Le Qatar injecte 600 millions d'euros pour couvrir les pertes de beIN Sports

Partager l'article
Vous lisez:
Le Qatar injecte 600 millions d'euros pour couvrir les pertes de beIN Sports
beIN sports
beIN sports © DR
L'émirat a de nouveau mis la main à la poche en décembre pour couvrir les pertes colossales enregistrées par son bouquet payant de chaînes sportives en France.

La maison mère de beIN Sports sort de nouveau le chéquier. Selon une information de Libération, Doha a injecté 600 millions d'euros dans son bouquet français de chaînes sportives. Confirmée par beIN Sports, l'opération du 28 décembre a pris la forme de deux augmentations de capital simultanées, l'une de 500 millions d'euros, l'autre de 100 millions. Ce renflouement n'est pas le premier pour beIN. En 2013 et 2015, le Qatar avait déjà dû injecter près de 800 millions d'euros. Au total, l'émirat a ainsi débloqué 1,4 milliard d'euros.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
Interview
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
"Les mariés de l'an deux", "Fanfan", "Oscar" : Les films de F3 et de F2 l'après-midi
Programme TV
"Les mariés de l'an deux", "Fanfan", "Oscar" : Les films de F3 et de F2...

Modèle économique intenable

Des sommes colossales qui s'expliquent par les pertes vertigineuses de beIN Sports. Alors que la chaîne revendique désormais près de 3 millions d'abonnés, elle pâtit toujours d'un modèle économique initiale intenable nécessitant selon les estimations près de 5,5 millions d'abonnés pour atteindre l'équilibre.

Depuis sa création en 2012, beIN Sports a mis à disposition de ses clients un vaste catalogue de droits sportifs payés à grands frais en échange d'abonnements à bas coût - 11,99 euros initialement - et sans engagement. Face à l'accumulation des pertes, beIN Sports a rapidement procédé à une hausse de ses tarifs et a développé des offres avec engagement. Le bouquet a aussi multiplié les partenariats commerciaux avec ses concurrents, Canal+ et désormais SFR. beIN sort enfin le chéquier moins facilement qu'avant, laissant volontiers filer les droits de compétitions sportives secondaires.

Autant d'éléments qui interrogent sur les intentions à terme des dirigeants qataris dont certains annoncent un prochain désengagement. Leur attitude lors de la remise en jeu cette année de la Formule 1 et surtout de la Ligue des champions devrait apporter de premiers éléments de réponse.

l'info en continu
"Space Force" : La série Netflix avec Steve Carell et Lisa Kudrow mise en ligne aujourd'hui
Séries
"Space Force" : La série Netflix avec Steve Carell et Lisa Kudrow mise en ligne...
Twitter masque un tweet de Donald Trump "glorifiant la violence"
Internet
Twitter masque un tweet de Donald Trump "glorifiant la violence"
TF1 condamnée pour travail dissimulé, licenciement abusif et discrimination
Justice
TF1 condamnée pour travail dissimulé, licenciement abusif et discrimination
Emeutes de Minneapolis : Un journaliste de CNN et son équipe arrêtés par la police en plein direct
TV
Emeutes de Minneapolis : Un journaliste de CNN et son équipe arrêtés par la police...
Mort de Guy Bedos : Les programmations des chaînes en hommage à l'humoriste (MAJ)
Programme TV
Mort de Guy Bedos : Les programmations des chaînes en hommage à l'humoriste (MAJ)
"Koh-Lanta" : Une règle inédite pour l'épreuve d'orientation ce soir
TV
"Koh-Lanta" : Une règle inédite pour l'épreuve d'orientation ce soir
Vidéos Puremedias