Le CSA dit non à la vente de Numéro 23 et abroge son autorisation d'émettre

Partager l'article
Vous lisez:
Le CSA dit non à la vente de Numéro 23 et abroge son autorisation d'émettre
Alain Weill (NextRadioTV) et Pascal Houzelot (Numéro 23)
Alain Weill (NextRadioTV) et Pascal Houzelot (Numéro 23) © Thierry Orban / ABACA Press
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'est prononcé aujourd'hui sur la vente de Numéro 23 à NextRadioTV (BFMTV, RMC Découverte).

C'est avec une très grande célérité que le CSA a décidé ce soir de trancher le complexe dossier Numéro 23. A peine plus de 24 heures après avoir auditionné Pascal Houzelot, les Sages de l'audiovisuel ont décidé d'abroger l'autorisation d'émettre de la chaîne à partir du 30 juin 2016.

À lire aussi
Yann Moix flingue Guillaume Canet, Jean Dujardin et Gilles Lellouche : "Ils me sortent par les trous de nez"
TV
Yann Moix flingue Guillaume Canet, Jean Dujardin et Gilles Lellouche : "Ils me...
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...

Dans leur décision prise à l'issue d'une procédure de sanction ouverte en juin dernier, les membres du CSA ciblent le changement de la structure actionnariale de Numéro 23 plutôt que le projet de cession à NextRadioTV. Les Sages de l'audiovisuel font par là référence à l'entrée en 2013 de la société UTH au capital de Diversité TV (Numéro 23). Ils soulignent que cette opération a été "dissimulée au Conseil malgré plusieurs relances de sa part" jusqu'en mai 2015 mais aussi qu'elle a eu lieu au cours de la "période d'interdiction de changement de contrôle de deux ans et demi sur laquelle la chaîne s'était engagée dans sa convention".

"Abus de droit entaché de fraude"

Le CSA estime que le pacte d'actionnaires conclu entre UTH et le patron de Numéro 23, Pascal Houzelot, ne visait en fait qu'"à une cession rapide" du capital de la société. "Son actionnaire majoritaire (de Numéro 23) a, dès mai 2013, et en contradiction avec les objectifs affirmés dans sa candidature, cherché avant tout à valoriser à son profit l'autorisation obtenue, dans la perspective d'une cession rapide. Le Conseil a considéré qu'une telle démarche était constitutive d'un abus de droit entaché de fraude, en contradiction avec la finalité poursuivie par le législateur", tacle l'institution d'Olivier Schrameck dans son communiqué.

En conséquence, le CSA a donc décidé d'abroger l'autorisation d'émettre de Numéro 23 et donc de faire disparaître la chaîne au 30 juin 2016. Une décision qui éteint mécaniquement le deuxième volet de l'affaire, celui de la revente à NextRadioTV. "Ce délai permet aussi à la société Diversité TV de renoncer aux conditions du pacte d'actionnaires et de la cession qui ont conduit le Conseil à retirer l'autorisation", ajoute le Conseil, laissant ainsi entendre qu'il pourrait éventuellement revenir sur sa décision en cas de rétropédalage du patron de Numéro 23. Affaire à suivre...

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Affaire Griveaux : Juan Branco saisit le CSA après son interview sur BFMTV
TV
Affaire Griveaux : Juan Branco saisit le CSA après son interview sur BFMTV
Fou rire dans la matinale de BFM Paris
TV
Fou rire dans la matinale de BFM Paris
"Mirage" : France 2 lance sa coproduction internationale ce soir
Programme TV
"Mirage" : France 2 lance sa coproduction internationale ce soir
Gulli veut (aussi) récupérer le canal 14 après la fermeture de France 4
TV
Gulli veut (aussi) récupérer le canal 14 après la fermeture de France 4
"Samedi d'en rire" : Elodie Poux quitte l'émission de France 3
TV
"Samedi d'en rire" : Elodie Poux quitte l'émission de France 3
"Les Marseillais aux Caraïbes" débarque à 18h50 sur W9
Programme TV
"Les Marseillais aux Caraïbes" débarque à 18h50 sur W9
Vidéos Puremedias