Manuel Valls : "Il faut résister aux rumeurs"

Partager l'article
Vous lisez:
Manuel Valls : "Il faut résister aux rumeurs"
Manuel Valls dans "Conversation Secrète" sur Canal+.
Dans "Conversation secrète" sur Canal+ ce soir, le Premier ministre évoque pour la deuxième fois en deux semaines des rumeurs concernant sa vie privée.

Les rumeurs dont on parle publiquement deviennent des informations, a-t-on l'habitude de dire. Manuel Valls n'est visiblement pas de cet avis. Depuis plusieurs semaines, le Premier ministre est la cible de rumeurs sur sa vie privée dans les rédactions parisiennes. Plutôt que de les ignorer comme c'est la règle en politique, le chef du gouvernement a choisi de les évoquer publiquement.

À lire aussi
Régionales : Le journaliste Périco Légasse candidat sur la liste du ministre Marc Fesneau
Politique
Régionales : Le journaliste Périco Légasse candidat sur la liste du ministre Marc...
Philippe Ballard de LCI sera tête de liste du Rassemblement national pour les régionales à Paris
Politique
Philippe Ballard de LCI sera tête de liste du Rassemblement national pour les...
Nicolas Dupont-Aignan dénonce "le reportage de propagande" de RMC Story contre Didier Raoult
Politique
Nicolas Dupont-Aignan dénonce "le reportage de propagande" de RMC Story contre...
"Scandalisée" par "Incroyables mariages gitans" sur TFX, Marlène Schiappa saisit le CSA
Politique
"Scandalisée" par "Incroyables mariages gitans" sur TFX, Marlène Schiappa saisit...

C'est ce qu'il fait ce soir dans "Conversation secrète", l'émission de Michel Denisot sur Canal+. Interrogé sur la fin de la vie privée des élus, Manuel Valls rebondit sans y être invité sur les rumeurs en politique. "Je peux être la cible de rumeurs. Elles se veulent destructrices et ne sont pas anodines. Elles sont faites pour expliquer qu'au fond, si vous mentez dans votre vie privée, c'est que vous mentez dans votre vie publique. C'est pour vous faire mal, c'est pour vous destabiliser, c'est pour blesser vos entourages proches", explique Manuel Valls. Et d'ajouter : "Il faut résister. Moi, je résiste. Il faut protéger aussi vos proches qui, eux, ne sont pas préparés".

"Il ne faut pas se laisser faire"

Relancé par Michel Denisot, le chef du gouvernement confirme avoir été la cible de rumeurs. "Rien de grave", précise-t-il. Avant de conclure : "Il faut dire très clairement qu'on n'accepte pas ces rumeurs. C'est très important. Il ne faut pas se laisser faire".

Des déclarations qui font écho à d'autres faites le 5 avril dernier dans la pastille de Cyrille Eldin pour "Le Supplément" de Canal+. Rencontré dans la rue, Manuel Valls était apparu tenant ostensiblement dans la main un numéro de VSD où il apparaissait en Une avec sa femme, Anne Gravoin. Le montrant à Cyril Eldin, Manuel Valls avait alors de lui même évoqué des "rumeurs" récentes le concernant. "Il ne faut jamais croire les rumeurs surtout quand elles sont politiques", avait-il lancé au reporter. puremedias.com vous propose de découvrir l'extrait de "Conversation secrète", diffusé ce soir sur Canal+ à 22h50.

l'info en continu
"C à vous" : Retour des dîners à partir de mercredi
TV
"C à vous" : Retour des dîners à partir de mercredi
"LOL, qui rit, sort !" : Une saison 2 pour le programme de Philippe Lacheau sur Amazon
TV
"LOL, qui rit, sort !" : Une saison 2 pour le programme de Philippe Lacheau sur...
Euro 2021 : Julien Cazarre tous les jours à 20h sur RMC et présent sur M6 pendant la compétition
TV
Euro 2021 : Julien Cazarre tous les jours à 20h sur RMC et présent sur M6 pendant...
"Entre nous" : Faustine Bollaert à la tête d'un nouveau magazine féminin
Presse
"Entre nous" : Faustine Bollaert à la tête d'un nouveau magazine féminin
"Objectif reste du monde" : Nouvelle télé-réalité d'access pour W9 à partir d'aujourd'hui
Programme TV
"Objectif reste du monde" : Nouvelle télé-réalité d'access pour W9 à partir...
Laurent Ruquier s'en prend à Charline Vanhoenacker : "'Par Jupiter', ce ne sont pas des gens corrects"
Radio
Laurent Ruquier s'en prend à Charline Vanhoenacker : "'Par Jupiter', ce ne sont...
Vidéos Puremedias