Le fonds Mediawan (Pigasse/Capton/Niel) est lancé

Partager l'article
Vous lisez:
Le fonds Mediawan (Pigasse/Capton/Niel) est lancé
Matthieu Pigasse, Pierre-Antoine Capton et Xavier Niel.
Matthieu Pigasse, Pierre-Antoine Capton et Xavier Niel. © DR
La société espère lever dans un premier temps de 250 à 300 millions d'euros.

Matthieu Pigasse, Xavier Niel et Pierre-Antoine Capton ("C à vous", France 5) cherchent de l'argent frais. Le trio officialise dans un communiqué le lancement du fonds Mediawan, pour réaliser en France et en Europe des acquisitions de sociétés de médias traditionnels ou digitaux. Les souscriptions à ce fonds sont ouvertes dès aujourd'hui, jusqu'au 20 avril, détaille le site créé à cette occasion. Objectif : lever de 250 à 300 millions d'euros. Une fois le fonds constitué, Mediawan sera cotée sur le compartiment professionnel du marché Euronext à Paris et disposera d'un délai de 24 mois pour réaliser sa première acquisition qui devra représenter 75% des sommes levées.

À lire aussi
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois

20% pour le trio

Le montant de souscription minimal dans le cadre de l'offre a été fixé à 1 million d'euros et ses fondateurs Pigasse, Niel et Capton détiendront 20% du capital et des droits de vote. Pierre-Antoine Capton est le président du directoire de Mediawan, tandis que Xavier Niel et Matthieu Pigasse sont membres du conseil de surveillance. Pierre Lescure (chroniqueur dans "C à vous"), Rodolphe Belmer (ex-patron de Canal+), Andrea Scrosati, Cécile Cabanis et Julien Codorniou ont été nommés membres du Conseil de surveillance présidé par Pierre Bergé.

On en sait désormais un peu plus sur les sociétés visées par Mediawan. Elles doivent "présenter un important potentiel de création de valeur via une restructuration, un repositionnement ou une réorganisation", "jouir d'une notoriété de premier ordre dans le secteur des médias et du divertissement", "bénéficier d'une position concurrentielle forte", "avoir la capacité de générer des revenus sans subir de coûts de développement" et "offrir un potentiel de développement et de complémentarité" avec d'autres sociétés.

Consolidation du secteur

La création de ce fonds intervient au moment où le marché des médias se consolide autour de plusieurs grands acteurs du divertissement comme Vivendi. "Le constat est très simple, celui de la consolidation en cours des médias, non seulement en France mais aussi en Europe. En parallèle, il y a convergence entre contenus et plateformes", expliquait récemment Matthieu Pigasse. Pour "jouer un rôle", le trio a donc créé une SPAC (Special Purpose Acquisition Company), une structure très peu connue en France. Une fois le fonds coté, Mediawan pourra procéder à d'autres augmentations de capital et bénéficier d'une force de frappe de plusieurs milliards.

Sur le même thème
l'info en continu
France Télévisions : Le Tour de France sera commenté cette année depuis Paris pour raison sanitaire
Sport
France Télévisions : Le Tour de France sera commenté cette année depuis Paris pour...
"Voltaire, Mixte" : Pierre Deladonchamps héros de la nouvelle série d'Amazon Prime Video
Séries
"Voltaire, Mixte" : Pierre Deladonchamps héros de la nouvelle série d'Amazon Prime...
"Une famille en or" de retour avec Camille Combal sur TF1
TV
"Une famille en or" de retour avec Camille Combal sur TF1
"Cuisine impossible" : Juan Arbelaez et Julien Duboué arrivent en prime time ce soir sur TF1
Programme TV
"Cuisine impossible" : Juan Arbelaez et Julien Duboué arrivent en prime time ce...
L'Eurovision va avoir une version américaine
TV
L'Eurovision va avoir une version américaine
"K2000" va devenir un film
Cinéma
"K2000" va devenir un film
Vidéos Puremedias