Michel Onfray sur son départ de "L'émission politique" : "Ce n'est pas une question d'argent mais de principe"

Partager l'article
Vous lisez:
Michel Onfray sur son départ de "L'émission politique" : "Ce n'est pas une question d'argent mais de principe"
Michel Onfray sur LCI © Dailymotion
Le philosophe a claqué la porte de l'émission politique de France 2 alors qu'il devait initialement y participer chaque mois.

Michel Onfray s'explique. Dans une interview accordée à Audrey-Crespo Mara qui sera diffusée dimanche à 9h30 sur LCI, le philosophe revient sur son départ de "L'émission politique" de France 2. Initialement annoncé comme un des intervenants récurrents du programme animé par Léa Salamé, Michel Onfray a finalement claqué la porte cette semaine, quelques jours seulement avant la première prévue le 28 septembre sur France 2.

À lire aussi
Audiences: "La malédiction du volcan" large leader, "Ninja Warrior" devant sur cibles, retour en hausse pour "La lettre"
TV
Audiences: "La malédiction du volcan" large leader, "Ninja Warrior" devant sur...
"La grande incruste" : La société de production de Cyril Hanouna accuse TF1 et Camille Combal de plagiat
TV
"La grande incruste" : La société de production de Cyril Hanouna accuse TF1 et...
Affaire Olivier Duhamel : Jack Lang dit "basta !" aux questions de Sonia Mabrouk sur Europe 1
Radio
Affaire Olivier Duhamel : Jack Lang dit "basta !" aux questions de Sonia Mabrouk...

Invité de "L'entretien d'Audrey" ce dimanche, le philosophe a révélé les coulisses de ce départ brutal. "Il était convenu que j'interviendrais de Normandie, qu'une équipe viendrait, me filmerait chez moi, que je passerais la soirée à regarder l'émission et que je la commenterais", a-t-il raconté, précisant que c'est France 2 qui était venu le chercher. "On n'a pas parlé de contrat ni d'argent parce que ça me paraissait évident qu'il y avait un contrat et de l'argent", a-t-il ajouté au sujet de ces premiers échanges avec la chaîne. Lorsque l'assistante de Michel Onfray a par la suite contacté la production de l'émission pour évoquer ces sujets, celle-ci a fait savoir qu'elle n'avait prévu ni contrat ni argent selon le philosophe.

"On ne peut pas 'ubériser' le travail intellectuel"

"J'en fait une question de principe. Ce n'est pas une question d'argent", s'est justifié Michel Onfray. Et l'auteur d'ajouter : "J'estime qu'on ne peut pas 'ubériser' le travail intellectuel, surtout dans le service public. On pourrait dire : 'Tout le monde va être payé dans l'émission mais pas le philosophe dont on vient chercher l'expertise", a-t-il taclé. Michel Onfray a ensuite rappelé qu'il faisait "beaucoup de choses gratuitement", comme ses interventions à l'université populaire de Caen et des conférences. "Il y a juste un moment donné où il faut accepter qu'on puisse rémunérer le travail intellectuel", a-t-il conclu.

Sur le même thème
l'info en continu
BFMTV : Accusé de "faute professionnelle", Bruce Toussaint répond à une sénatrice
Politique
BFMTV : Accusé de "faute professionnelle", Bruce Toussaint répond à une sénatrice
Karim Rissouli : "La société française a besoin plus que jamais d'émissions de débat apaisées"
Interview
Karim Rissouli : "La société française a besoin plus que jamais d'émissions de...
France 3 : Un "18.30" régional lancé ce soir, nouveaux horaires pour "Slam" et "Questions pour un champion"
TV
France 3 : Un "18.30" régional lancé ce soir, nouveaux horaires pour "Slam" et...
Affaire Dupont de Ligonnès : Une série documentaire en préparation pour BFMTV
TV
Affaire Dupont de Ligonnès : Une série documentaire en préparation pour BFMTV
Marine Le Pen appelle les journalistes à ne pas être "des chasseurs de petites phrases" et des "pêcheurs de punchline"
Politique
Marine Le Pen appelle les journalistes à ne pas être "des chasseurs de petites...
"Les sandales blanches" : Amel Bent star d'une fiction de France 2 ce soir
Programme TV
"Les sandales blanches" : Amel Bent star d'une fiction de France 2 ce soir
Vidéos Puremedias