Laurent Boyer : "Il n'y a pas de case pour des variétés"

Partager l'article
Vous lisez:
Laurent Boyer : "Il n'y a pas de case pour des variétés"
Laurent Boyer
3 photos
Lancer le diaporama
Entretien inédit sur Ozap.

Laurent Boyer
Il est sans doute le visage le plus emblématique de M6. A 51 ans, Laurent Boyer s'est fait plus rare sur la chaîne qui l'a fait connaître du grand public grâce notamment à Fréquenstar ou Graines de star. Samedi soir, il sera aux côtés de Virginie Guilhaume pour préparer un prime exceptionnel autour de 20 images fortes de la vie de Johnny Hallyday. L'occasion pour Laurent Boyer d'évoquer sur Ozap la médiatisation de Johnny, sa situation sur M6, son succès sur RTL ou encore la crise des variétés. Laurent Boyer dément par ailleurs le retour de Fréquenstar sur W9.

Ozap : Vous présentez ce samedi une spéciale consacrée aux 20 images que les Français retiennent de Johnny Hallyday. Comment est née l'idée de cette émission ?

À lire aussi
Gilles Tanguy : "J'aurais lancé 'L'informé' même si Vincent Bolloré n'avait pas racheté Prisma Media"
Interview
Gilles Tanguy : "J'aurais lancé 'L'informé' même si Vincent Bolloré n'avait pas...
Manon éliminée de "N'oubliez pas les paroles" : "J'ai fait une erreur bête qui m'a été fatale"
Interview
Manon éliminée de "N'oubliez pas les paroles" : "J'ai fait une erreur bête qui m'a...
Karim Rissouli : "Si j'ai arrêté 'C Politique', c'est parce que j'allais dans le mur"
Interview
Karim Rissouli : "Si j'ai arrêté 'C Politique', c'est parce que j'allais dans le...
Karim Rissouli sur les 2 ans de "C ce soir" : "On a dépassé les espérances d'audience"
Interview
Karim Rissouli sur les 2 ans de "C ce soir" : "On a dépassé les espérances...


Laurent Boyer : En fait, j'avais dit, au mois de septembre, qu'il était possible de faire quelque chose autour de Johnny pour la dernière de sa tournée. A l'époque, il devait être à Bercy, ce samedi soir, le 13, après les grands stades. Ensuite, un mois après, il était peut-être prévu qu'il fasse trois soirs à l'Olympia. Ce que je comptais faire, c'est un gros document de 1h50 sur Johnny et être sur scène avant qu'il monte pour sa dernière, de 20h30 à 20h50. On diffusait ensuite le documentaire et on le retrouvait à la fin de son concert. Tout ça est évidemment tombé à l'eau. Etant donné que ce documentaire était prévu, M6 m'a dit que ce serait peut-être bien de faire quelque chose autour de cela malgré tout. On a donc retravaillé tout cela en le découpant en 20 images.

Vous connaissez bien Johnny. Vous aviez donc parlé de ce projet d'émission spéciale avec Johnny lui-même ?
Je le connais depuis 1979, c'est pas mal (rires) ! Je m'entends très bien avec lui, j'ai fait plusieurs émissions avec lui sur M6 et RTL. Je connais plein de vedettes mais lui, c'est vraiment une star parmi les vedettes. C'est un monument, une tour Eiffel de la chanson ! Et on s'en rend d'autant plus compte en revoyant les images qu'on a retrouvées pour cette émission.

C'est un artiste totalement RTL, sa carrière a toujours suivi l'histoire de la station. En revanche, à la télévision, on l'associe plus à TF1. Monter une spéciale avec M6 avec lui n'était pas trop compliqué ?
TF1 a une exclusivité sur les grands stades donc tant que TF1 avait cette exclusivité, M6 ne pouvait pas mais n'importe qui peut monter une émission autour de Johnny.

« Je ne trouverai pas très élégant d'aller demander une interview de Johnny en ce moment »



Oui mais sur l'idée de la spéciale où vous auriez été présent sur scène...
C'était plus compliqué mais ça venait bien après. Il n'y avait plus de grands stades etc. C'était une cerise sur le gâteau mais ça n'empêche pas que n'importe qui peut faire une émission sur Hallyday, et heureusement ! Ca ne s'est pas fait mais étant donné qu'on travaillait sur le documentaire depuis septembre, ça aurait été dommage de ne pas l'utiliser.

Faites-vous partie des gens qui, actuellement, militent auprès de lui et de son entourage pour obtenir ses premières déclarations sur son « retour »...
Alors, ça... C'est marrant parce que ce n'est pas dans l'ordre des choses.

