Laurent Ruquier : "Il faut un président de droite pour qu'une majorité de gens soit heureux"

Partager l'article
Vous lisez:
Laurent Ruquier : "Il faut un président de droite pour qu'une majorité de gens soit heureux"
Laurent Ruquier : "Il faut un Président de droite à la France pour que les Français soient contents" © BFMTV
L'animateur de France 2 estime que quand un président de gauche est au pouvoir, tout le pays est mécontent.

Laurent Ruquier lâche François Hollande, pour qui il a déclaré publiquement avoir voté lors de la présidentielle de 2012. L'animateur de France 2 et RTL, qui avait déjà fait savoir qu'il regrettait d'avoir voté pour l'actuel chef de l'Etat, estime qu'il faut un président de droite que la France aille mieux. "Je pense que de toutes façons, il faut un président de droite à la France. Ce ne sont pas mes idées mais parce que le pays sera majoritairement content", a lancé hier soir le présentateur de "On n'est pas couché" dans l'émission "News et Compagnie" que présente Nathalie Lévy sur BFMTV.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1
TV
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1

"Quand il y a un président de gauche, personne n'est content"

"Quand il y a un président de gauche, personne n'est content. Quand il y a un président de gauche, la droite n'est pas contente, donc un peu près la moitié du pays, et les gens de gauche ne sont pas contents non plus puisque la politique de gauche qui est promise n'est pas respectée", a-t-il ajouté, amusé. "Donc je pense qu'il faut un président de droite pour qu'une majorité de gens soit heureux. Ce n'est pas mon avis, mais je veux que mon pays soit heureux", a-t-il répété, indiquant qu'il ne voterait pas forcément pour la droite en 2017, sauf dans l'hypothèse d'un deuxième tour entre la droite et l'extrême droite.

"Vous avez l'impression qu'avec les précédents présidents de droite, la majorité des Français étaient heureux ? J'ai l'impression que par nature les Français sont toujours mécontents de leur chef de l'état", lui a répondu, sceptique, le journaliste Laurent Neumann, également invité de l'émission. "Il y avait moins de mécontents, mais vous avez raison, car si les Français étaient si contents, ils auraient réélu Nicolas Sarkozy !", lui a répondu le chef des "Grosses Têtes", dans cette séquence que puremedias.com vous propose de revoir.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
A French

Ah, le réac' de service est de sortie! Comme Sarkozy, tu es tellement noyé dans les clichés que tu réduis donc les participants de ce mouvement à des moins que rien. Des gens qui selon toi n'ont pas leur mot à dire. Il n'y a rien de plus méprisant. La majorité des gens qui participent à ce mouvement sont éduqués, cultivés et ont un travail et un toit, donc arrête avec tes clichés grotesques! Et laisse-moi te dire qu'une vraie démocratie, digne de ce nom, ne devrait pas se limiter à déposer un bulletin dans une urne. Surtout quand on voit le système politique actuel, verrouillé par les partis, et notamment le bipartisme (voire tripartisme aujourd'hui, même si le bipartisme en question neutralise encore ce dernier..). Des gens en ont marre de vivre dans ce système, ils veulent donc se rassembler sur l'espace public pour en discuter. Je ne vois pas où est le problème!



Baudouin 2.0

Hello l'ami,
Heureux de te lire. Je t'envoie un mail demain pour prendre de tes news. J'espère que tu vas bien.



agepmi

Salut Baudouin, ça va ?
Tu as changé de pseudo ?



agepmi

Par des crasseux ? Des pouilleux ? Des zadistes ? Des punks à chiens ? Des buveurs de 8,6 ? Des antisémites ?
Le bas c'est ce qu'il y a de pire.

Nuit de Boue ça fonctionne tellement qu'ils font des appels sur les sites d'infos pour ne pas disparaitre par manque de citoyens. Pourtant la médiatisation excessive de ce mouvement aurait du vous faire comprendre qu'aujourd'hui, l'extrême gauche qui se contredit toute
les deux phrases est dépassée. On le voit si bien que l'intégralité des médias qui font la comm de ce mouvement ... survivent tous de subventions publiques ! Vous penserez à nettoyer avant de partir merci.

