Les Français de plus en plus méfiants à l'égard des journalistes

Partager l'article
Vous lisez:
Les Français de plus en plus méfiants à l'égard des journalistes
64% des Français pensent que les journalistes sont incapables de résister aux partis politiques et au pouvoir.
64% des Français pensent que les journalistes sont incapables de résister aux partis politiques et au pouvoir. © Abaca
"La Croix" publie son baromètre annuel sur la confiance des Français dans les médias réalisé un an après les attentats de Charlie Hebdo et quelques mois après ceux de Paris.

Comme tous les ans, le quotidien La Croix publie un baromètre*, en partenariat avec TNS Sofres, sur la relation des Français avec les médias. Il a été réalisé un an après les attentats de Charlie Hebdo et deux mois après ceux du 13 novembre. Premier enseignement, l'intérêt des Français pour l'actualité baisse sur un an, mais stagne par rapport à 2014. 70% d'entre eux suivent ainsi les informations données par la presse écrite, la télévision, la radio ou des sites internet avec "très ou assez grand" intérêt, soit 6 points de moins qu'en 2015.

À lire aussi
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
TV
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
Audiences : "A bras ouverts" leader sur M6 devant France 3, TF1 faible, Arte, C8 et France 5 au million
Audiences
Audiences : "A bras ouverts" leader sur M6 devant France 3, TF1 faible, Arte, C8...
Audiences : "Capitaine Marleau" écrase la concurrence loin devant "Pékin Express", TF1 battue par France 3 en FRDA-50 !
Audiences
Audiences : "Capitaine Marleau" écrase la concurrence loin devant "Pékin Express",...

Méfiance envers les journalistes

Côté confiance, tous les médias sont en recul, mais la radio reste le moyen d'information jugé le plus crédible. Déjà en tête l'an passé avec 63% des sondés, 55% des Français estiment que les faits se sont déroulés comme l'ont restitués les radios. Suivent ensuite les journaux (51%, -7 points), la télévision (50%, -7 points) et plus loin, internet (31%, -8 points).

La méfiance des Français sur l'indépendance des journalistes progresse encore. Plus de deux sondés sur trois considèrent que les journalistes ne résistent pas aux pressions des partis politiques et du pouvoir, soit une hausse de 6 points par rapport à 2015 ! 58% des personnes interrogées pensent même que les journalistes ne sont pas indépendants vis-à-vis des pressions "de l'argent".

La télévision, première source d'information

54% des Français ont déclaré s'informer principalement par la télévision, soit une légère baisse d'un point sur un an, suivent ensuite internet (20%), la radio (18%) et loin derrière mais en hausse, la presse écrite (7%, +3 points). A la télévision, 38% plébiscitent d'abord les chaînes généralistes dans un premier temps pour approfondir certains sujets d'actualité, contre 24% pour les chaînes d'information en continu.

Sur le web, les internautes consultent principalement les sites ou les applications mobiles des titres de la presse écrite (29%), puis les réseaux sociaux (14%). Comme l'an passé, 71% des Français n'ont "plutôt pas ou pas du tout confiance" aux informations qui circulent sur Twitter ou Facebook.

Quels sont les sujets dont on a trop ou pas assez parlé ?

L'étude a ensuite interrogé l'échantillon sur les sujets dont les médias ont "trop parlé". Pour 69% des Français, l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena qui a mis en cause Karim Benzema a pris une trop grande ampleur dans les médias, pareil pour le scandale de la FIFA (56%) et le FN en tête au premier tour des élections régionales (53%).

Au contraire, 44% des sondés ont estimé qu'on n'avait "pas assez" parlé de la réforme du collège avec la suppression de la classe bilingue. Idem pour l'attaque à l'université de Garissa au Kenya qui a fait 147 morts (44%) et l'attentat de Beyrouth en novembre, qui a fait 37 morts (40%), survenu quelques jours avant les attentats de Paris. A noter que deux Français sur trois ont jugé que les médias avaient informé "comme il le faut" sur les attaques du 13 novembre, tout comme pour la marche républicaine du 11 janvier (59%) et l'état d'urgence proclamé pour trois mois (58%).