Laurent Boyer
Vous ne fonctionnez pas comme ça ?
Non, et les gens ne parlent pas trop de ça maintenant. C'est important qu'il se remette et ça va être long. Je présume qu'il y a des gens qui demandent des interviews mais je ne sais pas si c'est très élégant d'aller dire maintenant "On voudrait être les premiers". Il y a sûrement quelqu'un, un jour, qui ramènera une interview mais, je ne suis pas du tout sur ces rangs-là. Je n'ai même pas demandé. J'ai hâte qu'il aille mieux et qu'il remonte sur scène. Quand ? Je ne sais pas et je n'ai même pas posé la question, par respect. Je pense qu'il faut le laisser tranquille.

On a pu entendre des critiques sur certains de ses amis connus qui s'étaient un petit peu mis en scène en partant à Los Angeles et en faisant des directs sur leurs chaînes. Par exemple, sachant que vous le connaissez, M6 vous l'a-t-il demandé ?
Non, pas du tout, ils ne me l'ont pas demandé. J'étais là au moment où c'est arrivé.

Ça s'est fait sur d'autres chaînes. Vous auriez réagi comment si on vous l'avait demandé ?
Je ne sais pas, je ne me suis même pas posé la question. On ne me l'a pas demandé et je n'y serais peut-être pas allé, je ne sais pas. C'est normal que les chaînes envoient des gens. On parlait du partenariat historique de Johnny avec TF1, c'est normal que la chaîne envoie quelqu'un pour essayer d'avoir des infos. Dans la mesure où il a une identité nationale, c'est un peu logique qu'on traite cela comme une information importante pour les Français. Donc, c'est logique qu'on envoie des gens sur place pour témoigner.

« Il y a des formats qui sont vampirisateurs d'audience sur des événements de variétés. »



Depuis quelques semaines, M6 propose à nouveau des variétés le samedi. On entend pourtant partout que les variétés sont en crise et que c'est terminé. Pour que ça revienne, il faut que ça passe par des stars, comme là autour de Johnny Hallyday ?
Ca passe par des événements. Hormis France Télévisions qui a des récurrences, ce qui est plus logique parce que c'est leur vertu d'être pluraliste et de satisfaire tous les gens et tous les goûts, les chaînes privées savent que ça fédère moins. Et il y a des formats qui sont vampirisateurs d'audience sur des événements de variétés. Il y a eu Star Academy qui durait plus de trois mois : on entend tous les jours, toutes les semaines que ça chante, ça chante, ça chante. Derrière, ça enchaîne pendant trois mois et demi avec Nouvelle Star et ça chante, ça chante, ça chante. J'ai le sentiment que c'est la nouvelle façon de consommer des variétés à la télé. Après, quand on vient avec un plateau, les gens sont moins intéressés parce que ces formats sont très attirants et très fédérateurs. Ils fonctionnent en entonnoir, jouent sur l'affectif et ça marche. Star Ac' s'est arrêtée mais Nouvelle Star fonctionne très bien.

Malgré tout, réfléchissez-vous à de nouveaux formats à proposer en matière de variétés ?
Il n'y a pas de case pour ça. Une chaîne ne va pas libérer des cases pour faire de la variété. A M6, ils ne sont pas en train de se dire "Il faut absolument qu'on trouve une émission de variétés". Ce n'est pas dans l'air du temps. La télé fonctionne par cycles : on voit que le jeu revient, il y a eu la grande période des séries américaines... Peut-être qu'il y a un cycle de variétés qui va revenir. Mais, sur M6, ça reste de l'événementiel. Il y a deux week-ends de libre, on m'a demandé de les prendre et voilà. Ce sont deux week-ends événementiels au milieu de la saison et après, on repartira avec autre chose.

Du coup, vous demande-t-on de présenter d'autres choses que de la variété ?
Je fais déjà des magazines comme Le meilleur de... qui est considéré comme tel. Fréquenstar, Les moments de vérité l'étaient aussi. Je n'ai pas forcément envie de faire autre chose. Je n'ai pas envie de faire de télé-coaching alors que ça marche très fort : je ne vois pas en quoi je pourrai refaire un appartement, acheter une maison ou relooker quelqu'un, j'aurais du mal (rires) ! Je ne suis pas dans cet univers-là. Je n'ai pas non plus envie de faire de la télé-réalité pure et dure parce que ça ne me plait pas trop. Ils le savent et ne m'en proposent pas. Depuis un an, je suis aussi devenu conseiller artistique du groupe M6 et ça me prend de temps. Il y a aussi RTL tous les jours en direct... Par exemple, je ne pourrai plus partir de longs moments pour tourner un Fréquenstar par exemple.

« Fréquenstar ne revient pas sur W9, c'est une erreur »



Au sujet de Fréquenstar, on a pu lire que l'émission allait revenir sur W9.
C'est une erreur du Parisien, dimanche dernier. Le journal a titré sur une émission intitulée « Coeur de stars » alors qu'en fait, c'est « chœur » parce qu'ils vont monter un chœur dans une école, c'est comme une chorale. On cherche des élèves autour d'un artiste pour monter un chœur. On est donc très loin du format de Fréquenstar, ce n'est pas ça du tout. Et W9 n'a fait aucune annonce autour de cette émission puisqu'elle ne sera programmée qu'à la rentrée donc c'est loin !