En 1917, en Russie tsariste, ça ( c'est à dire "nuit debout") s'appelait des soviets (en russe "soviet" se traduit par "conseil, assemblée"), mais il y avait Lénine d'un côté et l'absolutisme de Nicolas II de l'autre. Et des fusils. On a vu ce que cela avait donné : le peuple russe en a pris pour 70 ans de communisme et peine à s'en remettre encore aujourd'hui.



rhodochrosite

Vous confondez avec le déficit de l'assurance-chômage, je pense. De plus, votre assertion est fausse. J'ai retrouvé des détaillés chiffres de 2011, c'était la branche CDD qui était le plus dans le rouge, presque 6 millairds d'€, alors que la branche intermittent était à 1.5 miliards d'€ de déficit. Enfin, il est possible que demain nous soyons tous (ou une grande partie) des intermittents du travail (micro-contrats, temps partiels). Donc le régime que vous semblez décrier sera peut-être la norme demain.



A French

Un peu.. ;)



rhodochrosite

Ah oui, vous parliez d'Hollande, désolé j'ai mélangé les conversations et j'ai cru que vous parliez d'un intervenant ici (à qui on a répondu tous les deux)… Oui, je m'en souviens bien de cette phrase-là. Bah, il s'est un peu attaqué aux banques (activités de dépôts vs spéculation).



A French

Que son adversaire était le monde de la finance...



FloJackson

Depuis le temps que des internautes le taxent de gauchisme à tort, enfin un article qui leur cloue le bec



rhodochrosite

Les courbes du chômage des pays européens sont régulièrement comparées dans les grands journaux écrits ou télévisés. Pas trop la peine de dégainer google pour ça. Leur outil de visualisation des données (pompées chez Eurostat ou autres) est certes pas mal. Mais c'est bien le minimum qu'une firme qui brasse des milliards soit capable de pondre un malheureux graphique.



rhodochrosite

Le rejet de Sarkozy a contribué mais n'a pas suffi à l'élection d'Hollande. Il a bien fallu une adhésion à la personne/aux idées également. Un⋅e autre candidat⋅e du PS aurait pu effrayer le bloc des indécis et le rejet de Sarkozy n'aurait pas pesé suffisamment dans la balance.

Vous soulevez un point intéressant, sur le fait qu'une grosse partie des électeurs⋅rices ne souhaitent même pas une nouvelle candidature d'Hollande. C'est assez inédit*. Je pense qu'à un certain degré, ça peut s'expliquer par la non-culture du chef à gauche vs la culture du chef à droite, le fait qu'à gauche on questionne plus facilement l'autorité qu'à droite. Peut-être que ceci va changer. Les UMP/LR semblent vouloir changer leur mode de fonctionnement. L'organisation de la primaire UMP/LR en est une preuve assez flagrante. Peut-être qu'en 2022, si président⋅e de droite il y a, il/elle sera confronté⋅e à une opposition similaire de son propre camp.

* si l'on se restreint au camp opposé au président (gauche en 2012 ; droite en 2017), ça n'est pas une surprise d'entendre l'électeur⋅rice dire qu'il/elle ne veut plus du-dit président. Ce qui pourrait être inédit ici est que la désapprobation vienne du propre camp du président, chose qui était marginalement vraie en 2012 pour Sarkozy (il y avait bien une sensibilité centre-droite hostile à Sarkozy). D'où ma remarque sur la (non-)culture du chef pour expliquer les différences 2012 vs 2017. D'ailleurs, à ce sujet, je pense que la seule comparaison qui tienne la route est présidentielle 2012 vs présidentielle 2017. Vous faites un historique sur l'intégralite de la Ve. Or les contextes sont extrêmement différents : septennat vs quinquennat, réélection uniquement à l'issue d'une cohabitation vs même couleur politique du président et du gouvernement, envol des réseaux sociaux qui font monter la sauce très vite vs six chaînes de télé+faible usage du net grand public avant 2000…



