Laurent Ruquier ("Le grand oral") : Si on pouvait faire un peu plus d'audience que l'année dernière, ce serait bien"

Partager l'article
Vous lisez:
Laurent Ruquier ("Le grand oral") : Si on pouvait faire un peu plus d'audience que l'année dernière, ce serait bien"
Laurent Ruquier anime "Le grand oral"
Laurent Ruquier anime "Le grand oral" © GUYON Nathalie
L'animateur sera aux commandes de la deuxième édition du "Grand oral" ce soir sur France 2.

Laurent Ruquier remet l'ouvrage sur le métier. Ce soir, l'animateur de France 2 incarnera la seconde édition du "Grand oral", le concours d'éloquence de la chaîne publique produit par Kiosco, Elephant* et Webedia**. Au menu, 9 candidats à la succession de Bill, venus de partout en France, ayant tous les âges et toutes les professions. Ils devront séduire ou convaincre un jury profondément renouvelé. Il sera ainsi composé cette année de Bertrand Perier, avocat et spécialiste de l'éloquence, et de Caroline Vigneaux, ex-avocate et humoriste - tous deux déjà présents l'année dernière-, mais aussi du ténor du barreau Eric Dupond-Moretti, de l'actrice et metteuse en scène Isabelle Nanty, ainsi que de l'humoriste et réalisateur Kheiron. A quelques heures de l'enregistrement de l'émission, Laurent Ruquier a accepté de répondre aux questions de puremedias.com.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

Propos recueillis par Benjamin Meffre.

puremedias.com : Etes-vous toujours aussi heureux d'animer cette émission pour la deuxième année consécutive ?
Laurent Ruquier :
Oui, c'est toujours sympa. C'est une émission rare et c'est le genre de concours qu'on aime animer car on découvre des gens qui n'ont pas forcément l'habitude d'être devant une caméra. C'est toujours agréable car cela change, surtout pour moi, qui reçois souvent des gens habitués des plateaux.

Comment est la nouvelle promotion de candidats justement ?
Je n'ai vu que leurs portraits pour l'instant. Ils viennent d'endroits très différents : de métropole, d'outre-mer et même de Belgique. Ils ont des âges très différents - le plus jeune a 11 ans - et les professions sont aussi très différentes. On a par exemple une comédienne mais aussi un chef du Kop de supporters du FC Lens.

Le jury a été resserré et renouvelé cette année, c'était une volonté de votre part ?
Non, j'ai suivi la volonté de la maison de production. Et il n'est pas tellement plus resserré que l'année dernière en fait puisqu'il n'y a qu'un juré de moins. Ils sont ainsi cinq, ce qui va nous permettre de trouver plus facilement des majorités. Et puis c'est bien de changer. Les deux que nous avons gardés de l'année dernières sont indiscutables, qu'il s'agisse de Bertrand Perier ou de Caroline Vigneaux. Maître Dupond-Moretti semble aussi être une évidence. Quant à Kheiron, c'est un as de l'improvisation et Isabelle Nanty a été longtemps professeur de jeu. Ils sont eux aussi indiscutables. Il y a une vraie légitimité pour ce jury, peut-être même plus encore que l'année dernière, sans vouloir comparer les deux.

Ils ont dit
"La chaîne est contente des scores des 'Enfants de la télé'"
Laurent Ruquier

Verra-t-on ce soir Bill, le gagnant de la première édition ?
Oui, il viendra remettre le trophée.

Y'aura-t-il d'autres nouveautés pour ce deuxième numéro ?
Pas particulièrement. Le fait qu'il n'y ait plus que neuf candidats fait que l'émission devrait être moins longue. Il y a quelques invités de prévu comme l'année dernière, avec Marc-Antoine Le Bret et Christophe Maé, dont la chanson "Casting" était toute désignée pour l'émission.

Y'a-t-il un enjeu d'audience pour "Le grand oral" ?
Je n'en ai aucune idée (rires) ! Pour une émission annuelle, il n'y a pas vraiment d'enjeu d'audience. Mais on fait évidemment des émissions pour qu'elles soient regardées. Si on pouvait faire un peu plus d'audience que l'année dernière, (1,48 million de téléspectateurs, soit 7,9% du public, en audience veille, ndlr), ce serait bien.

Les audiences des "Enfants de la télé" progressent mais vous restez en-dessous de votre objectif de 15% de part d'audience. Vous êtes toujours insatisfait ?
On n'y est pas encore en effet. Les émissions ont parfois besoin de temps pour trouver leur public. Regardez les scores incroyables de "N'oubliez pas les paroles"actuellement et après autant de saisons ! Il y a tellement de choix aujourd'hui pour les téléspectateurs... Pour imposer une émission, il faut lui laisser du temps et je pense qu'on a encore une marge de progression avec "Les enfants de la télé", même si la chaîne est déjà contente des scores actuels.

