La SDJ d'iTELE alerte le CSA sur la violation de la convention de la chaîne par sa propre direction

Partager l'article
Vous lisez:
La SDJ d'iTELE alerte le CSA sur la violation de la convention de la chaîne par sa propre direction
Rassemblement hier devant iTELE
Rassemblement hier devant iTELE © Abaca
Dans un courrier adressé au CSA, la SDJ et les syndicats de la chaîne info accusent leur direction de contrevenir à plusieurs dispositions de la convention d'iTELE.

Les salariés d'iTELE fournissent des arguments au CSA. Dans un courrier révélé par le site de L'Observatoire des médias et adressé au régulateur de l'audiovisuel, la société des journalistes (SDJ) et les syndicats d'iTELE ont tenu à l'alerter sur les multiples violations de la convention de la chaîne dont sa direction se serait rendue coupable.

À lire aussi
"13 Heures" de TF1 : Jacques Legros pris d'un fou rire après un sujet sur des poules
TV
"13 Heures" de TF1 : Jacques Legros pris d'un fou rire après un sujet sur des poules
Emue, Roselyne Bachelot confie à Jean-Jacques Bourdin avoir eu peur de mourir de la Covid-19
TV
Emue, Roselyne Bachelot confie à Jean-Jacques Bourdin avoir eu peur de mourir de...
Conférence de presse de Jean Castex : Quel sort pour "Ici tout commence" et le jeu de Nagui ?
TV
Conférence de presse de Jean Castex : Quel sort pour "Ici tout commence" et le jeu...
"Top Chef" : Un violent incendie se déclare en cuisine, la production évacue les lieux sur M6
TV
"Top Chef" : Un violent incendie se déclare en cuisine, la production évacue les...

Les salariés de la chaîne info accusent tout d'abord leur direction de "bafouer" le principe d'"indépendance éditoriale" inscrit dans la convention. Ils dénoncent ainsi l'intervention de Vincent Bolloré dans la ligne éditoriale de la chaîne et citent en exemple une phrase de Vincent Bolloré prononcée le 13 octobre dernier lors d'un comité de management du groupe Canal+ : "Morandini sur iTELE, c'est ma décision".

Divertissement et information

"Cette intervention directe de Monsieur Vincent Bolloré est d'autant plus évidente et attentatoire à l'indépendance éditoriale que le blog de Monsieur Jean-Marc Morandini est client de la régie publicitaire de la filiale média du groupe Bolloré, qui a en outre détenu jusqu'en 2011 la majorité du capital de la société éditrice de ce même blog", ajoutent la SDJ et les syndicats dans leur courrier. Invoquant le même principe, ils s'en prennent également à Serge Nedjar pour son cumul des fonctions de directeur général d'iTELE et de directeur de la rédaction.

La SDJ et les syndicats estiment aussi que l'émission de Jean-Marc Morandini viole en elle même la convention d'iTELE en ce qu'elle relève davantage du divertissement que de l'information. Or, la convention de la chaîne dispose que "la programmation est consacrée à l'information" et que "l'éditeur veille à éviter toute confusion entre information et divertissement". Avec "Morandini Live", iTELE ne ferait pas non plus "preuve de rigueur dans la présentation et le traitement de l'information", contrairement à ce que prévoit sa convention. Et la SDJ de citer en exemple Samantha, du nom de cette mystérieuse "correspondante aux Etats-Unis" intervenue dans l'émission alors qu'elle était à Londres à ce moment-là.

Le CSA ouvre une instruction

La SDJ et les syndicats ajoutent que la "rédaction en chef d'une émission ne peut, quel qu'en soit le contenu, être confié à Monsieur Jean-Marc Morandini dès lors que celui-ci n'est pas lié par un contrat de travail avec la société SESI", éditrice d'iTELE. Et de citer l'article de la convention disposant que "l'ensemble des membres de la rédaction du service dispose d'un contrat de travail conclu avec la société titulaire de l'autorisation".

Au CSA désormais d'utiliser ou non ces éléments. Le régulateur de l'audiovisuel a fait savoir hier qu'il ouvrait un dossier d'instruction concernant iTELE après sa saisine par les salariés d'iTELE et par plusieurs téléspectateurs. Une fois qu'il aura auditionné toutes les parties, le CSA pourrait se prononcer d'ici une dizaine de jours sur ce dossier. Même s'il se range aux arguments des salariés d'iTELE, il ne devrait adresser au groupe privé qu'une mise en garde ou une mise en demeure. Sans doute pas de quoi effrayer un "têtu Breton" comme Vincent Bolloré.

l'info en continu
"HPI" : La série avec Audrey Fleurot signe un démarrage record en Belgique
Audiences
"HPI" : La série avec Audrey Fleurot signe un démarrage record en Belgique
"13 Heures" de TF1 : Jacques Legros pris d'un fou rire après un sujet sur des poules
TV
"13 Heures" de TF1 : Jacques Legros pris d'un fou rire après un sujet sur des poules
"LOL : Qui rit, sort !" : Philippe Lacheau enferme une bande d'humoristes sur Amazon Prime Video dès aujourd'hui
SVOD
"LOL : Qui rit, sort !" : Philippe Lacheau enferme une bande d'humoristes sur...
Pour Marlène Schiappa, Cyril Hanouna devrait présenter le débat présidentiel de l'entre-deux tours 2022
Audiences
Pour Marlène Schiappa, Cyril Hanouna devrait présenter le débat présidentiel de...
Emue, Roselyne Bachelot confie à Jean-Jacques Bourdin avoir eu peur de mourir de la Covid-19
TV
Emue, Roselyne Bachelot confie à Jean-Jacques Bourdin avoir eu peur de mourir de...
Audiences : Quel bilan pour la saison 8 de "Léo Mattei" sur TF1 ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour la saison 8 de "Léo Mattei" sur TF1 ?
Vidéos Puremedias