Michel Onfray dénonce "le climat de terreur intellectuelle" à France Inter

Partager l'article
Vous lisez:
Michel Onfray dénonce "le climat de terreur intellectuelle" à France Inter
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Touche pas à mon poste", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Michel Onfray sur Europe 1 © Europe 1
Le philosophe de 62 ans était invité ce matin sur Europe 1.

Il aurait aimé y être invité. Ce matin, Sonia Mabrouk a reçu pour son rendez-vous sur Europe 1 le philosophe Michel Onfray, pour commenter l'actualité politique. Au cours de son interview, l'écrivain a vivement critiqué le pluralisme des médias du service public, dont notamment à France Inter. Selon lui, il y a "un climat de terreur intellectuelle" sur les stations de Radio France.

À lire aussi
"Ce n'est pas la peine de le dire sur ce ton !" : Rachida Dati s'agace des questions de Léa Salamé sur France Inter
Radio
"Ce n'est pas la peine de le dire sur ce ton !" : Rachida Dati s'agace des...
France Culture : Sandrine Treiner démissionne de son poste de directrice
Radio
France Culture : Sandrine Treiner démissionne de son poste de directrice
Incident à Radio France : 12 blessés légers pendant un concert, une expertise "engagée"
Radio
Incident à Radio France : 12 blessés légers pendant un concert, une expertise...

"Il faut rééquilibrer !"

"Moi, je ne suis pas invité sur le service public par exemple. Depuis des années, France Inter ne m'invite plus. C'est de la terreur ! C'est du service public, donc de l'argent public. On devrait normalement représenter tout le monde dans ces matinales", a estimé Michel Onfray. "En même temps, il est difficile de dire que vous ou Eric Zemmour ne soyez pas suffisamment présents dans les médias. Dans les autres médias, est-ce qu'il n'y a pas aujourd'hui un phénomène de rééquilibrage salutaire ?", a demandé Sonia Mabrouk.

Celui qui dirige la revue "Front populaire" a répondu : "Oui, bien sûr ! C'est ça le problème ! Mais je parle du service public. Après tout, un privé qui possède une radio fait ce qu'il veut, quand il veut, comme il veut. Il a une ligne politique. Il invite des gens. Il n'en invite pas d'autres. Je trouve ça tout à fait normal". Avant de s'en prendre au CSA et à sa décision de décompter le temps de parole d'Eric Zemmour : "Il faut équilibrer ! Il y a ces gens qui sont en train de peser la seconde de parole de machin, bidule ou untel, alors que des gens ne sont jamais invités. Jamais. Pour le coup, c'est zéro. Il ne s'agit même pas de comptabiliser". puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Michel Onfray
Michel Onfray
Michel Onfray défend "Valeurs actuelles" : "On a le droit à la fiction !"
Michel Onfray répond aux critiques d'Emmanuel Macron sur les intellectuels
"L'Emission politique" : Michel Onfray se retire à quinze jours du retour de l'émission
Voir toute l'actualité sur Michel Onfray
l'info en continu
Xavier Niel et Rodolphe Saadé veulent s'associer pour investir dans "Brut"
Business
Xavier Niel et Rodolphe Saadé veulent s'associer pour investir dans "Brut"
Netflix : Pourquoi "En place" la série de Jean-Pascal Zadi mérite d'être vue
SVOD
Netflix : Pourquoi "En place" la série de Jean-Pascal Zadi mérite d'être vue
"Ce n'est pas la peine de le dire sur ce ton !" : Rachida Dati s'agace des questions de Léa Salamé sur France Inter
Radio
"Ce n'est pas la peine de le dire sur ce ton !" : Rachida Dati s'agace des...
"Il y a eu des soucis" : Paul El Kharrat ("Les 12 coups de midi") revient sur sa brouille avec Jean-Luc Reichmann
TV
"Il y a eu des soucis" : Paul El Kharrat ("Les 12 coups de midi") revient sur sa...
Audiences : Bilan catastrophique pour la mini-série "Meurtre au polonium - l'affaire Litvinenko" sur M6
Audiences
Audiences : Bilan catastrophique pour la mini-série "Meurtre au polonium -...
"Rien ne justifie mon comportement" : Denis Brogniart accusé de faits graves par d'anciennes collaboratrices
Personnalités
"Rien ne justifie mon comportement" : Denis Brogniart accusé de faits graves par...