentielle extra-ordinaire, l'émission satirique a brillé cette année, y compris dans sa manière de traiter la défaite d'Hillary Clinton avec un "Hallelujah" remarquablement interprété par la fantastique Kate McKinnon. La barre est très haute pour l'adaptation française.

Pierre Dezeraud : "Une ambition intime". Force est de reconnaître que cet objet télévisuel non identifié a eu un impact bien plus fort qu'attendu sur l'opinion publique. Bientôt, les complotistes nous expliqueront que Karine Le Marchand était téléguidée par Poutine (sic).

Florian Guadalupe : "Cash Investigation" sur les Panama Papers.

Benjamin Meffre : Le documentaire "Au nom du père, du fils et du Jihad" (France 2). Brillant.

L'émission radio de l'année ?

Julien Bellver : La matinale de Patrick Cohen sur France Inter. Rien à faire, j'ai tout essayé (Sotto, Bourdin, Calvi), mais j'y reviens toujours. Avec mon petit plaisir, la petite touche personnelle à 7h43 que je ne rate jamais.

Kevin Boucher : "Hondelatte Raconte" sur Europe 1. Christophe Hondelatte prouve s'il restait encore un doute qu'il est le meilleur actuellement pour raconter des faits divers. Assidu à l'émission, je prie pour qu'elle ne subisse pas le couperet des audiences - dues à mon sens à une programmation trop compliquée.

Charles Decant : "Le billet de Charline" de ma compatriote Charline Vanhoenacker, toujours fine et cash.

Pierre Dezeraud : "Hondelatte raconte". Un petit bijoux dont Europe 1 semble prendre conscience de la valeur. Parfois effrayant, souvent passionnant. J'ajoute "Les nouveaux chemins de la connaissance" sur France Culture. De la vulgarisation culturelle honnête, sérieuse et modeste.

Florian Guadalupe : La matinale de France Inter. Une très bonne programmation, une information bien traitée et des chroniques ficelées.

Benjamin Meffre : "Le jeu des 1.000 euros" sur France Inter. Même après 58 ans, on a toujours envie de crier : "Super".

Le dérapage médias de l'année ?

Julien Bellver : Vincent Bolloré pour l'ensemble de son oeuvre : l'arrivée de Jean-Marc Morandini sur iTELE, l'échec du clair à Canal, la perte de nombreux droits pour ses chaînes ou encore son entrée de cow boy au capital de Gameloft et Médiaset.

Kevin Boucher : Vincent Bolloré. Après la saison 1 l'an dernier, la saison 2 de "Bolloré+" a malheureusement rythmé l'année, la tristesse au rendez-vous avec des dizaines et des dizaines de départ dans la rédaction d'iTELE.

Charles Decant : La conférence de presse "vérité" de Jean-Marc Morandini devant un parterre de journalistes médusés. Surréaliste. Ubuesque. Incompréhensible.

Pierre Dezeraud : Le CSA. Principaux faits d'armes en 2016 : autoriser un marché gratuit à quatre chaînes d'information (une hérésie !), faire montre d'une impuissance criante face à la crise à iTELE et être incapable de réellement sévir contre une émission qui a fait du dérapage de mauvais goût sa marque de fabrique. Sur ce dernier point, il semblerait que ça puisse changer en 2017, tant mieux ! Mais j'attends plus que la lecture d'une simple lettre d'excuses à l'antenne.

Florian Guadalupe : L'année médias de Jean-Marc Morandini ("Face à France", "Les Faucons", "iTELE", etc).

Benjamin Meffre : Les déguisements de "passe-muraille" dans "Fort Boyard".

Le flop TV/radio de l'année ?

Julien Bellver : Europe 1, qui a force de saucissonner sa grille, perd son identité et ses auditeurs.

Kevin Boucher : La nouveauté. Quasiment aucune - pour ne pas dire simplement aucune - n'a fonctionné. Et c'est bien dommage.

Charles Decant : "Nouvelle Star". Cette belle émission a été plombée par une programmation mal pensée, un casting faible, un manque d'idées nouvelles mais aussi une campagne de déstabilisation orchestrée par l'animateur star de la chaîne qui diffusait le télé-crochet. Un enterrement indigne de ce programme qui méritait beaucoup mieux.

Pierre Dezeraud : Alessandra Sublet qui a la malchance de cumuler. Sur TF1, la greffe ne prend toujours pas et ça sent déjà le sapin pour "Action ou vérité". Sur Europe 1, "La cour des grands" est dans une impasse, malgré toute la bonne volonté de la station et de son animatrice.

Florian Guadalupe : "Touche pas à mon sport". L'équipe d'Estelle Denis est passée de quotidienne à hebdomadaire le samedi à 17h10, avant d'être déprogrammée en deuxième partie de soirée, puis de disparaître dans le cimetière de C8.

Benjamin Meffre : L'access de Canal+ imaginé par Vincent Bolloré.

Le/la journaliste de l'année ?

