Mélanie Taravant ("C médiatique") : "On ne m'a pas interdit de parler de sujets polémiques concernant France Télé"

Partager l'article
Vous lisez:
Mélanie Taravant ("C médiatique") : "On ne m'a pas interdit de parler de sujets polémiques concernant France Télé"
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Michel Drucker dans la peau du "Parrain" pour la première de "C médiatique" sur France 5 © François Roelants / FTV
Six ans après la fin de "Médias le mag", France 5 relance une émission médias sur son antenne avec l'arrivée de "C médiatique", présentée par Mélanie Taravant.

Baptême du feu pour toute l'équipe de "C médiatique". Ce dimanche à partir de 13h30, France 5 diffusera le premier numéro de sa nouvelle émission consacrée aux médias et à la fabrique de l'information, six ans après l'arrêt du magazine "Médias le mag" avec Thomas Hugues sur cette même chaîne. Cette fois, c'est Mélanie Taravant qui reprendra le flambeau, avec un nouveau concept, mais avec la même société de production, Jara&Co/Jara Presse. En parallèle, la journaliste assure toujours la présentation du "Monde en face" et intervient chaque samedi dans "C l'hebdo" aux côtés d'Ali Baddou.

À lire aussi
100e épisode de "Plus belle la vie" sur TF1 : Intrigues, personnages, audiences.... Clémentine Planchon, la productrice de la série, fait le bilan
Interview
100e épisode de "Plus belle la vie" sur TF1 : Intrigues, personnages,...
JoeyStarr, héros du "Remplaçant" sur TF1 : "Je pourrais jouer un pilote de ligne borgne, transgenre ou unijambiste"
Interview
JoeyStarr, héros du "Remplaçant" sur TF1 : "Je pourrais jouer un pilote de ligne...
Thomas Scimeca, nouvelle recrue de "HPI" sur TF1 : "Il fallait tout de suite en imposer et ce n'est pas évident quand on débarque en saison 4"
Interview
Thomas Scimeca, nouvelle recrue de "HPI" sur TF1 : "Il fallait tout de suite en...
Euro 2024, Coupe du monde 2026, Finale de Ligue des champions, Football féminin... : Frédéric de Vincelles dévoile la stratégie sport du groupe M6
Interview
Euro 2024, Coupe du monde 2026, Finale de Ligue des champions, Football féminin......

"C médiatique" reviendra dans ce numéro inaugural sur l'événement de la semaine, en l'occurrence la disparition de la reine d'Angleterre. Pour l'occasion, des caméras ont été dépêchées dans les rédactions de RTL, "Le Parisien" et "Paris Match" afin de faire vivre aux téléspectateurs la mobilisation de l'intérieur. Les invités de la semaine seront la productrice et présidente de la société Miss France Alexia Laroche-Joubert ainsi que Cindy Fabre, nouvelle directrice du concours. Mélanie Taravant a répondu aux questions de puremedias.com quelques jours avant la diffusion de cette grande première.

Propos recueillis par Christophe Gazzano

Considérez-vous "C médiatique" comme un lot de consolation après l'arrêt en fin de saison dernière de votre quotidienne "C à dire" sur France 5 ?
Si c'est un lot de consolation, cela veut dire que j'ai des lots de consolation de grand luxe (sourire) ! Au contraire, j'ai plutôt l'impression que c'est une promotion.

Comment avez-vous vécu l'arrêt de "C à dire" ?
Je l'ai vécu comme une jolie histoire qui s'arrête. Cela fait toujours un petit pincement au coeur car on s'attache aux équipes. Pincement au coeur aussi pour cette tranche pour laquelle j'avais une tendresse particulière. J'avais carte blanche pour ce rendez-vous. Aujourd'hui, je passe d'une émission de dix minutes à une émission d'une heure, c'est une autre aventure qui commence.

L'année dernière, quand puremedias.com avait interrogé Stéphane Sitbon-Gomez, numéro deux de France Télé, sur la perspective d'un retour d'une émission médias, il avait déclaré : "Il faut que nous parvenions à sortir d'une émission médias parlant juste du microcosme médiatique". Ce sera le cas de "C médiatique" ?
Cela fait vraiment partie des réflexions que nous avons eues en travaillant sur cette émission. Nous ne voulons pas être des journalistes qui parlent aux journalistes et qui n'intéressent que le landerneau des journalistes. Le fil conducteur de cette émission est de parler de la fabrication de l'information et du traitement de l'actualité à travers les médias. En résumé : qu'est-ce-que cela dit de notre société ? De la consommation qu'on fait des médias aujourd'hui ? On voit bien qu'on respire dans un monde sursaturé de canaux médiatiques et de médias. C'est pour cela que nous allons traiter des médias à 360 degrés avec la télévision, la presse écrite, mais aussi les réseaux sociaux, les blogs, les vlogs, les plateformes, les maisons d'édition...

"C médiatique" sera-t-elle diffusée en direct ?
Non. L'émission sera enregistrée le vendredi pour une diffusion le dimanche.

