La Une de "Marianne" avec Vincent Bolloré étrangement zappée par iTELE

Partager l'article
Vous lisez:
La Une de "Marianne" avec Vincent Bolloré étrangement zappée par iTELE
"Galzi jusqu'à minuit" © iTELE
Contrairement à son habitude, Olivier Galzi n'a pas présenté hier la Une de "Marianne" lors de sa revue de presse. Cette dernière titrait : "Bolloré : un nouveau serial killer sur Canal+ ?".

Une étrange omission. Hier soir sur iTELE, Olivier Galzi n'a pas cité dans sa revue de presse la Une de cette semaine de "Marianne". Le journaliste a pourtant l'habitude chaque jeudi de la présenter alors qu'il reçoit juste après dans "Le duel" l'éditorialiste du "Figaro", Yves Thréard, et surtout Joseph Macé-Scaron, patron de la rédaction de... "Marianne".

À lire aussi
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir sur France 2
TV
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir...
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
Denis Brogniart ("Koh-Lanta : L'île des héros") : "Voilà pourquoi l'épisode de ce soir a été raccourci"
Interview
Denis Brogniart ("Koh-Lanta : L'île des héros") : "Voilà pourquoi l'épisode de ce...

Mais hier, la tradition n'a pas été respectée. Après avoir seulement présenté les Unes du "Parisien", du "Figaro" et de "Libération", Olivier Galzi a directement enchaîné avec le débat du jour. Dommage.... "Marianne" avait en effet décidé de titrer en bandeau de Une : "Bolloré : un nouveau serial killer sur Canal+ ?" avec le nom de Vincent Bolloré écrit en lettres de sang. Le titre était accompagné d'un dessin représentant le nouvel homme fort de Canal+ en ange de la mort tenant entre ses mains un long couteau.

Joint par puremedias.com, Joseph Macé-Scaron tient à normaliser cette absence. "Vous ne devez pas regarder régulièrement l'émission du jeudi. Ca arrive souvent que la Une de 'Marianne' ne soit pas citée", nous a-t-il expliqué. Le journaliste a souligné que des contraintes techniques ne permettaient pas, parfois, de fournir en temps voulu la Une de Marianne sans pour autant préciser pourquoi celle de cette semaine n'avait pas été montrée à l'antenne. Quant à savoir s'il s'était plaint de cette absence en tant que patron de l'hebdomadaire, Joseph Macé-Scaron est resté évasif, se retranchant derrière un "C'est arrivé par le passé".

Problème, après être remonté jusqu'au jeudi 8 janvier, puremedias.com a constaté que la Une de "Marianne" était systématiquement présentée chaque semaine dans la revue de presse du jeudi soir d'Olivier Galzi (sauf à trois reprises où il n'y a pas eu de revue de presse pour cause d'édition spéciale).

Concernant les contraintes techniques évoquées par le polémiste, il convient aussi de préciser que la Une de "Marianne" était visible hier dès 15h05 sur le compte Twitter officiel de l'hebdomadaire.

En outre, le jeudi 9 avril dernier, alors qu'iTELE ne pouvait pas afficher la Une de "Marianne" à l'antenne pour des raisons techniques, Olivier Galzi l'avait montrée lui-même, imprimée sur une feuille de papier (cf vidéo). Preuve que les problèmes évoqués par Joseph Macé-Scaron sont aisément contournables. De la même manière, le jeudi 23 janvier dernier, Olivier Galzi s'était excusé en direct de ne pas avoir pu montrer la Une du "Figaro" du lendemain auprès de Yves Thréard, lui demandant ensuite de la décrire.

Olivier Galzi © iTELE

Joint brièvement par puremedias.com, Olivier Galzi jure lui aussi qu'il n'y a "pas de sujet" ni eu "d'autocensure" hier. Comme son chroniqueur, il explique que l'absence de "Marianne" dans sa revue de presse est le fait de simples contraintes techniques, sans donner plus de détails. "Les Unes m'arrivent deux minutes avant leur mise à l'antenne", tient-il à préciser, semblant n'avoir pas remarqué l'absence de l'hebdomadaire hier. Quant à savoir si Joseph Macé-Scaron s'était plaint de cette absence, Olivier Galzi a semblé ne plus vraiment s'en souvenir. "Il ne m'a pas fait de remarque. Je ne sais plus si on en a parlé ensemble", a-t-il expliqué.

Pour battre en brèche toute idée d'autocensure, le journaliste tient à rappeler qu'il avait montré à l'antenne la Une de "Libération" "Canal, sauce Bollo" le mercredi 8 juillet, soit après le départ de Rodolphe Belmer de Canal+. Mais depuis, Vincent Bolloré a montré un interventionisme tous azimuts dans les programmes de ses antennes, et ce jusque dans les moindres détails.

Sur le même thème
l'info en continu
TF1 déprogramme "Bienvenue chez nous" dès lundi
TV
TF1 déprogramme "Bienvenue chez nous" dès lundi
Vaccin à tester en Afrique : SOS Racisme saisit le CSA après les propos polémiques d'un médecin sur LCI
TV
Vaccin à tester en Afrique : SOS Racisme saisit le CSA après les propos polémiques...
Audiences : Carton pour "Why Women Kill" à J+7 sur M6
Audiences
Audiences : Carton pour "Why Women Kill" à J+7 sur M6
"Restez en forme" : France Télévisions lance une émission pour faire du sport à la maison dès lundi
TV
"Restez en forme" : France Télévisions lance une émission pour faire du sport à la...
Le confinement vu par... Vincent Moscato
Confinement
Le confinement vu par... Vincent Moscato
Le groupe Canal+ reversera dès lundi les recettes de ses publicités de 20h à la Fondation de France
Publicité
Le groupe Canal+ reversera dès lundi les recettes de ses publicités de 20h à la...
Vidéos Puremedias