L'opinion mitigée sur le traitement médiatique des attentats

Le baromètre s'est intéressé particulièrement au traitement médiatique des attentats de janvier et novembre 2015. 78% des personnes interrogées ont jugé que la manière dont les médias ont traité les évènements qui ont touché le Xe et le XIe arrondissement a permis de bien comprendre ce qu'il s'est passé, contre 75% pour les attaques contre Charlie Hebdo, Montrouge et l'Hypercasher.

A l'inverse, pour 49% des Français lors des attentats de janvier et 46% pour ceux de novembre, le traitement médiatique des évènements n'a pas empêché d'aggraver les tensions entre les différentes catégories de la population. A propos du travail des journalistes pour relater les interventions des forces de l'ordre, l'opinion diverge entre les deux attentats. Pour ceux de Charlie Hebdo et de l'Hypercasher, une personne interrogée sur deux estime que le traitement médiatique a pu compliquer le travail de la police, contre 35% pour les fusillades de novembre.

*Sondage TNS-Sofres / la Croix réalisé du 7 au 11 janvier 2016. Échantillon national de 1061 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de TNS Sofres. Méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage PCS) et stratification par région et catégorie d'agglomération.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Les flaques du Connemara

pour les écouter se regarder le nombril...



norbertgabriel

Vous n'écoutez pas souvent France Inter, c'est évident...



Camille Nales

De plus en plus méfiants alors que la majorité croit les conneries de bfntv et pernaut



City75

Quant à dire que tous les journalistes sont en connivence avec les milieux politiques, économiques... peut-être certains journalistes "de haut vol" qui sont très connus et fréquentent les élites (politiques, économiques, culturelles... ce qui est très français, les élites, quelles qu'elles soient, se fréquentent entre elles). Mais les journalistes de base sont trop occupés à galérer ou à s'interroger sur comment garder leur poste en ces temps de crise...



City75

C'est vrai que les journalistes sont majoritairement à gauche... Et je me demande bien pourquoi personne ne s'interroge là-dessus : étant donné que c'est une profession payée pour réfléchir, s'ils sont majoritairement à gauche, c'est que c'est la meilleure option possible, non ?



La Chaaatte

"Il n'y a rien à voir plus loin"

Je vais en rester là.

Bonne nuit, cher contradicteur.



A French

Non, non, c'est vous qui mangez les miettes du discours de Le Pen égrainées depuis des années.. Il n'y a rien à voir plus loin, le FN ferait exactement pareil (en pire) s'ils arrivaient au pouvoir.



La Chaaatte

Vous êtes complètement intoxiqué par le politiquement correct.

Vous avez gobé tout cru les miettes qu'ils vous donnent à manger depuis des années.

Essayez de voir plus loin.



A French

Vaste question.. Mais si le FN arrive un jour au pouvoir, il mettra en place sa propre radio publique de propagande de toute façon, donc bon..



La Chaaatte

Et l'écrasante majorité qui n'est pas d'accord pour financer ce type de propagande ???



A French

Comme je le disais, je n'écoute pas assez Inter et Cohen pour me faire une vraie idée de ses opinions. J'aurais dû mieux m'informer sur le sujet, je le reconnais.



A French

Tiens, Nadine Morano est au FN maintenant??
"Vous semblez oublier que le FN a fait presque 7 millions d'électeurs aux Régionales. Comment une radio de service public peut mépriser à ce point une grande partie de cet électorat qui la finance ?" Ils ne l'écoutent jamais de toute façon, donc qu'est-ce que ça peut leur faire? Ceux qui l'écoutent tous les jours (il y en a peut-être autant voire plus) l'écoutent justement parce qu'ils ont envie d'avoir ce type de radio un peu plus engagée que les autres, donc ils estiment avoir le droit à une radio financée par leurs impôts qui ne soit pas issus de capitaux privés.



