Laurence Bloch (France Inter) détaille en exclusivité la grille de rentrée

Partager l'article
Vous lisez:
Laurence Bloch (France Inter) détaille en exclusivité la grille de rentrée
Par Benoit Daragon Journaliste
Laurence Bloch, la patronne de France Inter
Laurence Bloch, la patronne de France Inter © DR
Augustin Trapenard, Léa Salamé, Nagui, Hélène Jouan, Nicolas Demorand, Pascale Clark, Daniel Mermet : Laurence Bloch, la patronne de France Inter, nous dit presque tout sur la rentrée.

La nouvelle équipe dirigeante de Radio France a décidé de revoir de fond en comble la grille de la station phare du groupe public. Alors que beaucoup d'informations sont sorties sur les nouveaux venus, Laurence Bloch, la nouvelle patronne de France Inter, fait le point sur la rentrée pour puremedias.com.

À lire aussi
"Sonia Mabrouk à la matinale de France Inter" : Gaspard Proust ironise sur le "bordel" que crée dans les médias la décision du Conseil d'État sur CNews
Radio
"Sonia Mabrouk à la matinale de France Inter" : Gaspard Proust ironise sur le...
"France Bleu va devenir Ici" en septembre 2024 : Céline Pigalle officialise le changement de nom des 44 stations locales de Radio France
Radio
"France Bleu va devenir Ici" en septembre 2024 : Céline Pigalle officialise le...
"Oh les salauds !" : Philippe Caverivière reçoit une livraison de fumier en direct sur RTL après ses chroniques assassines sur les agriculteurs
Radio
"Oh les salauds !" : Philippe Caverivière reçoit une livraison de fumier en direct...
"On lui donne 5 pour la technique et 10 pour l'artistique" : Sophie Davant réagit pour la première fois à la participation de Caroline Margeridon à "Danse avec les stars"
Radio
"On lui donne 5 pour la technique et 10 pour l'artistique" : Sophie Davant réagit...

Propos recueillis par Benoît Daragon.

puremedias.com : La matinée a été marquée par la dernière de "Comme on nous parle" de Pascale Clark qui sera le soir à la rentrée. Qui va-t-on entendre à sa place à la rentrée ?
Laurence Bloch : On entendra une émission de même nature qui parlera de culture, de toutes les cultures et des bruits de notre époque. Elle sera présentée par une nouvelle personnalité : Augustin Trapenard ! Il proposera chaque matin une grande interview, profonde et drôle. Il y aura une séquence sur les médias qui sera présentée par une deuxième personnalité qui n'a pas encore été choisie. Ce nouveau rendez-vous sera à l'image de France Inter : savant et populaire, léger et accrocheur.

Même si Patrick Cohen reste en poste de 7h à 9h, la matinée va donc fortement évoluer avec l'arrivée de Nagui en fin de matinée.
La structure de la matinée va rester la même avec Patrick Cohen, le "Service public" de Guillaume Erner, le "Jeu des 1000 euros" et le journal de 13 heures. Nous sommes ravis que Nagui, passionné de radio, nous rejoigne pour reprendre le 11h/12h30. Il fallait une forte personnalité pour cette case très importante. Je voudrais chaleureusement remercier André Manoukian d'avoir repris en janvier "On va tous y passer". Il y a mis toute son énergie même s'il préfère les formats plus courts.

"Télé ou pas télé, la seule chose qui m'importe c'est que les programmes soient intelligents !"

Augustin Trapenard, Nagui, vous recherchiez absolument des personnalités "vues à la télé" ?
Télé ou pas télé, ça m'est égal ! La seule chose qui m'importe c'est que les producteurs présentent des programmes intelligents. Avant d'être chroniqueur au "Grand Journal", où il va continuer de se rendre d'ailleurs, Augustin Trapenard est un enfant de Radio France. Je l'ai rencontré il y a quinze ans quand il n'était alors que stagiaire à France Culture. C'est moi d'ailleurs qui lui a fait faire ses premiers pas à l'antenne quand je travaillais à Culture. Depuis il y officie toutes les semaines et est régulièrement dans leur grille d'été. C'est d'ailleurs en tant que journaliste à France Culture qu'il est entré au "Grand Journal", pas l'inverse.

L'après-midi, vous allez accueillir Nicolas Demorand à 18h00 ?
Je suis très heureuse que Nicolas revienne à France Inter. C'est une personne extraordinaire qui a marqué la maison et que j'aime beaucoup ! Il proposera chaque jour, pendant une heure, une tranche d'information internationale qui sera suivie par "Le Téléphone Sonne" repris par une femme.