pupuce

Les sondages variant selon les Instituts, admettons que le taux soit moins fort OK.
Il n'en reste pas moins que c'est le 1° Président de la 5° qui mécontente à ce point.
En 2012, les gens ne voulaient + de Sarko et ont voté bien malheureusement contre et par différence ce qui ne donne jamais rien de bon par la suite.
Mais là, on lit partout que les 3/4 des français ne veulent + d'Hollande et pire, qu'ils souhaitent qu'il ne se représente pas, c'est absolument du jamais vu.
Je ne vois pas comment il a s'en sortir !!
Maintenant concernant Valls qui a eu un meilleur score qu'Hollande, bien sûr le 1° Ministre c'est le fusible de chaque Président. D'ailleurs depuis quelques mois, il est très sérieusement descendu, assez bas même, battu d'une certaine façon par la "nouvelle planète" (lancée contre lui par Hollande) Macron qui, d'un coup, ringardise tout le monde.



rhodochrosite

De la même manière, je respecte vos opinions.

Toutefois, l'argument des sondages est un peu faible. C'est un indicateur, je le concède. De là à prendre ce 14% au pied de la lettre… Ne pas oublier que les questions peuvent être formulées de façon à faire pencher la balance dans un sens ou dans l'autre. Quand on pose une question toute simple « êtes-vous satisfait de François Hollande ? », comment savoir ce que va considérer le⋅a sondé⋅e pour répondre ? L'action d'Hollande des dernières semaines ? depuis le début du mandat ? On ne peut nier que la période la plus récente a plus de chance de dicter le ressenti que ce qui s'est passé dans les premiers mois du mandat. Un autre indice de la toute relativité des sondages est que Valls a une meilleure côte de popularité qu'Hollande. Or l'un applique la politique de l'autre. Si le jugement des sondés ne se faisait que sur les résultats ou les choix politiques, on pourrait s'attendre à des résultats identiques. Autrement dit, comment peut-on être content de Valls et mécontent de Hollande, si les critères de jugement sont objectifs ?

Que les mécontents d'Hollande soient majoritaires, je ne vais pas m'amuser à le contester. Que le contraste soit aussi fort (85% contre 15%), j'ai un peu plus de mal à le croire.



rhodochrosite

Au risque de le regretter, ça disait quoi, en gros ?



rhodochrosite

Au sujet du taux de chômage au Royaume-Uni et en Allemagne, vous pouvez allez jeter un coup d'œil sur les contrats zéro-heure et l'explosion des contrats de temps partiel, qui permettent de sortir les gens des staitstiques du chômage. Or, vous conviendrez que ça n'est pas une solution satisfaisante car un temps partiel ne permet pas de vivre décemment. Donc, le chômage est peut-être plus bas chez eux mais à quel prix ? (indice: la pauvreté augmente)

Les comparaisons inter-pays sont quoiqu'il en soit délicates, surtout que la situation d'un pays s'explique à la fois par des causes structurelles que conjoncturelles (je pense que c'est aussi du programme de 1ère ES). Pour ce qui est de l'Espagne, le gouvernement est de droite depuis 2011, après des années de pouvoir socialiste, et pour ce qui est de l'Italie, le gouvernement est de centre-gauche après des années de pouvoir de (utra-)droite. D'un point de vue des gouvernements, Italie et Espagne ont donc un historique inverse et pourtant vous les mettez dans le même panier. Vous voyez bien là les limites des comparaisons si l'on s'en tient à la couleur des alternances politiques.

Enfin, vous exigez des autres une argumentation que vous êtes incapable de produire. Comme vous le dites, les commentaires ne sont pas le lieu idéal pour cela, d'où le renvoi à des articles qui eux prennent le temps de plus argumenter.



Château de Boigne

Oyez, oyez : TocToc a écrit quelque chose d'intelligent.
Je comprends mieux pourquoi il pleut des cordes dehors.