Ils ont dit
"52 minutes extrêmement rythmées"
Mélanie Taravant

Comment sera construite cette nouvelle émission ?
Ce seront 52 minutes extrêmement rythmées avec de l'humeur, du sourire, de l'impertinence, tout en gardant la patte France 5, qui est celle de l'analyse. Chaque semaine, l'émission s'ouvrira par un récapitulatif de la folle semaine médiatique, avec la plume et le ton de Marc Dérian. Il y aura ensuite un ou deux invités en plateau pour commenter l'événement de la semaine (Marc-Olivier Fogiel, patron de BFMTV et Nicolas Charbonneau, directeur des rédactions du "Parisien" pour la première, ndlr). Julian Pain de franceinfo sera notre débusqueur d'infox à travers la rubrique "Vrai ou Fake".
Dans la deuxième partie de l'émission, nous accueillerons un invité média. En fin d'interview, nous aurons le regard de Raphaëlle Baillot pour découvrir une autre facette de l'invité (ce dimanche, Alexia Laroche-Joubert sera "scannée" pour savoir quel est son "temps de cerveau disponible", promet France 5 dans son communiqué, ndlr).
En fin d'émission, Julie Patin nous emmènera dans les coulisses d'un programme, d'une chaîne, d'un bureau... Il y a une grande défiance des citoyens vis-à-vis des journalistes et il nous a semblé pertinent d'aller voir ce qui se passe de l'autre côté du miroir. En général, on est méfiants de quelque chose qu'on ne connaît pas.

"C médiatique" abordera-t-elle également des sujets polémiques concernant France Télévisions ? On peut citer par exemple la récente affaire autour du jeu "Des chiffres et des lettres" ou la motion de défiance qui a visé le patron de l'info Laurent Guimier... Avez-vous carte blanche ?
Oui. C'est un préalable que j'ai vérifié avant de me lancer dans cette émission. Le producteur a eu des discussions avec France 5 et évidemment, la chaîne souhaite que l'on traite des médias dans leur entièreté. L'idée n'est pas non plus d'aller volontairement chercher des noises à mon employeur, mais de relater les questions qui agitent le monde des médias. J'imagine qu'on abordera prochainement la question de la redevance. Il n'y a pas de sujets tabou.

Le cas échéant, auriez-vous accepté de présenter l'émission ?
Si on m'avait interdit de traiter de sujets concernant France Télévisions, je n'aurais pas accepté. Je suis journaliste avant d'être employée de France Télé. Je vais donc faire mon travail de journaliste.

De quelle émission dédiée à l'actualité des médias aujourd'hui disparue se rapproche le plus "C médiatique" selon vous ?
C'est une question qui revient tout le temps. On espère avoir notre façon de traiter l'actualité. Mais des anciennes émissions comme "Le tube", "Arrêt sur images", "Médias le mag", "L'instant M"... ont été passionnantes, riches d'enseignements et représentatives de leur époque. Si nous pouvons être un mélange de tout cela, c'est très bien. On a un curseur qui se situe entre "Le tube" et "Arrêt sur images".
Mais nous allons être différents parce que la société a changé depuis ces dernières émissions. On ne s'informe plus de la même manière et donc la manière de traiter l'information va être différente. Il y a une dizaine d'années, on ne parlait pas encore de fatigue informationnelle.

France 5
France 5
Événement, "C ce soir" sur France 5 diffuse ce soir "Moi aussi", le court métrage de Judith Godrèche présenté à Cannes, en présence de la réalisatrice
Audiences : Record historique pour "C ce soir" avec Karim Rissouli, succès pour la journée de France 5
"C'est dégueulasse, c'est immangeable" : Grimé, Jonathan Lambert s'improvise chef dans "C à vous" et piège les invités
En raison de l'actualité, France 5 bouleverse la programmation de son prime ce soir
Voir toute l'actualité sur France 5
Autour de France 5
  • Alessandra Sublet
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • Maïtena Biraben
  • Michel Cymes
  • Franz-Olivier Giesbert
  • France 4
  • Rémy Pflimlin
  • Marina Carrère d'Encausse
  • La Quotidienne
  • Rendez-vous en terre inconnue
  • Le magazine de la santé
  • Maya Lauqué
  • Médiamétrie
  • Echappées belles
  • Fais-moi une place
l'info en continu
"Un artiste doit garder une part de mystère" : Bigflo "regrette" d'avoir participé à la version Noël des "12 coups de midi" sur TF1
TV
"Un artiste doit garder une part de mystère" : Bigflo "regrette" d'avoir participé...
Box-office : "Un p'tit truc en plus" règne toujours en maître, "Furiosa" fait son entrée sur le podium
TV
Box-office : "Un p'tit truc en plus" règne toujours en maître, "Furiosa" fait son...
"On ne s'attendait pas du tout à ça" : Surprise, quatre nominés cette semaine dans "Secret Story" sur TF1 !
TV
"On ne s'attendait pas du tout à ça" : Surprise, quatre nominés cette semaine dans...
"La honte absolue !" : La France insoumise appelle au boycott de l'interview de Benyamin Netanyahou sur LCI
Politique
"La honte absolue !" : La France insoumise appelle au boycott de l'interview de...
"J'ai besoin de réfléchir sérieusement" : Inès Vandamme émet des doutes sur son avenir à "Danse avec les stars" sur TF1
TV
"J'ai besoin de réfléchir sérieusement" : Inès Vandamme émet des doutes sur son...
"Ils sont libres de venir à tout instant" : Laurence Ferrari incite Raphaël Glucksmann et Marie Toussaint à participer au débat de CNews
TV
"Ils sont libres de venir à tout instant" : Laurence Ferrari incite Raphaël...