Le CSA veut "en finir avec la conception absolutiste de la neutralité du Net"

Partager l'article
Vous lisez:
Le CSA veut "en finir avec la conception absolutiste de la neutralité du Net"
Par Benjamin Meffre Rédacteur en chef
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Olivier Schrameck, le président du CSA
Olivier Schrameck, le président du CSA © Abaca
Jeudi lors d'un colloque, le président du CSA, Olivier Schrameck, a remis en question le concept de neutralité du Net. Dans sa ligne de mire, les nouveaux acteurs de l'audiovisuel issus d'Internet comme Netflix.

C'est une petite phrase lourde de sens qu'a prononcée récemment Olivier Schrameck. Jeudi 3 juillet lors des journées de l'Association de la promotion de l'audiovisuel (APA), le président du CSA a affirmé, comme le rapporte Le Monde : "Il faut en finir avec la conception absolutiste de la neutralité du Net". Une attaque en règle contre un concept fondateur de l'Internet, celui qui proclame l'égalité de traitement entre tous les flux de données sur la toile.

À lire aussi
"Je vous invite tous à aller vous faire foutre" : Harcelée, l'influenceuse Lena Situations fait une mise au point
Internet
"Je vous invite tous à aller vous faire foutre" : Harcelée, l'influenceuse Lena...
"Il faut arrêter de promouvoir la connerie" : Booba justifie sa guerre contre les influenceurs
Internet
"Il faut arrêter de promouvoir la connerie" : Booba justifie sa guerre contre les...
Vente d'Unify ("Doctissimo") à Reworld Media : Une opération au rabais pour TF1
Internet
Vente d'Unify ("Doctissimo") à Reworld Media : Une opération au rabais pour TF1
Elon Musk prend une décision radicale concernant Twitter
Internet
Elon Musk prend une décision radicale concernant Twitter

Depuis quelques mois, ce concept est de plus en plus attaqué dans l'audiovisuel français. En cause, l'arrivée sur le marché de l'audiovisuel de nouveaux acteurs issus du web comme Netflix ou encore Google via Youtube. Ces derniers ne sont pas soumis aux mêmes obligations de financement de la création que les acteurs traditionnels et sont en plus de très importants consommateurs de bande passante. Selon ses détracteurs, le système de régulation actuel pénaliserait ainsi les acteurs vertueux et créerait une "concurrence déloyale" entre eux et les groupes issus du web.

Lors d'un colloque organisé en marge du festival de Cannes, le directeur général de Canal+, Rodolphe Belmer, s'en était pris lui-aussi à ce concept de neutralité du net. "Une concurrence déséquilibrée est en train de s'établir en termes fiscaux, en termes d'obligations, en terme de masse et d'investissements", avait-il analysé à l'époque. "Il faut créer des avantages compétitifs pour des acteurs comme nous" avait-il fait valoir. Avant d'ajouter : "Il faudrait qu'un acteur comme nous soit favorisé pour accéder aux fils du téléphone. Il faudrait que ce soit plus facile pour nous d'amener nos programmes avec une bonne qualité de débit".

Créer un péage pour des acteurs comme Netflix

A cette idée d'un débit "favorisé" pour les acteurs de l'audiovisuel se pliant à la loi française, s'en ajoute une autre. Le président de l'Union syndicale de la production audiovisuelle, Thomas Anargyros, a ainsi plaidé lors des mêmes journées de l'APA pour la création d'"une forme de péage sur des acteurs comme Netflix, qui consomment à certains moments 80% de la bande passante".

D'après Le Monde, une refléxion serait en cours du côté du gouvernement pour "donner la possibilité aux opérateurs de faire payer les acteurs qui prennent beaucoup de place sur les réseaux". Même si rien n'est arrêté, une telle mesure prise au niveau européen pourrait permettre de financer la création via la taxe sur les services de télévision (TST-D) dont s'acquittent les fournisseurs d'accès à internet et qui finance en partie le CNC. Le débat ne fait en tout cas que commencer alors que l'arrivée de Netflix en France (mais sans doute depuis l'étranger) devrait intervenir à l'automne. Quoiqu'il en soit, le CSA semble avoir déjà pris position dans cette bataille.

Conseil supérieur de l'audiovisuel
Conseil supérieur de l'audiovisuel
Diversité à la télévision : Bonnet d'âne pour les chaînes info
L'Arcom exhorte YouPorn et RedTube à bloquer leur accès aux mineurs dans un délai de 15 jours
Florian Philippot réclame plus de temps de parole, le CSA estime sa demande injustifiée
Anti-vaccins traités de "connards" par Thierry Moreau : Le CSA ne relève aucun manquement de RMC
Voir toute l'actualité sur Conseil supérieur de l'audiovisuel
Autour de Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • France Télévisions
  • France 3
  • CNews
  • C8
  • Arte
  • NRJ 12
  • France 5
  • TMC
  • TFX
  • France 4
  • Aurélie Filippetti
  • Christine Kelly
  • Françoise Laborde
  • CStar
  • Médiamétrie
l'info en continu
Audiences access 20h : "28 minutes" cartonne sur Arte
Audiences
Audiences access 20h : "28 minutes" cartonne sur Arte
Audiences access 19h : Virna Saachi s'impose, "Carla et Kevin" très faible
Audiences
Audiences access 19h : Virna Saachi s'impose, "Carla et Kevin" très faible
Audiences : Quel score pour la finale de "Pékin Express : Duos de choc" ?
Audiences
Audiences : Quel score pour la finale de "Pékin Express : Duos de choc" ?
"Vise le coeur" : Nouvelle série policière avec Claire Keim et Lannick Gautry le jeudi 1er septembre sur TF1
Programme TV
"Vise le coeur" : Nouvelle série policière avec Claire Keim et Lannick Gautry le...
"Danse avec les stars" : Une célèbre chanteuse officialisée dans le cast de TF1
TV
"Danse avec les stars" : Une célèbre chanteuse officialisée dans le cast de TF1
"Superman et Loïs" : Quel bilan pour la série estivale de TF1 ?
Audiences
"Superman et Loïs" : Quel bilan pour la série estivale de TF1 ?