La Corée du Nord compare Barack Obama à un singe

Partager l'article
Vous lisez:
La Corée du Nord compare Barack Obama à un singe
Barack Obama
Barack Obama © Abaca
Le film "L'Interview qui tue !" continue de dégrader les relations diplomatiques entre la Corée du Nord et les Etats-Unis.

La Corée du Nord ne décolère pas après la sortie du film "L'Interview qui tue !". Le régime de Pyongyang accuse le président américain d'avoir incité les salles de cinéma de son pays à mettre à l'affiche le film d'Evan Goldberg et Seth Rogen avec James Franco qui se moque ouvertement du dictateur nord-coréen Kim Jong-Un.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

"Barack Obama est toujours imprudent en paroles et en actes comme un singe dans une forêt tropicale", a vitupéré hier la Commission nationale de défense nord-coréenne (NDC). Un dérapage raciste qui fait couler beaucoup d'encre outre-Atlantique. "Si les Etats-Unis continuent à être arrogants, despotiques et à utiliser des méthodes de gangster en dépit des avertissements répétés, ils devront garder à l'esprit que leurs actions politiques ratées entraîneront inéluctablement des coups mortels", a par ailleurs déclaré un porte-parole.

Une polémique lucrative

Ces menaces de "coups mortels" font écho aux précédents avertissements lancés par le régime à l'encontre de la comédie de Sony Pictures. Le studio américain est depuis plusieurs semaines la cible d'un énorme piratage informatique attribué à des hackers de Corée du Nord. Le groupe de pirates baptisé les Gardiens de la paix avait promis de violentes représailles contre les cinémas qui projetteraient "L'interview qui tue !". Les pirates les menaçaient d'une attaque terroriste rappelant le 11 septembre 2001. Face à ces menaces, Sony s'était donc résolu à annuler la sortie du film prévue le 25 décembre.

Mais le studio a finalement fait machine arrière au dernier moment et a sorti "L'Interview qui tue !" dans certains cinémas américains et l'a distribué sur Internet en VOD sur Google Play, YouTube Movies et sur Xbox. Une polémique qui a lancé un grand débat aux Etats-Unis sur la liberté d'expression et la démocratie. Celle-ci s'est révélée être un très bon coup de pub puisque le film a engrangé un million de dollars au box-office le jour de sa sortie et aurait été téléchargé illégalement plus de 750.000 fois.

Sur le même thème
l'info en continu
Roselyne Bachelot nouvelle ministre de la Culture
Politique
Roselyne Bachelot nouvelle ministre de la Culture
"Fearless" : La série britannique débarque ce soir sur C8
Programme TV
"Fearless" : La série britannique débarque ce soir sur C8
Pharrell Williams va produire une série documentaire pour Netflix sur le gospel
SVOD
Pharrell Williams va produire une série documentaire pour Netflix sur le gospel
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
La saison 3 de "Babylon Berlin" arrive ce soir sur Canal+
Programme TV
La saison 3 de "Babylon Berlin" arrive ce soir sur Canal+
Ruth Elkrief arrête son émission quotidienne sur BFMTV
TV
Ruth Elkrief arrête son émission quotidienne sur BFMTV
Vidéos Puremedias