M6 : Nicolas de Tavernost pourra bien rester en poste jusqu'en 2022

Partager l'article
Vous lisez:
M6 : Nicolas de Tavernost pourra bien rester en poste jusqu'en 2022
Nicolas de Tavernost
Nicolas de Tavernost © Abaca
Les actionnaires du groupe M6 ont voté hier le report à 72 ans de la limite d'âge frappant les membres du directoire.

C'est le patriarche du PAF. Hier, comme le rapportent nos confrères des "Echos", l'assemblée générale des actionnaires du groupe M6 a massivement voté en faveur d'une résolution proposant une modification des statuts pour repousser l'âge maximum des membres du directoire de 70 à 72 ans. De fait, actuellement âgé de 68 ans, Nicolas de Tavernost, dont le mandat actuel court jusqu'en février 2020, pourra donc bien rester à la tête du groupe M6 jusqu'en février 2022. À cette date, l'historique patron de la Six sera précisément âgé de 72 ans.

À lire aussi
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
Denis Brogniart ("Koh-Lanta : L'île des héros") : "Voilà pourquoi l'épisode de ce soir a été raccourci"
Interview
Denis Brogniart ("Koh-Lanta : L'île des héros") : "Voilà pourquoi l'épisode de ce...
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série en clair dès samedi
Séries
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série...

Acquisition en cours de Gulli, futur joyau du groupe M6

La question de la succession de Nicolas de Tavernost n'est pas vraiment à l'ordre du jour et aucun "poulain" ne semble pour l'instant avoir été désigné au sein du groupe. "La procédure de succession va être engagée. Il y a des candidats de grande valeur, ce n'est pas ça qui manque. Mais nous voulons faire les choses sans précipitation ni contraintes", avait indiqué le président du directoire du groupe M6 en février dernier dans "Le Figaro". Il faut dire que, si les actionnaires ne sont pas pressés de le voir partir, c'est parce que les résultats financiers sont là. L'année 2018 a ainsi été bonne pour le groupe et l'année 2019 commence sur la même trajectoire avec une hausse des recettes publicitaires et un taux de marge opérationnelle de 18,6% au premier trimestre, à faire pâlir d'envie la direction du groupe TF1.

Par ailleurs, Nicolas de Tavernost a encore des chantiers en cours. Le club des Girondins de Bordeaux a été cédé et l'intégration de RTL est désormais bouclée, mais l'acquisition des chaînes du pôle télé du groupe Lagardère, dont la pépite Gulli, est toujours en cours. Cette acquisition coûteuse, estimée à environ 200 millions d'euros par les analystes, devrait permettre au groupe M6 de s'offrir à relativement court terme un bon retour sur investissement, Gulli étant génératrice d'importants revenus publicitaires et sera bientôt la seule chaîne à destination des enfants.

Exceptionnelle longévité

Pour rappel, fondée par Jean Drucker en 1987, M6 est la seule chaîne historique du PAF dont les dirigeants sont encore aux manettes. Venu de la Lyonnaise des Eaux, Nicolas de Tavernost a été nommé directeur général adjoint de M6 en 1987. Il devient directeur général de la chaîne en 1990. En 2000, après le retrait de Jean Drucker du poste de PDG, il devient président du directoire du groupe M6. Depuis 1987, Nicolas de Tavernost peut compter sur son fidèle second, Thomas Valentin, âgé de 64 ans, qui occupe le poste de vice-président du directoire en charge des antennes et des contenus depuis 2006.

En décembre dernier, interrogé par le magazine "Capital" sur son exceptionnelle longévité, Nicolas de Tavernost avait expliqué : "J'ai eu la chance d'avoir un patron qui m'a écouté et j'ai pu créer 'mon' entreprise sans en être le propriétaire (...) C'est ce parcours atypique, qui m'a permis de m'inscrire dans la durée à la tête de M6. Par comparaison, j'ai connu dix patrons et patronnes de l'audiovisuel public en trente ans !". Pour rappel, Nicolas de Tavernost a aussi eu à traiter avec tous les dirigeants de TF1 depuis la privatisation de la Une dont Patrick Le Lay et son second Etienne Mougeotte, Nonce Paolini et Gilles Pélisson.

Nicolas de Tavernost
Nicolas de Tavernost
Nicolas de Tavernost veut tester des programmes sur W9 pour les diffuser ensuite sur M6
Nicolas de Tavernost pourrait rester à la tête de M6 jusqu'en 2022
Nicolas de Tavernost (M6) tire la sonnette d'alarme : "Le PAF est en danger"
Voir toute l'actualité sur Nicolas de Tavernost
Autour de Nicolas de Tavernost
Sur le même thème
l'info en continu
Confinement : Mediawan lance demain #ALaMaison, une chaîne de télévision éphémère
TV
Confinement : Mediawan lance demain #ALaMaison, une chaîne de télévision...
Le confinement vu par... Hélène Mannarino
Confinement
Le confinement vu par... Hélène Mannarino
Timothée Chalamet et Armie Hammer partants pour la suite de "Call Me By Your Name"
Cinéma
Timothée Chalamet et Armie Hammer partants pour la suite de "Call Me By Your Name"
Le confinement vu par... Gilbert Brisbois
Confinement
Le confinement vu par... Gilbert Brisbois
"Black Widow", "Indiana Jones 5", "Mulan" : Disney dévoile les nouvelles dates de sortie de ses films
Cinéma
"Black Widow", "Indiana Jones 5", "Mulan" : Disney dévoile les nouvelles dates de...
Audiences samedi : Record historique pour "Trouvez l'intrus", "Les mystères de l'amour" au plus bas
TV
Audiences samedi : Record historique pour "Trouvez l'intrus", "Les mystères de...
Vidéos Puremedias