Julien Bellver : Loïc Prigent pour ses docs, ses tweets, ses chroniques et Catherine Deneuve. Les @Garriberts du site LesJours.fr pour leur suivi passionnant et touchant de la crise à iTELE.

Kevin Boucher : La rédaction d'iTELE évidemment, pour leur combat pour les valeurs du journalisme. Mais également Elizabeth Martichoux, véritable révélation de la primaire de la droite et du centre.

Charles Decant : Elise Lucet, le visage de l'info sans concession de France 2. Mais attention à la surexposition !

Pierre Dezeraud : Les martyrs de la profession, crucifiés pour avoir commis l'outrance de vouloir informer librement ou correctement. Dictateur turc ou milliardaire breton, suivez mon regard.

Florian Guadalupe : Les journalistes des Jours.fr. Une nouvelle écriture, des informations exclusives et du reportage long format. Un vent d'air frais dans le journalisme.

Benjamin Meffre : John Cantlie, photojournaliste britannique otage de Daesh depuis quatre ans.

L'animateur/animatrice de l'année ?

Julien Bellver : C'est corporate mais sincère : Anne-Elisabeth Lemoine. Depuis le temps qu'elle mérite d'avoir sa propre émission, dans laquelle je ne suis pas peu fier d'avoir une place.

Kevin Boucher : Karine Le Marchand. Elle est indéniablement LA star de M6. Presque irremplaçable dans "L'Amour est dans le pré", elle a osé bousculer les émissions politiques installées avec "Une ambition intime". Et là où les dispositifs traditionnels se sont plantés, elle a réussi à intéresser 3 millions de téléspectateurs. Comme quoi...

Charles Decant : Il est beau, il est grand, il est Christophe Beaugrand. Malgré ce qu'en disent certains de ses confrères, l'animateur a été brillant à la tête de "Secret Story" cette saison, qui est réellement devenu son émission, et continue à jongler avec bonne humeur et simplicité entre mille autres projets.

Pierre Dezeraud : En France, David Ginola pour sa reconversion inattendue. Il semble qu'il soit appelé à devenir durablement un visage de la Six. Aux États-Unis, James Corden qui a su provoquer un engouement mondial autour de son "Carpool Karaoke".

Florian Guadalupe : Cyril Hanouna. On parle de lui en bien comme en mal, mais on parle de lui. Il reste le patron de C8, avec une capacité surprenante de création et de concepts, notamment son incroyable performance des "35 heures de Baba".

Benjamin Meffre : Pascal Soetens ("SOS : ma famille a besoin d'aide" sur NRJ 12), pour sa réhabilitation du cassage de blocs de glace à coups de marteau, une pratique d'utilité publique.

Le/la personnalité médiatique qui marquera 2017 ?

Julien Bellver : Le futur ministre de la Culture, qui aura du pain sur la planche avec l'accélération de la concentration dans les médias. Espérons qu'il/elle soit plus courageux/se que celles du dernier quinquennat.

Kevin Boucher : Les nouveaux dirigeants politiques. A commencer par Trump, grand habitué des médias.

Charles Decant : Donald Trump, malheureusement.

Pierre Dezeraud : Le prochain président de la Rep... Ah non, ça vous le savez déjà. Pour élargir la focale, Dieu. Que vous adhériez au concept ou non, vous n'y échapperez pas. A fortiori en année présidentielle. Hélas, ce sera parfois pour le meilleur, souvent pour le pire.

Florian Guadalupe : Xavier Niel, Stéphane Richard et Patrick Drahi. Ils ont l'argent et le pouvoir... Ce que le prochain président de la République française aura du mal à avoir.

Benjamin Meffre : L'Inconnu(e), forcément !

l'info en continu
RMC : Jean-Jacques Bourdin arrête la matinale, Mohamed Bouhafsi et Jean-Louis Tourre remplacent Christophe Dugarry
Radio
RMC : Jean-Jacques Bourdin arrête la matinale, Mohamed Bouhafsi et Jean-Louis...
Audiences access 20h : Record historique pour "Quotidien", "A prendre ou à laisser" et "Un si grand soleil" en forme
Audiences
Audiences access 20h : Record historique pour "Quotidien", "A prendre ou à...
Audiences access 19h : Nagui leader devant Carole Gaessler, Cyril Lignac et Cyril Hanouna en hausse
Audiences
Audiences access 19h : Nagui leader devant Carole Gaessler, Cyril Lignac et Cyril...
Audiences : "The Resident" leader en baisse devant "Top Chef", Arte en forme avec "L'Enfer"
Audiences
Audiences : "The Resident" leader en baisse devant "Top Chef", Arte en forme avec...
Europe 1 : Fou rire de Jimmy Mohamed et Mélanie Gomez au sujet des morpions
Radio
Europe 1 : Fou rire de Jimmy Mohamed et Mélanie Gomez au sujet des morpions
Accusée de racisme, Lea Michele présente ses excuses
Séries
Accusée de racisme, Lea Michele présente ses excuses
Vidéos Puremedias