Le fisc réclame plus d'un million d'euros à "Médiapart"

Partager l'article
Vous lisez:
Le fisc réclame plus d'un million d'euros à "Médiapart"
Le patron de <em>Médiapart</em>, Edwy Plenel, évoque une mise à mort de son journal<em><br /></em>
Le patron de Médiapart , Edwy Plenel, évoque une mise à mort de son journal © Abaca
Bercy réclame plus d'un million d'euros au journal en ligne d'Edwy Plenel, "Médiapart", pour un redressement fiscal concernant la TVA.

"Qui veut tuer Médiapart ?". Telle est la question posée dans une tribune publiée vendredi sur son blog par Edwy Plenel. Le patron du journal d'investigation en ligne a annoncé avoir reçu de la part de Bercy une notification de redressement fiscal pour les années 2008, 2009 et 2010. Selon Edwy Plenel, le fisc réclame "plus d'un million d'euros" à Médiapart pour ne pas s'être acquitté de la TVA à laquelle le journal est normalement assujetti. Ce million d'euros comprend notamment une pénalité de 40% pour "manquement délibéré", et des intérêts de 4,8% par an.

À lire aussi
Prisma Media arrête la version magazine de &quot;Néon&quot;
Presse
Prisma Media arrête la version magazine de "Néon"
Rachat du &quot;Figaro&quot; par Vincent Bolloré : Le groupe Dassault dément les informations de &quot;Mediapart&quot;
Presse
Rachat du "Figaro" par Vincent Bolloré : Le groupe Dassault dément les...
&quot;Menaces de l&#039;extrême-droite envers des journalistes&quot; : Une trentaine de rédactions demandent au gouvernement d&#039;agir
Presse
"Menaces de l'extrême-droite envers des journalistes" : Une trentaine de...
Valérie Damidot lance un magazine sur la décoration avec Reworld Media
Presse
Valérie Damidot lance un magazine sur la décoration avec Reworld Media

Bercy entendrait également annuler le crédit impôt recherche accordé au journal. A en croire Edwy Plenel, la note pourrait grimper à 6 millions d'euros si le redressement fiscal était étendu à l'activité des années 2011, 2012 et 2013. "Ce contrôle, imposé d'en haut et fait dans l'urgence, est donc bien destiné à tuer Mediapart au moment même où il s'apprêtait à consolider son indépendance économique" a dénoncé Edwy Plenel sur son blog.

Rappelons que le contentieux fiscal entre Bercy et Médiapart porte sur la TVA dont doivent s'acquitter les pure players, ces sites d'information uniquement disponibles sur internet. Plusieurs d'entre eux, dont Médiapart, estiment depuis plusieurs années qu'ils devraient payer le même taux de TVA que la presse papier, soit 2,1%. Or, en tant qu'éditeurs en ligne, ils doivent pour l'instant s'acquitter d'une TVA à 19,6%. Un taux discriminatoire selon eux qu'ils ont décidé publiquement de ne pas respecter en ne payant qu'une TVA réduite à 2,1%.

l'info en continu
&quot;Vivement dimanche&quot; : Michel Drucker prépare des hommages à Jacques Martin et Georges Pernoud
TV
"Vivement dimanche" : Michel Drucker prépare des hommages à Jacques Martin et...
Yann Moix relaxé après les poursuites pour diffamation lancées par son frère
Justice
Yann Moix relaxé après les poursuites pour diffamation lancées par son frère
&quot;Plus belle la vie&quot; : Myra Tyliann quitte la série de France 3
Séries
"Plus belle la vie" : Myra Tyliann quitte la série de France 3
Audiences samedi : L&#039;info sur Fr3 au plus haut, records pour Nagui et Ali Baddou, Alex Goude au plus bas
TV
Audiences samedi : L'info sur Fr3 au plus haut, records pour Nagui et Ali Baddou,...
Audiences : &quot;Mongeville&quot; largement leader, &quot;NOPLP&quot; devant &quot;La chanson secrète&quot;
TV
Audiences : "Mongeville" largement leader, "NOPLP" devant "La chanson secrète"
Caroline Roux : &quot;Je suis essorée quand je termine &#039;C dans l&#039;air&#039;&quot;
TV
Caroline Roux : "Je suis essorée quand je termine 'C dans l'air'"