Lilian Renaud raconte son difficile après-"The Voice" dans "Sept à Huit"

Partager l'article
Vous lisez:
Lilian Renaud raconte son difficile après-"The Voice" dans "Sept à Huit"
Lilian Renaud invité de "Sept à huit" sur TF1 © DR
Le gagnant de la saison 4 du télé-crochet de TF1 affirme notamment ne pas avoir eu le choix de son single.

Il a triomphé en avril 2015, au cours de la saison 4 de "The Voice, la plus belle voix" sur TF1. Vainqueur de l'émission, Lilian Renaud, ancien fromager coaché pendant le programme par Zazie, s'est largement imposé lors de la finale de cette saison avec 52% des suffrages, loin devant Anne Sila (34%), David Thibault (9%) et Côme (5%). Quatre mois seulement après sa victoire, le successeur de Kendji Girac débarque dans les bacs avec un single, "Promis juré", suivi en novembre de la même année d'un premier album, baptisé "Le Bruit de l'aube" et sacré disque de platine. Un an plus tard sort "Le Coeur qui cogne", deuxième album du chanteur. Mais Lilian Renaud plaque tout en cours de tournée et reste pendant deux ans complètement absent.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

"Je n'aime pas le premier single"

Interrogé hier lors du portrait de "Sept à Huit", également sur TF1, le chanteur de 27 ans a confié être alors "rentré chez (ses) parents". "Ce qui m'est arrivé, c'est que j'ai eu l'impression de ne pas assumer cette notoriété. (...) C'était un peu trop lourd pour mes épaules", a-t-il expliqué, évoquant même un "burn out". Et pour Lilian Renaud, tout commence après la victoire, lors de son arrivée dans sa maison de disques, Mercury. "Le problème, c'est que je n'ai pas le temps de connaître les gens et de savoir ce qu'ils font pour moi. Et ça, c'est compliqué pour moi. Je me suis un peu senti perdu, dès le début", avoue-t-il.

Quant au choix du premier single, Lilian Renaud affirme ne pas avoir eu le choix. "Le premier single est choisi par la maison de disques, pas par nous. Je n'aime pas ce titre. Pas du tout. Parce que je ne l'ai pas écrit, pas composé. J'écris de la musique, je compose, je suis guitariste, je fais du piano... et là on me donne une chanson qui s'appelle 'Promis juré'. Déjà, le titre, je ne l'aime pas, ça ne me ressemble pas. Je le dis très vite, dès les premières écoutes", explique le chanteur, qui raconte qu'on lui rétorque qu'il s'agit d'un "immense tube", selon la maison de disques.

"Je sais au fond de moi que cette chanson ne fera absolument rien"

Lilian Renaud accepte finalement de chanter ce titre "parce qu'(il se) dit qu'(il a) énormément de chance d'être ici". "Je n'ai pas le droit de me plaindre. Je vais chanter une chanson, des grosses sommes d'argent rentrent très vite. Mais je sais absolument, au fond de moi, que cette chanson ne fera rien, absolument rien", poursuit le chanteur, indiquant que même son entourage ne le reconnaissait pas. "Il se passe ce qui se passe : les programmateurs radio la refusent, disent 'On ne reconnaît pas Lilian' et ça ne fait pas vendre plus que la notoriété que j'ai acquise grâce à l'émission", continue l'artiste qui, parallèlement, "n'arrive pas à accepter" la notoriété. "J'ai l'impression que je ne mérite pas ce succès", raconte-t-il, se sentant "nauséeux" et parfois vomissant avant d'entrer sur scène, avec "une espèce d'angoisse permanente".

Et le schéma se reproduit pour le deuxième album où Lilian Renaud n'a une fois de plus pas le choix du premier single. Le jour de la sortie du disque, l'artiste décide d'abandonner. "Ça dure deux ans. Les premiers mois, je n'ai pas fait grand chose. Je n'en avais pas la force de toute façon", déclare-t-il, affirmant être retourné traire des vaches avec un ami et envisagé de redevenir fromager. Malgré tout, libéré de son contrat avec sa maison de disques, Lilian Renaud s'est finalement remis à la musique, en auto-production, avec une pression moins importante. Il sortira ainsi un troisième album le 17 mai prochain, déjà emmené par le single "On en verra encore".

Sept à huit
Sept à huit
TF1 : "Sept à huit" en quotidienne à 19h05 dès lundi, la matinale de Pascale de La Tour du Pin co-diffusée avec LCI
"Sept à huit" : Accusée de blackface, la production assure avoir voulu "protéger" son témoin
10 ans d'Harry Roselmack dans "Sept à Huit" : TF1 célèbre son "Paris Match de la télévision"
Voir toute l'actualité sur Sept à huit
Sur le même thème
l'info en continu
"C que du kif" : Un bug technique empêche Cyril Hanouna de prendre l'antenne à l'heure
TV
"C que du kif" : Un bug technique empêche Cyril Hanouna de prendre l'antenne à...
Salto : La plateforme s'offre la série québécoise "C'est comme ça que je t'aime"
SVOD
Salto : La plateforme s'offre la série québécoise "C'est comme ça que je t'aime"
Quel lecteur de Puremedias êtes-vous ?
Quel lecteur de Puremedias êtes-vous ?
Alexia Laroche-Joubert ("Koh-Lanta") : "Un surcoût sanitaire de 60.000 euros pour la finale"
Interview
Alexia Laroche-Joubert ("Koh-Lanta") : "Un surcoût sanitaire de 60.000 euros pour...
Tony Vairelles veut lancer une "Star Academy" du football à la télévision
TV
Tony Vairelles veut lancer une "Star Academy" du football à la télévision
"La Chanson de l'Année" : Nouveau lieu et retour au direct pour Nikos Aliagas sur TF1
TV
"La Chanson de l'Année" : Nouveau lieu et retour au direct pour Nikos Aliagas sur...
Vidéos Puremedias