Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"

Partager l'article
Vous lisez:
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
Ligue 1
Ligue 1 © Abaca
Le président du directoire de Canal+ a commenté la passe d'armes opposant actuellement son groupe à la Ligue de football professionnel.

La tension est toujours vive entre la Ligue de football professionnel (LFP) et Canal+. Invité d'Europe 1 ce matin, Maxime Saada, le président du directoire de la filiale de Vivendi, a accepté de commenter la passe d'armes opposant actuellement son groupe à l'association des clubs de Ligue 1.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

Pour rappel, le groupe Canal a informé fin mars la Ligue qu'il ne paierait pas son échéance du 05 avril, soit 110 millions d'euros, au motif qu'il n'avait pas pu diffuser les matchs initialement prévus, le championnat de France de football étant suspendu sine die pour cause d'épidémie de coronavirus. Quelques jours plus tard, la filiale de Vivendi a été imitée par beIN Sports, autre diffuseur de la Ligue 1, qui a à son tour refusé de payer les 32 millions d'euros dus au 05 avril à la Ligue.

Invité ce matin d'Europe 1, Maxime Saada a défendu la position de son groupe. "Ce qui est prévu juridiquement, c'est que quand on n'est pas livré, on ne paye pas. On n'a fait qu'appliquer nos droits", a estimé le président du directoire de Canal+. Et d'ajouter : "Nous ne sommes pas une banque. Nous n'avons pas à assurer la trésorerie des clubs de foot français (la majeure partie des droits payés par les diffuseurs sont reversés aux clubs de foot, ndlr). Nous appliquons un contrat. Ma responsabilité, c'est d'assurer la pérennité du groupe Canal qui lui aussi subit la crise".

"L'heure n'est pas à la polémique"

Interrogé ensuite sur la colère provoquée chez ses concurrents par le passage en clair de Canal+ en mars, Maxime Saada a estimé que "l'heure n'est pas à la polémique" mais plutôt à la "solidarité". "Toute la filière cinéma était derrière nous pour cette opération", a-t-il commenté, rappelant aussi que Canal+ était le premier financeur du septième art en France. "Notre obsession était de contribuer à l'effort national et d'apporter un peu de réjouissance aux Français dans un moment compliqué", a-t-il complété, estimant l'objectif atteint.

 

Sur le même thème
l'info en continu
"Chut, taisez-vous !" : Didier Raoult coupe sèchement Margaux de Frouville sur BFMTV
TV
"Chut, taisez-vous !" : Didier Raoult coupe sèchement Margaux de Frouville sur BFMTV
RMC : Jean-Jacques Bourdin arrête la matinale, Mohamed Bouhafsi et Jean-Louis Tourre remplacent Christophe Dugarry
Radio
RMC : Jean-Jacques Bourdin arrête la matinale, Mohamed Bouhafsi et Jean-Louis...
Audiences access 20h : Record historique pour "Quotidien", "A prendre ou à laisser" et "Un si grand soleil" en forme
Audiences
Audiences access 20h : Record historique pour "Quotidien", "A prendre ou à...
Audiences access 19h : Nagui leader devant Carole Gaessler, Cyril Lignac et Cyril Hanouna en hausse
Audiences
Audiences access 19h : Nagui leader devant Carole Gaessler, Cyril Lignac et Cyril...
Audiences : "The Resident" leader en baisse devant "Top Chef", Arte en forme avec "L'Enfer"
Audiences
Audiences : "The Resident" leader en baisse devant "Top Chef", Arte en forme avec...
Europe 1 : Fou rire de Jimmy Mohamed et Mélanie Gomez au sujet des morpions
Radio
Europe 1 : Fou rire de Jimmy Mohamed et Mélanie Gomez au sujet des morpions
Vidéos Puremedias