Le groupe de médias Axel Springer veut se passer du "print" et remplacer ses salariés par l'intelligence artificielle

Partager l'article
Vous lisez:
Le groupe de médias Axel Springer veut se passer du "print" et remplacer ses salariés par l'intelligence artificielle
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quelle époque" à "L'heure des pros", en passant par "C ce soir", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Revue de presse sur franceinfo: © Abaca
Le patron d'Axel Springer a annoncé auprès de ses salariés sa volonté de passer au "digital only" dans les années à venir.

Un virage historique. Selon "Les Echos", le géant allemand des médias Axel Springer a annoncé sa volonté de mettre fin à ses activités dans la presse papier. Le groupe est notamment connu pour l'édition des journaux "Bild" et "Die Welt".

À lire aussi
"Une opération de dénigrement" : Passe d'armes entre Radio France et "Le Figaro Magazine" après un article sur l'audiovisuel public
Presse
"Une opération de dénigrement" : Passe d'armes entre Radio France et "Le Figaro...
"La ministre de la Culture sort de son rôle" : "Libération" dénonce les "propos indignes" de Rachida Dati sur RTL
Presse
"La ministre de la Culture sort de son rôle" : "Libération" dénonce les "propos...
"Le Monde" : Xavier Niel cède une partie de ses parts à un fonds indépendant
Presse
"Le Monde" : Xavier Niel cède une partie de ses parts à un fonds indépendant
"Peut-être que ce mariage CNews-BFMTV a créé une certaine confusion" : Un an après son lancement, "Factuel" s'est déclaré en cessation de paiement
Presse
"Peut-être que ce mariage CNews-BFMTV a créé une certaine confusion" : Un an après...

"Passer au tout digital est le dernier recours de journaux en échec"

"Notre objectif est le 'Digital Only'", a déclaré Mathias Döpfner, le directeur général du groupe, tout en précisant que la presse papier était "encore rentable aujourd'hui et indispensable pour les lecteurs et les clients publicitaires". Il a également rassuré en indiquant que le passage au tout numérique de ses titres de presse devrait tout de même prendre "quelques années".

Ce n'est pas la première fois qu'un groupe de presse européen décide de passer au tout numérique, abandonnant ses éditions papiers. Il y a eu le cas de "The Independant" en 2016, faisant face à l'effondrement de ses ventes. Même chose en France avec "La Tribune" ou au Canada avec "La Presse". "Passer au tout digital est le dernier recours de journaux en échec. Les grands titres ont besoin des deux", a détaillé Pierre Louette, PDG du groupe Les Echos-Le Parisien, auprès du quotidien économique.

L'IA bouleverse le groupe Axel Springer

Cette annonce intervient après la volonté d'Axel Springer de supprimer des postes au sein de son groupe au profit de l'intelligence artificielle. Mardi 28 février dernier, Mathias Döpfner avait affirmé dans une lettre adressée aux salariés : "L'intelligence artificielle va révolutionner le journalisme et l'industrie des médias". Et d'annoncer "une réduction significative des emplois dans les domaines de la production, de la mise en page, de la correction et de l'administration".

l'info en continu
"The Power" : Qui a gagné la première saison du jeu de W9 ?
TV
"The Power" : Qui a gagné la première saison du jeu de W9 ?
"La plus grosse surprise de toute l'histoire de 'Mask Singer'" : Qui se cache sous le costume de la Perruque ? Les premiers indices révélés
TV
"La plus grosse surprise de toute l'histoire de 'Mask Singer'" : Qui se cache sous...
Sébastien Cauet est mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineures et placé sous contrôle judiciaire
Radio
Sébastien Cauet est mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineures...
"Secret Story" 2024 : Après Cassandra, qui est le deuxième candidat éliminé de la semaine ?
TV
"Secret Story" 2024 : Après Cassandra, qui est le deuxième candidat éliminé de la...
"Une opération de dénigrement" : Passe d'armes entre Radio France et "Le Figaro Magazine" après un article sur l'audiovisuel public
Presse
"Une opération de dénigrement" : Passe d'armes entre Radio France et "Le Figaro...
"Je ne suis pas convaincu par l'état actuel de la réforme" : L'ex-ministre Clément Beaune "comprend" l'inquiétude des grévistes de Radio France et de France Télévisions
Politique
"Je ne suis pas convaincu par l'état actuel de la réforme" : L'ex-ministre Clément...