A French

Sa grosse erreur a été de balancer sa petite phrase sur le monde de la finance, qui parait bien ridicule et dérisoire aujourd'hui...



pupuce

Vous avez une lecture passablement comment dire : "optimiste" pour Hollande des 4 ans passés.
C'est votre vision que je respecte mais que je ne partage absolument mais alors ... fondamentalement
comme 86% de français au dernier sondage.



A French

Mais y'a pas que le chômage qui compte pour évaluer la bonne marche d'un pays. Les indicateurs économiques ne se font pas forcément le reflet de la richesse de la population d'un pays. Regarde le taux de pauvreté dans ces pays, ainsi que le taux de précarité.



TikTak

Frère on apprend ça en 1ère ES, pas besoin d'article.



TikTak

Non mais je suis pas là pour parler thèse économique. Chaque économiste soutiendra sa thèse. Plus qu'une thèse il y a une vision de la société à défendre.

Ensuite, malgré tout, je t'invite à aller voir le taux de chômage dans les pays socialistes notamment du sud de l'Europe (Espagne, Italie, ...) pour voir la catastrophe. 50% de chomeurs chez les jeunes en Espagne. C'est ça le non libéralisme.

A l'inverse en Allemagne et en GB, ils s'en sont plutôt bien sortis, pourquoi ? Car libéralisme.

Y a pas d'article à sortir sur le bilan. La crise a été contrôlée d'une des meilleures façons qu'il soit si on compare aux voisins occidentaux. Va voir les chiffres, va sur les graphiques Google (Ils ont un site spécial très bien fait) et compare les progressions du chômage entre les pays occidentaux.
Et fais ça jusqu'à aujourd'hui pour voir l'échec d'Hollande.



A French

Le néolibéralisme tu veux dire. Que Dieu nous en garde.
Quoiqu'il en soit la doctrine s'est répandue comme un virus dans l'économie mondiale depuis les années 80, avec la surfinanciarisation (ou titrisation) de l'économie, et la crise ne nous a pas épargnée. La régulation financière n'est encore que peau de chagrin, et les banques et les grandes entreprises sont suffisamment puissantes pour influer sur la politique de l'Etat (car celui-ci dépend d'elles, malheureusement). Ce dernier résiste pour ne pas être en faillite, pour ça que les impôts sont si élevés pour elles (en théorie, car en pratique.. cf Panama Papers & cie).



Backpacker

Ben oui, et donc la seule solution pour la gauche modérée comme pour la droite modérée... eh bien c'est de gouverner au centre, pour contenter tout le monde.



TikTak

Le libéralisme n'a toujours pas été mis en place notre pays. Jamais.



rhodochrosite

Et pour compléter, voici un article qui compare la France et l'Allemagne et qui explique, entre autres, pourquoi, si un État-providence fort limite les effets de la crise, il a tendance, a contrario, à ralentir la reprise économique lors de la sortie de crise :

http://bercy(point)blog(point)lemonde(point)fr/2010/08/30/france-allemagne-on-refait-le-match-3/



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"L'humour de sa vie" : Raphaël Mezrahi de retour ce soir sur C8
TV
"L'humour de sa vie" : Raphaël Mezrahi de retour ce soir sur C8
"La boîte à secrets" : Marc Lavoine submergé par l'émotion face à Enrico Macias
TV
"La boîte à secrets" : Marc Lavoine submergé par l'émotion face à Enrico Macias
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Audiences access 20h : Record pour "TPMP ouvert à tous", "Une saison au zoo" au plus haut sur France 4
Audiences access 20h : Record pour "TPMP ouvert à tous", "Une saison au zoo" au...
Audiences access 19h : "DNA" bon leader, la P1 de "Quotidien" au plus haut
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" bon leader, la P1 de "Quotidien" au plus haut
Audiences : "The Voice Kids" au plus bas s'enfonce encore, M6 en forme et leader FRDA-50
Audiences
Audiences : "The Voice Kids" au plus bas s'enfonce encore, M6 en forme et leader...
Vidéos Puremedias