"Les grosses têtes" reviennent de plus en plus souvent sur France 2. C'est une demande de votre part ?
Non, nous-mêmes ne pensions pas en début de saison qu'il y en aurait autant. Mais la chaîne a manifestement besoin de primes le samedi soir, du fait du départ de Patrick Sébastien. Comme c'est une émission plutôt grand public et qui réalise des scores honorables, ils font donc appel à nous.

Ils ont dit
"Le rallongement des 'Grosses Têtes', tout le monde y trouve son compte"
Laurent Ruquier

Ces plus nombreuses diffusions des "Grosses Têtes" sur France 2 n'agacent-elles pas trop M6 ?
Non, ils sont plutôt contents. Cela avantage RTL. Tout le monde y trouve son compte en fait. Et puis M6 a aussi "Les grosses têtes" sur Paris Première.

Trente minutes de plus par jour pour "Les Grosses Têtes", c'était votre demande ou celle de RTL ?
C'était un choix de RTL ! Ce n'est pas que je regrette d'avoir dit oui, car c'est toujours flatteur quand on vous demande de faire une demi-heure de plus, mais sincèrement c'est beaucoup de travail en plus.

Etes-vous est satisfait de la nouvelle formule de "On n'est pas couché" ?
En tout cas, sur le fait de changer les partenaires chaque semaine, c'est plutôt pas mal oui, car cela évite de pouvoir deviner à l'avance ce que chacun va dire. Et puis, ça peut être un bon casting sauvage pendant un an pour la saison d'après ! (rires).

Cela veut dire que vous allez revenir à la formule historique la saison prochaine ?
On ne sait pas encore.

Il y a quand même des chroniqueurs qui reviennent plus souvent que d' autres cette saison...
Oui, parce qu'on s'aperçoit qu'il n'est pas si facile de trouver des gens bons. Et quand on en a des bons, on est content de les faire revenir. Mais on essaye toujours de trouver des nouveaux visages. On essaye aussi d'associer des gens qui n'ont jamais été ensemble.

Ils ont dit
"Je souhaite la reconduction de Delphine Ernotte"
Laurent Ruquier

Il n'y a plus d'humoristes depuis plusieurs mois dans "On n'est pas couché". Pourquoi ?
Parce qu'il nous est très compliqué de trouver des humoristes aussi bons que ceux que nous avons eus avant. Passer après Nicolas Bedos, Florence Foresti, Jonathan Lambert, il faut s'accrocher ! (rires)

"ONPC" n'a pas dépassé le million de téléspectateurs depuis le début de la saison. Ce déclin est-il une source d'inquiétude ?
On ne peut pas comparer les scores de la télé d'aujourd'hui avec ceux d'il y a dix ou même cinq ans. "The Voice" ne fera plus les huit millions de téléspectateurs que faisait le programme il y a quelques années. Ce n'est pas possible. Regardez les parts de marché que font les talks shows qui se lancent aujourd'hui... Il y a sûrement une usure de "On n'est pas couché" - je ne dis pas le contraire - mais je pense que beaucoup de gens aimeraient faire nos scores.

Delphine Ernotte est candidate à sa succession à France Télévisions. Souhaitez-vous sa reconduction ?
Je n'ai aucun souci avec Delphine Ernotte. Elle a toujours été avec moi d'une correction exemplaire. Je n'ai vraiment pas à me plaindre de cette présidence. Donc oui, je souhaite sa reconduction. Maintenant, je crois que suis à France 2 depuis 1991. Avant elle, j'ai vu passer Patrick de Carolis - ce qui n'était pas simple parce qu'il ne regardait pas les émissions (rires) -, Marc Tessier, Rémy Pflimlin... Tout cela ne me concerne pas directement.

* Propriété de Webedia, éditeur de puremedias.com
** Editeur de puremedias.com

Laurent Ruquier
Laurent Ruquier
"On n'est pas couché" de retour ce soir sur France 2
Laurent Ruquier : "Dans 10 ans, je ne serai plus à la télé"
"On est chez les fous !" : L'interview surréaliste de Laurent Ruquier à "20 Minutes"
Voir toute l'actualité sur Laurent Ruquier
Autour de Laurent Ruquier
  • Julien Courbet
  • Patrick Sébastien
  • Thierry Ardisson
  • Audrey Pulvar
  • Laurence Boccolini
  • Florence Foresti
  • Laurent Gerra
  • Franck Dubosc
  • Alex Goude
  • Anne Roumanoff
  • Christine Ockrent
  • Christine Bravo
  • Jérémy Michalak
  • Pierre Lescure
  • Jonathan Lambert
Sur le même thème
l'info en continu
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour sur le coronavirus
Radio
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour...
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future mini-série de Harlan Coben pour Netflix
Séries
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future...
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
TV
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Radio
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
TV
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Radio
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Vidéos Puremedias