Le magazine gay "Têtu" exclut les mannequins de ses Unes

Partager l'article
Vous lisez:
Le magazine gay "Têtu" exclut les mannequins de ses Unes
Le nouveau "Têtu", avec de "vrais gens" à la Une.
Le nouveau "Têtu", avec de "vrais gens" à la Une. © DR, Montage PM.com
Dans un dialogue avec les internautes, Jean-Jacques Augier, nouveau propriétaire de "Têtu", a détaillé sa nouvelle stratégie éditoriale.

"Têtu" lâche ses célèbres cover boys. Le magazine gay et lesbien ne veut plus de garçons bodybuildés et photoshopés en Une, c'est la volonté de son nouveau propriétaire, Jean-Jacques Augier, qui a détaillé dans un dialogue avec les internautes la nouvelle stratégie éditoriale du titre.

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

"Notre idée est d'abord d'exclure les mannequins, même si ça peut être à regret quand il s'agit de beaux garçons. Nous voulons mettre en une des personnes réelles qui ont quelque chose à dire, dont la vie nous paraît intéressante, qui réalisent dans quelque domaine que ce soit, des choses concrètes dignes d'intérêt", explique-t-il. Il pourra s'agir de "sportifs, acteurs du monde culturel, mais aussi un père gay heureux d'être père, ou un couple de mariés". Têtu, qui a toujours privilégié le glamour et le fantasme, veut désormais "toujours des vraies personnes" en couverture. Le dernier numéro de cette nouvelle formule montre par exemple un couple, loin des standards gays de beauté. "Têtu", dont le site internet a fusionné avec Yagg.com, va par ailleurs renforcer la place de la culture dans ses pages et délaisser peu à peu sa partie réservée aux lesbiennes.

Mutation

Depuis plusieurs mois, le seul magazine gay et lesbien français a entamé sa mue. Pierre Bergé, propriétaire historique, l'a cédé pout un euro à Jean-Jacques Augier, qui a mis en place un plan social drastique (15 postes supprimés, soit 40% des effectifs). Malgré une diffusion payée en hausse à près de 40.000 exemplaires, Têtu a toujours perdu de l'argent depuis sa création, 2,3 millions d'euros en 2012. Le magazine gay et lesbien a survécu à la crise de la presse grâce aux investissements répétés de Pierre Bergé, là où d'autres magazines comme PREF ont dû fermer leurs portes.

Avec cette nouvelle formule, censée être plus proche de ses lecteurs, Têtu espère augmenter sa diffusion. "Je pense que Têtu peut être un excellent support de presse, détaille le nouveau propriétaire. Dans d'autres pays, en Angleterre, en Australie, en Allemagne, on voit des masculins homosexuels être d'excellents supports de presse à la fois au niveau du lectorat et de la publicité. Têtu peut devenir un magazine de ce type. C'est une aventure qui peut apporter d'excellents résultats et être remplie de succès".

commentaires
comments powered by Disqus
l'info en continu
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
TV
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
Bientôt un prime sur C8 pour Jean-Marie Bigard ?
TV
Bientôt un prime sur C8 pour Jean-Marie Bigard ?
Victoires de la musique classique 2020 : Le palmarès
TV
Victoires de la musique classique 2020 : Le palmarès
"Plan C" : Camille Combal au dessus du million
TV
"Plan C" : Camille Combal au dessus du million
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara au coude-à-coude avec Laurent Delahousse, Les Marseillais au plus bas
TV
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara au coude-à-coude avec Laurent...
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" leader, "C à vous" à un haut niveau
TV
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" leader, "C à vous" à un haut niveau
Vidéos Puremedias