"Il était important qu'il y ait plus de parité dans la grille de France Inter"

On parle beaucoup d'Hélène Jouan, ce sera elle ?
Oui. D'ailleurs nos soirées seront très féminines puisque après Hélène Jouan il y a aura "L'humeur vagabonde" de Kathleen Evin puis le nouveau rendez-vous de Pascale Clark. Les femmes, c'est la moitié de l'humanité. Il était important qu'il y ait plus de parité dans la grille de France Inter. Cette saison, il n'y avait pas une femme de l'après-midi... Le "7/9" va aussi accueillir de nouvelles voix féminines : Léa Salamé à 7h50, Rebecca Manzoni à 7h25 et, juste avant 8 heures, Charline Vanhoenacker, qui a fait une super saison avec Eric Delvaux dans le "5/7" !

Ce seront les seuls changements ?
Non, on va fortement revoir nos après-midis qui ont perdu beaucoup trop d'audience ces deux dernières saisons... "La Marche de l'histoire" et "La tête au carré" sont renouvelés mais l'intégralité du 15h/19h va être réinventé. Il est trop tôt encore pour vous dire quelles seront les nouvelles émissions car on travaille encore dessus. Le week-end, en revanche, il y aura beaucoup moins de changements.

"Là-bas si j'y suis" de Daniel Mermet va disparaître ?
Oui. J'ai longuement discuté en début de semaine avec Daniel, qui un très grand professionnel de la radio. C'est une décision difficile car "Là-bas si j'y suis" est présente dans la grille depuis 1989 ! En vingt-cinq ans, "Là-bas si j'y suis" nous fait vivre des moments forts, mais l'émission a perdu 100.000 auditeurs en deux ans donc on va l'arrêter... J'ai fait des propositions à Daniel Mermet. J'espère qu'il va rester parmi nous ! Et Frédéric Lodéon va passer à France Musique et il en est très content.

On le voit, ce sont de fortes modifications que vous proposerez en septembre. Pourquoi de tels travaux ? La radio ne se porte pas si mal...
En radio, il faut bouger, tout le temps, sinon on lasse le public. Je voulais un changement de ton aussi avec plus d'ardeur, de générosité. Il fallait prendre des risques maintenant et ne pas attendre que ça n'aille plus pour changer notre offre. Avec Augustin Trapenard, Léa Salamé, on accueille une nouvelle génération qui va prendre sa place aux cotés de Pascale Clark, Stéphane Paoli, Denis Cheissoux, etc. C'est parfois douloureux d'arrêter une émission, mais c'est le prix à payer pour que France Inter reste France Inter : une grande radio, moderne, intelligente et populaire !

l'info en continu
"Il y a une envie de se faire 'TPMP' et Cyril Hanouna" : Valérie Benaïm défend l'animateur star de C8 et son nouveau programme du week-end
TV
"Il y a une envie de se faire 'TPMP' et Cyril Hanouna" : Valérie Benaïm défend...
"Voix de stars" : Julia Vignali animatrice d'une compétition inédite de sosies vocaux sur France 2, Jarry et Liane Foly dans le jury
TV
"Voix de stars" : Julia Vignali animatrice d'une compétition inédite de sosies...
Audiences replay : Le lancement de "Koh-Lanta" 2024 signe le deuxième score historique pour un programme de flux
Audiences
Audiences replay : Le lancement de "Koh-Lanta" 2024 signe le deuxième score...
"Je trouve ça complètement fou" : Émilien ("Les 12 Coups de midi") atteint le cap symbolique des 150 participations, Jean-Luc Reichmann impressionné
TV
"Je trouve ça complètement fou" : Émilien ("Les 12 Coups de midi") atteint le cap...
Audiences Netflix : 3 jours après sa sortie, un film déconseillé aux moins de 16 ans se hisse au sommet du classement mondial et cumule 12 millions de vues
SVOD
Audiences Netflix : 3 jours après sa sortie, un film déconseillé aux moins de 16...
"On va en discuter" : Cyril Hanouna propose à Laurent Ruquier de rejoindre C8 pour animer une émission dans la veine d''On n'demande qu'à en rire'
TV
"On va en discuter" : Cyril Hanouna propose à Laurent Ruquier de rejoindre C8 pour...