Baudouin de Pompignan

Ca arrive. Même aux meilleurs...



La Chaaatte

On dirait bien.



A French

Bizarre, dans ma tête, c'était quelqu'un de droite. Je me suis fourvoyé visiblement..



Baudouin de Pompignan

On peut te poser la même question du curseur. Parce qu'estimer Cohen de droite...
C'est son droit le plus absolu d'être à gauche mais d'être condescendant avec cette assurance démesurée qui le caractérise, l'est moins.



La Chaaatte

Gnééé !!!
(Désolé, je n'ai rien d'autre à répondre)



Baudouin de Pompignan

Au-delà de sa fonction (journaliste ou pas), elle est surtout désagréable à un point difficilement atteignable. C'est pas l'amabilité qui l'étouffe celle-là.



Bubble

Elle promeut ce qu'elle veut, mais c'est une journaliste. Qu'ils soient de gauche ou de droite c'est le terme " journaliste " qui est important.

Si vous me dites que Pascal Perri est économiste....là je m'esclaffe, mais Clark est journaliste, nunuche ou ce que vous voulez, mais journaliste.



Baudouin de Pompignan

Comme je suis d'humeur subjective ce soir, je dirais qu'une Sofia Aram ou une Charline Machin, n'attaque pas de la même façon une personne si celle-ci est de gauche ou de droite.



Bubble

Venant de vous c'est un honneur ! Guignol



Baudouin de Pompignan

Cohen est à gauche toute. Ne pas s'en rendre compte est soit être dans le déni, soit la subjectivité crasse ou encore l'ignorance totale.



Baudouin de Pompignan

Cohen ? Au delà de ses leçons de journalisme et de déontologie dissimulées dans tout ce qu'il dit, il est à gauche toute. Si tu penses le contraire, c'est qu'il te faut réviser la différence entre la gauche et la droite alors.



Baudouin de Pompignan

Oooh que tu me plais toi !
;-)



La Chaaatte

La légère différence que vous semblez ignorer, c'est que RMC est une RADIO PRIVÉE !!!!!

Ils font ce qu'ils veulent de leur pognon, je m'en bats les c... (du moment qu'il n'y a pas consigne de vote).

Et puis un chroniqueur économique libéral, c'est tellement rare...

Tiens, je viens de retrouver une interview de Sophia Aram de 2012 : "Hollande est vraiment un type sympa, gentil, drôle. J'espère que ce ne sont pas toutes les qualités nécessaires pour ne pas être élu."

Et Nadine Morano ? "Elle ment !!!".

Vous semblez aussi oublier que le FN a fait presque 7 millions d'électeurs aux Régionales. Comment une radio de service public peut mépriser à ce point une grande partie de cet électorat qui la finance...

"Une radio que vous n'écoutez jamais" : vous PARAISSEZ bien sûr de vous...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Coronavirus : France 2 proposera une soirée spéciale avec Michel Cymes mardi
TV
Coronavirus : France 2 proposera une soirée spéciale avec Michel Cymes mardi
La saison 5 de "Vintage Mecanic" démarre ce soir sur RMC Découverte
Programme TV
La saison 5 de "Vintage Mecanic" démarre ce soir sur RMC Découverte
La saison 6 de "Vikings" arrive ce soir sur Canal+
Programme TV
La saison 6 de "Vikings" arrive ce soir sur Canal+
César 2020 : La (très) discrète présence de "J'accuse" de Roman Polanski dans la bande-annonce de Canal+
Cinéma
César 2020 : La (très) discrète présence de "J'accuse" de Roman Polanski dans la...
Mort de Hervé Bourges : France 5 rendra hommage samedi à l'ancien PDG de France Télévisions
TV
Mort de Hervé Bourges : France 5 rendra hommage samedi à l'ancien PDG de France...
Donald Trump porte plainte contre le "New York Times" pour diffamation
Politique
Donald Trump porte plainte contre le "New York Times" pour diffamation
Vidéos Puremedias