Donc en lisant cet article, vous ne vous êtes pas dit "Oula, qu'est-ce qu'il se passe ?".
J'aurais été informé.

D'ailleurs, à qui appartient le format Fréquenstar ?
A moi, comme Graines de star.

Et on ne vous demande pas sans cesse de refaire Fréquenstar ?
Si, tout le monde me le redemande ! Mais, il y a un temps pour tout. Peut-être que ça reviendra mais il faut du temps. On était dans un cycle plus agressif et plus court, on va peut-être revenir à un cycle où on sera plus dans l'empathie et plus posé. La télé va beaucoup plus vite maintenant : on est dans la hantise du vide, il faut que l'image zappe avant que le téléspectateur ne zappe.

Laurent Boyer présente
Votre image est complètement intégrée à celle de M6 au point qu'on ne vous imagine pas officier ailleurs. Dans l'absolu, pourriez-vous être sur une autre chaîne ?
Oui, je pourrais. Ca a failli se faire plusieurs fois notamment à l'époque de Graines de star où tout le monde cherchait à faire un équivalent de l'émission. J'étais courtisé mais je ne suis pas parti parce que ce qu'on me proposait ailleurs ne m'intéressait pas forcément et je pouvais faire un peu ce que je voulais à M6. J'ai une forme de fidélité à M6 et M6 m'est fidèle en retour. Je m'y sens bien. Je fais partie intégrante et ils m'ont encore plus intégré en me faisant conseiller artistique. Pour autant, ils pourraient très bien me virer, ils en ont le droit. Et je pourrais aussi faire de la télé ailleurs, je suis cap ! (rires).

Mais on ne vous le propose pas...
Non, parce que M6 est inscrit sur mon front !

Les gens n'osent même plus vous le proposer en fait.
C'est sûrement ça.

Un mot sur votre quotidienne à RTL. Vous animez La tête dans les étoiles depuis neuf ans.
J'y suis vraiment bien et c'est rare de faire la même émission depuis neuf ans. Et, à l'heure actuelle, il me serait impossible d'avoir l'équivalent à la télévision. Je n'aurais pas un tel espace de liberté avec un artiste pendant 1h30. Il n'y a pas de format en télé qui accepterait ça. J'y tiens donc beaucoup.

Je crois que Philippe Bouvard a un contrat qui court jusqu'en 2013 à RTL pour ne pas dire ad vitam eternam. Laurent Boyer, c'est pareil ?
Non, non (rires). Moi, j'ai des contrats de saison qui vont de septembre à juin. Je crois qu'il n'y a que Philippe Bouvard qui a un contrat à durée indéterminée mais c'est logique vu sa longévité et ses scores d'audience. Mais on a des sinon des contrats de grille et on peut être remis en cause à tout moment. C'est logique, c'est le jeu et heureusement que la radio se laisse cette liberté.

On vous souhaite de fêter vos 10 ans de RTL à la rentrée !
Avec plaisir, j'aimerais bien ! Ce sera ma dixième rentrée à RTL. C'est incroyable, je n'en reviens pas. Je me régale à RTL.

Laurent Boyer
Laurent Boyer
"Ma vie en Super 8 avec Mimie Mathy" : Laurent Boyer débarque ce soir sur D8
Laurent Boyer fait ses adieux à "Midi en France" sur France 3
Laurent Boyer quitte "Midi en France" sur France 3
France 3 : Laurent Boyer animateur de variétés cet été
Voir toute l'actualité sur Laurent Boyer
Autour de Laurent Boyer
l'info en continu
Pourquoi "Un si grand soleil" est déprogrammé ce soir sur France 2 ?
Déprogrammation
Pourquoi "Un si grand soleil" est déprogrammé ce soir sur France 2 ?
Affaire Lola, propos homophobes : Aucune sanction contre "Touche pas à mon poste !" et C8
TV
Affaire Lola, propos homophobes : Aucune sanction contre "Touche pas à mon poste...
"Cette partouze d'influenceurs" : Sébastien Thoen dézingue "Asterix et Obélix : L'empire du milieu" sur RTL
Radio
"Cette partouze d'influenceurs" : Sébastien Thoen dézingue "Asterix et Obélix :...
"Ca me coûte un peu d'argent à produire" : Pourquoi Samuel Etienne a fait sponsoriser son émission sur Twitch
Plateforme
"Ca me coûte un peu d'argent à produire" : Pourquoi Samuel Etienne a fait...
Netfix : Un thriller poignant, inspiré de faits réels, va quitter la plateforme dans quelques jours
SVOD
Netfix : Un thriller poignant, inspiré de faits réels, va quitter la plateforme...
"Qui veut être mon associé ?" : Les investisseurs pris d'un fou-rire incontrôlable face à un projet étonnant
TV
"Qui veut être mon associé ?" : Les investisseurs pris d'un fou-rire incontrôlable...