Le co-fondateur d'Apple tacle sévèrement le biopic sur Steve Jobs

Partager l'article
Vous lisez:
Le co-fondateur d'Apple tacle sévèrement le biopic sur Steve Jobs
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Steve Wozniak s'en prend vivement à "Jobs" © DR, Bloomberg
Le co-fondateur d'Apple, Steve Wozniak, n'a pas apprécié "Jobs", le biopic sur la vie de Steve Jobs avec Ashton Kutcher, et l'a fait savoir.

Le biopic est un exercice risqué, surtout quand certains des principaux protagonistes de l'histoire sont toujours en vie. "Jobs", le film consacré à la vie du fondateur d'Apple, Steve Jobs, est en train de l'apprendre à ses dépens. Le film, sorti vendredi dernier aux Etats-Unis avec Ashton Kutcher dans le rôle titre, a ainsi été vivement attaqué ce week-end par le co-fondateur d'Apple, Steve Wozniak.

À lire aussi
"On leur a mis le nez dans leur caca" : Artus se félicite qu'une grande marque accepte finalement d'habiller les acteurs d'"Un p'tit truc en plus" à Cannes
Cinéma
"On leur a mis le nez dans leur caca" : Artus se félicite qu'une grande marque...
"Grotesque, la cata, imbitable..." : La presse atomise "Mégalopolis", dernier film de Francis Ford Coppola, sélectionné en compétition à Cannes
Cinéma
"Grotesque, la cata, imbitable..." : La presse atomise "Mégalopolis", dernier film...
"Suite à l'adoption de la loi #MeToo" : Camille Cottin donne le ton du Festival de Cannes 2024
Cinéma
"Suite à l'adoption de la loi #MeToo" : Camille Cottin donne le ton du Festival de...
"C'est faux" : "Médiapart" contraint de démentir la rumeur d'une "liste noire du cinéma français" avant le Festival de Cannes
Cinéma
"C'est faux" : "Médiapart" contraint de démentir la rumeur d'une "liste noire du...

L'offensive de cet informaticien de génie présent aux côtés de Steve Jobs dès le début de l'aventure Apple a commencé vendredi dans les colonnes du magazines américain "Gizmodo". Dans une tribune, il a ainsi exprimé sa déception après avoir vu le film. "J'ai été diverti mais pas assez pour le recommander" a-t-il ainsi écrit. Le deuxième père fondateur d'Apple a notamment pointé du doigt dans son court texte les nombreuses erreurs factuelles contenues dans le film.

"Ashton Kutcher glorifie trop Steve Jobs"

Il a développé ses critiques quelques heures plus tard dans une interview donnée à la chaîne américaine Bloomberg. S'il a affirmé que "les acteurs étaient tous très bons", particulièrement Ashton Kutcher, il a de nouveau déclaré que "beaucoup de choses fausses" étaient présentes dans le long métrage de Joshua Michael Stern. L'erreur majeure du film repose selon lui dans sa trop grande glorification de Steve Jobs. A l'en croire, le défunt patron était certes visionnaire dès la création d'Apple mais n'avait pas, à ses débuts, le sens du business qu'il montrera plus tard, lors de son retour aux affaires en 1997. Et Steve Wozniak de citer les nombreux échecs commerciaux essuyés par Steve Jobs lors des premiers lancements de produits d'Apple. Des erreurs et des faiblesses qui ne sont pas suffisamment visibles dans le biopic selon lui.

Pire, estime Wozniak, le film dote Steve Jobs, dès ses débuts dans les années 1980, des qualités commerciales exceptionnelles qu'il démontrera plus tard. Une erreur majeure s'expliquant selon l'informaticien par la fascination excessive d'Ashton Kutcher pour le défunt patron d'Apple. Autre erreur importante pour Steve Wozniak, le film sous-estime le rôle joué par l'entourage de Steve Jobs lors des premières années de la firme américaine. De la même manière, il représente mal les interactions entre l'ancien patron d'Apple et ses collègues de l'époque, dont lui. "Notre relation était tellement différente de celle projetée" a-t-il ainsi affirmé.

"Un démarrage en demi-teinte aux Etats-Unis"

De son côté, Ashton Kutcher a répondu à ces critiques en rappelant que Steve Wozniak était consultant pour le projet de biopic concurrent sur Steve Jobs, produit par Sony Pictures et scénarisé par Aaron Sorkin ("The Social Network"). Notons par ailleurs que lors de son premier week-end d'exploitation, "Jobs" a enregistré un démarrage en demi-teinte aux Etats-Unis en générant moins de 7 millions de dollars de recettes, loin derrière "Le Majordome" avec Forest Whitaker et ses 25 millions de dollars. Le biopic, doté d'un budget modeste de 12 millions de dollars, ne devrait cependant pas avoir trop de mal à rentrer dans ses frais. En France, la sortie de "Jobs" sur les écrans est attendue pour ce mercredi 21 août.

l'info en continu
Euro 2024, "Star Academy", Mohamed Bouhafsi... Les temps forts à la télévision du 8 au 14 juin 2024
Programme TV
Euro 2024, "Star Academy", Mohamed Bouhafsi... Les temps forts à la télévision du...
"Un événement national" : Jean-Luc Reichmann annonce des émissions exceptionnelles pour la la 5.000e des "12 coups de midi"
TV
"Un événement national" : Jean-Luc Reichmann annonce des émissions exceptionnelles...
"C'est pour demain" : Guy Lagache débarque en prime-time sur TMC ce soir
TV
"C'est pour demain" : Guy Lagache débarque en prime-time sur TMC ce soir
C8 lance (enfin) "Enquête complémentaire" avec Jacques Cardoze... mais ce ne sera pas sur France Télévisions
Programme TV
C8 lance (enfin) "Enquête complémentaire" avec Jacques Cardoze... mais ce ne sera...
La série qui a détrôné "Fallout" est désormais numéro 1 sur Prime Vidéo dans plus de 67 pays...
SVOD
La série qui a détrôné "Fallout" est désormais numéro 1 sur Prime Vidéo dans plus...
"Il s'agit d'une affaire concernant un homonyme" : France Télévisions soutient le journaliste Julien Pain, "faussement accusé de violences" sur les réseaux sociaux
Internet
"Il s'agit d'une affaire concernant un homonyme" : France Télévisions soutient le...