Menaces envers Guillaume Meurice : France Inter renonce "exceptionnellement" au public dans "Le grand dimanche soir"

Partager l'article
Vous lisez:
Menaces envers Guillaume Meurice : France Inter renonce "exceptionnellement" au public dans "Le grand dimanche soir"
Par Ludovic Galtier Lloret Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Guillaume Meurice se paye Yaël Goosz, "Pulitzer de la social-démocratie", et Dominique Seux, "petit prince du CAC 40" © LIONEL URMAN / BESTIMAGE
France Inter a pris cette décision, ce mardi 7 novembre 2023, "pour la sécurité des équipes du 'Grand dimanche soir'".

Une blague aux lourdes conséquences. France Inter a annoncé, ce mardi 7 novembre 2023 via la billetterie de Radio France, que "Le grand dimanche soir", l'émission dominicale présentée par Charline Vanhoenacker, se déroulerait "exceptionnellement" sans public, ce dimanche 12 novembre 2023.

À lire aussi
"Quand ils arrêteront de boire..." : Philippe Caverivière se paye avec humour les agriculteurs après la venue mouvementée d'Emmanuel Macron au salon de l'agriculture
Radio
"Quand ils arrêteront de boire..." : Philippe Caverivière se paye avec humour les...
"Sonia Mabrouk à la matinale de France Inter" : Gaspard Proust ironise sur le "bordel" que crée dans les médias la décision du Conseil d'État sur CNews
Radio
"Sonia Mabrouk à la matinale de France Inter" : Gaspard Proust ironise sur le...
"France Bleu va devenir Ici" en septembre 2024 : Céline Pigalle officialise le changement de nom des 44 stations locales de Radio France
Radio
"France Bleu va devenir Ici" en septembre 2024 : Céline Pigalle officialise le...
"Oh les salauds !" : Philippe Caverivière reçoit une livraison de fumier en direct sur RTL après ses chroniques assassines sur les agriculteurs
Radio
"Oh les salauds !" : Philippe Caverivière reçoit une livraison de fumier en direct...

Guillaume Meurice réagira à son avertissement dimanche soir

La station du groupe public a pris cette décision "pour la sécurité des équipes du 'Grand dimanche soir'" en référence aux "menaces proférées à l'encontre d'un des humoristes". Guillaume Meurice, qui a écopé d'un avertissement de la direction de Radio France – après un sketch dans lequel il a comparé Benjamin Netanyahu à "une sorte de nazi mais sans prépuce" – a fait l'objet de menaces de mort, a-t-il révélé cette semaine au moment de lancer sa contre-offensive en justice.

Après cette annonce faite au "Monde", Guillaume Meurice a indiqué à "Libération" qu'il réserverait ses explications aux auditeurs du "Grand dimanche soir" ce dimanche 12 novembre entre 18h et 20h. Pour le reste, le programme de l'émission de Charline Vanhoenacker reste inchangé. La voix de France Inter recevra Patrick Timsit et Robert Finley pour un live.

Depuis la chronique de Guillaume Meurice, condamnée par plusieurs personnalités politiques issues des rangs allant de la majorité au Rassemblement national, Radio France a réagi par les voix concordantes d'Adèle Van Reeth, directrice de France Inter, le 31 octobre et de Sibyle Veil le 6 novembre.

"La liberté n'est pas sans contreparties"

Une "limite" a été "franchie", avait ainsi considéré Adèle Van Reeth, qui garantissait pourtant au "Grand dimanche soir" en début de saison une liberté d'expression totale. "On va continuer à titiller les interdits, à bousculer les auditeurs, à penser contre nous-mêmes", promettait la directrice de France Inter afin de rassurer les auditeurs inquiets de l'arrêt de "C'est encore nous" de Charline Vanhoenacker en quotidienne au profit d'une émission dominicale.

Mais, pour Sibyle Veil, "la liberté n'est pas sans contreparties : elle s'accompagne du choix des limites et de la capacité à reconnaître en toute humilité une erreur d'appréciation". "Ce n'est pas entraver la liberté d'expression et le droit à la caricature - auxquels nous sommes très attachés - que d'appeler au discernement", conclut-elle.

Saisie, l'Arcom a instruit la séquence. Le gendarme de l'audiovisuel a écrit, ce mardi 7 novembre 2023 dans un communiqué, qu'il fallait éviter "les généralisations hâtives, les stéréotypes et le sensationnalisme" quand on parle à l'antenne du conflit entre Israël et le Hamas, "particulièrement sensible".

l'info en continu
Déprogrammation : W9 bouscule sa grille ce mercredi pour diffuser Espagne-France, la finale de la Ligue des Nations féminine 2024
TV
Déprogrammation : W9 bouscule sa grille ce mercredi pour diffuser Espagne-France,...
Bernard Arnault ("Le Parisien", "Les Échos"), entre en "négociations exclusives" avec Lagardère pour racheter "Paris Match"
Presse
Bernard Arnault ("Le Parisien", "Les Échos"), entre en "négociations exclusives"...
Audiences : Quel bilan pour la saison 1 de la série "Les Pennac(s)" avec Julie-Anne Roth et Christian Rauth sur France 3 ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour la saison 1 de la série "Les Pennac(s)" avec...
"Tous les Enfoirés sont en colère, c'est intolérable" : Le coup de gueule Nolwenn Leroy face à la situation dramatique des Restos du coeur
Interview
"Tous les Enfoirés sont en colère, c'est intolérable" : Le coup de gueule Nolwenn...
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" sur TF1 se rapproche de "N'oubliez pas les paroles" sur France 2
Audiences
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" sur TF1 se rapproche de "N'oubliez...
Audiences access 20h : Anne-Sophie Lapix décroche, Gilles Bouleau grimpe, 1,5 million de téléspectateurs d'écart les "20Heures" de TF1 et France 2
Audiences
Audiences access 20h : Anne-Sophie Lapix décroche, Gilles Bouleau grimpe, 1,5...