L'année médias 2017 vue par... Éva Roque

Partager l'article
Vous lisez:
L'année médias 2017 vue par... Éva Roque
Éva Roque
Éva Roque © Laurent Hazgui – Capa Pictures – Europe 1
Pour la cinquième saison, puremedias.com vous propose "L'année médias vue par...", votre série de fin d'année.

Que retenir de cette année médiatique ? Pour la cinquième saison, puremedias.com propose sa série d'interviews des personnalités du PAF, qui vous livrent leurs coups de coeur et coups de gueule. Au tour d'Éva Roque, journaliste médias, chroniqueuse dans "C l'hebdo" sur France 5 et animatrice de "Les petits pas dans l'écran", chaque samedi de 19h à 20h sur Europe 1.

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

La personnalité médiatique de l'année ?
Nemo, le chien... Rarement un canidé a eu droit à une telle couverture médiatique. Il suffit de taper "Nemo" dans un moteur de recherche pour s'en apercevoir. Exit le "Capitaine Nemo" de Jules Verne, ou "Le monde de Nemo", le dessin-animé. Quand la starification touche aussi les animaux à un moment où les débats sur la place des bêtes dans notre société se multiplient...

La personnalité politique de l'année ?
Mark Zuckerberg. Parce que le débat politique (tronqué ou pas) se fait désormais aussi sur Facebook. Parce que Facebook devient un acteur de la vie publique, avec ses dérives malheureusement.

Le coup médias de l'année ?
TF1 et le débat du 20 mars avec 5 candidats. La chaîne a imposé ses règles aux candidats et à la concurrence. Ce fut sans doute le débat le plus important en dehors de celui de l'entre-deux-tours. Couronné par un succès d'audience avec 9,8 millions de téléspectateurs.

Le mensonge médiatique de l'année ?
Raquel Garrido. Je ne vise pas la personne. Mais ce débat avec le CSA et la prise en compte de ses déclarations dans Salut les Terriens, au titre de France Insoumise est symptomatique de ce que nous attendons des médias : une parole en dehors de tout débat partisan. Comme si nous pouvions nous débarrasser à l'entrée d'un studio de nos croyances, de nos idées, de notre culture, de notre éducation... Comme si nous n'étions pas des êtres sociaux...

L'émission TV de l'année ?
Netflix. Impossible de citer toutes les productions séries et documentaires qui méritent notre attention.

L'émission radio de l'année ?
Une nouveauté, "En balade avec" animée par Nikos Aliagas sur Europe 1. Concept simple, mais complexe à organiser et à orchestrer. Une autre façon de mener une interview et de sortir du confort d'un studio dans lequel excelle Nikos Aliagas. Et une confirmation : "Remède à la mélancolie" par Eva Bester sur France Inter, qui parvient chaque semaine à conserver mon écoute quel que soit l'invité.

Le dérapage médias de l'année ?
Ils sont quotidiens sur nos écrans. Chaque mot, chaque geste est voué à interprétation. À une sur-interprétation, à commencer sur les réseaux sociaux. Et cette question à laquelle je ne trouve pas de réponse : À quel moment avons-nous accepté que l'insulte soit un mode de communication ?

Le flop TV/radio de l'année ?
Carton rouge à l'ensemble des chaînes pour le manque de nouveautés en matière de divertissement. Pas un format original n'a éclos. Pareil du côté des animateurs : les chaînes ont du mal à faire émerger de nouveaux talents...

Le/la journaliste de l'année ?
Karim Rissouli. En cette année présidentielle – et ce début de saison le confirme – il a su trouver un nouveau ton pour parler politique. Il sait mener un débat, sait mettre en valeur son équipe, sait s'effacer au nom de l'information.

L'animateur/animatrice de l'année ?
Nagui pour l'ensemble de son oeuvre. Sauf s'il a un frère jumeau, je ne comprends toujours pas comment il parvient à gérer tous ses rendez-vous télé et radio avec la même énergie.
Et en radio, je connaissais son talent et son intelligence, mais je dois avouer que chaque jour, Matthieu Noël me surprend. Il est la révélation de l'année avec son billet dans la Matinale et son émission "Rien ne s'oppose à midi" sur Europe 1. Il ne m'a même pas payé pour que je dise cela !

La personnalité médiatique qui marquera 2018 ?
En cette année de coupe du monde de football, difficile de croire que ce ne sera pas un footballeur... Mbappé ou Griezmann côté français ou Neymar.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Le Père LaCritique

On est d'accord ou pas avec ses choix, force est de reconnaître qu'il y a un peu de réflexion et d'analyse, contrairement à tous ceux qui sont passés ici avant elle, et ça fait du bien !



Backpacker

De très bonnes réponses hormis au sujet de Garrido. Quand un Pernaut milite ouvertement pour la droite et plus particuliêrement pour Les Républicains, personne ne s'en offusque, bien-sûr. Mais alors Garrido, oui. Cette dernière s'est montrée maladroite mais de là à y voir "le mensonge médiatique de l'année"... Combien de politiciens ont fait pire qu'elle?



Nina Ritchie

Ses réponses sur les flops et dérapages médias de l 'année sont pertinente !



victornewman

J'aime bien sa réponse sur Raquel Garrido. Je serais curieux de savoir si elle applique le même argumentaire (nous sommes des êtres sociaux) aux femmes journalistes qui côtoient de très près les hommes politiques (et vice versa)



bigtv

sans oublier celle d'aznavour ................



SauceDZ

Quand l'on tape Nemo sur Google, on n'a le droit qu'à des photos de poisson rouge 3D. Fake News.



Aucunavis

Pas de Trompe et d'Elise Lucet une première dans l'année des médias.



Marcel Bouchu

La meilleure phrase de l'interview :
" À quel moment avons-nous accepté que l'insulte soit un mode de communication ?"
À méditer, comme on dit.



Florian

Facebook, Netflix... Propre à sa ligne éditoriale (si pauvre) sur Europe 1.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Parents mode d'emploi" non reconduit sur France 3
TV
"Parents mode d'emploi" non reconduit sur France 3
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
TV
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
TV
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
TV
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour "20h30 le samedi"
TV
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour...
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand show de l'humour"
TV
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand...
Vidéos Puremedias