Léa Salamé : "France Inter n'est pas une radio bobo parisienne"

Partager l'article
Vous lisez:
Léa Salamé : "France Inter n'est pas une radio bobo parisienne"
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quelle époque" à "L'heure des pros", en passant par "C ce soir", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
France Inter : Thomas Sotto s'incruste dans une chronique d'Alex Vizorek pour surprendre Léa Salamé © Nathalie GUYON-FTV
La journaliste s'est confié dans un reportage du "Point" dédié à la matinale de la station de la Maison ronde.

Les figures de la station répondent aux critiques. Sur son site internet hier, "Le Point" a mis en ligne un reportage effectué dans les coulisses de la matinale de France Inter, incarnée depuis 2017 par Nicolas Demorand et Léa Salamé. Plusieurs voix de la radio ont ainsi tenu à se défendre face aux accusations de manque de pluralisme.

À lire aussi
"Toujours interdit d'antenne" : Guillaume Meurice annonce qu'en attendant le verdict de sa procédure disciplinaire, il ne reviendra pas sur France Inter "jusqu'à nouvel ordre"
Radio
"Toujours interdit d'antenne" : Guillaume Meurice annonce qu'en attendant le...
"Elle avait ouvert son corsage devant moi !" : Bruno Retailleau plaisante sur sa fausse romance avec Charline Vanhoenacker
Radio
"Elle avait ouvert son corsage devant moi !" : Bruno Retailleau plaisante sur sa...
"Il faut savoir refuser l'appât du gain !" : Vincent Lindon dénonce une "régression" dans le projet de fusion de France Télévisions et Radio France
Radio
"Il faut savoir refuser l'appât du gain !" : Vincent Lindon dénonce une...
"Merci RTL de m'avoir offert l'asile humoristique juste à temps" : Alex Vizorek dézingue France Inter après la suspension de Guillaume Meurice
Radio
"Merci RTL de m'avoir offert l'asile humoristique juste à temps" : Alex Vizorek...

"Attaquer France Inter est une paresse de l'esprit qui ne colle pas au réel"

"France Inter a toujours suscité les passions, quels que soient les époques et les gouvernements. C'est une radio qui n'a jamais laissé indifférent. Les candidats à la présidentielle peuvent faire leurs propositions et les électeurs trancheront. Moi, je ne fais pas de politique. Que du journalisme", a souligné pour sa part Nicolas Demorand. Un avis partagé par Catherine Nayl, directrice de l'information de la station : "On a une programmation très plurielle, avec des intellectuels, des philosophes, des débats concrets, de la culture... afin d'aider à se forger une opinion sans parti pris". Et d'ajouter : "On aime en France accoler des étiquettes. Nous, au contraire, travaillons avec un objectif d'ouverture et pas de repli sur soi-même. On ne peut pas être une chaîne généraliste de service public et être une chaîne d'opinion".

De son côté, la patronne de France Inter, Laurence Bloch, a estimé qu'"attaquer" la station "est une sottise", "une paresse de l'esprit qui ne colle pas au réel" : "Quand une chaîne fédère chaque jour 7 millions d'auditeurs, c'est la preuve qu'elle est pluraliste". Enfin, Léa Salamé s'est défendue d'être dans un "repaire de gauchistes" : "Contrairement au procès qu'on a pu nous faire, il y a une multitude d'opinions dans cette matinale qui n'a rien de monochrome. France Inter n'est pas une radio bobo parisienne". "Les candidats ont le droit de vouloir privatiser le service public. Mais avant, il faut penser que ce sont des milliers de programmes, notamment culturels et pour les enfants. N'oubliez pas aussi qu'une écrasante majorité de Français suivent 'Le 7/9' et France Inter. Pourquoi changer ce qui est plébiscité ?", a conclu celle qui co-anime "Elysée 2022" sur France 2.

Léa Salamé
Léa Salamé
"C'était une plaisanterie" : Léa Salamé revient sur la polémique après sa remarque jugée déplacée à Artus, qui a choisi d'arrêter l'alcool
"Je ne veux pas d'une poivrote en première dame" : Philippe Caverivière se paye Léa Salamé après sa bourde avec Artus dans "Quelle époque !"
Audiences matinales radio : Sonia Devillers booste l'ancienne case de Léa Salamé, RMC et Europe 1 au coude-à-coude
"Je suis ravi de la revoir" : Léa Salamé invitée surprise de Laurent Ruquier sur BFMTV
Voir toute l'actualité sur Léa Salamé
l'info en continu
"The Voice" 2024 : Qui sont les 5 finalistes de la saison 13 ?
TV
"The Voice" 2024 : Qui sont les 5 finalistes de la saison 13 ?
Netflix : Cette saga culte qui a attiré plus de 24 millions de spectateurs en France va bientôt quitter la plateforme
SVOD
Netflix : Cette saga culte qui a attiré plus de 24 millions de spectateurs en...
"Mais qu'est-ce qui se passe ?" : Bertrand Chameroy et Anne-Elisabeth Lemoine coupés en plein direct par un imprévu dans "C à vous"
TV
"Mais qu'est-ce qui se passe ?" : Bertrand Chameroy et Anne-Elisabeth Lemoine...
"Ça a créé des situations complètement dingues" : Julien Arnaud révèle les conséquences d'avoir un homonyme dans le groupe TF1
TV
"Ça a créé des situations complètement dingues" : Julien Arnaud révèle les...
"Je vais la balayer" : Inès Reg agacée par Chantal Ladesou dans "Mask Singer" 2024
TV
"Je vais la balayer" : Inès Reg agacée par Chantal Ladesou dans "Mask Singer" 2024
"The Voice" 2024 : On connaît le premier finaliste de la saison 13... repêché par Camille Lellouche dans le "Comeback"
TV
"The Voice" 2024 : On connaît le premier finaliste de la saison 13... repêché par...