Minuit à Paris : Woody Allen vieillit bien

Partager l'article
Vous lisez:
Minuit à Paris : Woody Allen vieillit bien
Si, avec son 42ème film "Minuit à Paris", l’univers de Woody Allen ne change pas, sa molle incursion dans le Paris présent et passé devient rapidement magique.

Avec Minuit à Paris, Woody Allen est en forme et présente un film qui fait rêver, avec de superbes vues de la plus belle ville du monde. Pas besoin de le faire remarquer, ce Woody vieillit bien, et ses films gagnent en beauté ce qu’ils ont perdu en humour. Car ne nous faisons pas d’illusions, Minuit à Paris n’a pas de quoi vous causer une overdose de rire comme dans [film%]Prends l'oseille et tire-toi[/film%], un de ses grands succès des années 1970. Le film fait rêver (au même titre que La rose pourpre du Caire) plus qu’il amène à être plié en deux de rire, et parle intelligemment de la nostalgie des époques passées.

Heureusement, Woody a abandonné son égérie Scarlett Johansson et ça fait du bien de voir une nouvelle tête d’affiche féminine. Son choix s’est donc porté sur l’intéressante Rachel McAdams, toujours pleine de fraîcheur et de vitalité. Quant au principal protagoniste, interprété par Owen Wilson, il ne fait pas vraiment l’affaire en tant qu’écrivain tourmenté, son air ahuri le faisant plutôt ressembler à Woody.

Woody fidèle à lui-même



Le scénario ne manque pas de punch et s’avère brillant quand on nous fait retourner deux fois dans le passé, mais tout cela manque de rythme avec ces sorties nocturnes un peu molles. Si le couple principal manque de justesse, les personnages secondaires donnent toute la crédibilité à ce film, en particulier Kathy Bates, 100% imposante, et le toujours charmant Adrian Brody pour incarner… Dali ! Léa Seydoux et Marion Cotillard ajoutent la French touch à l’intrigue.

On pourra toujours apporter le reproche éternel, qui fonctionne à tous ses films, de ne pas beaucoup se renouveler. On pourra aussi regretter qu’il ne filme que les beaux coins de Paris, comme si tout le reste n’existait pas. Et au final, il en revient toujours à ses sempiternels problèmes de couples mal assortis. Pourquoi faut-il systématiquement que chacun trompe l’autre et sans culpabilité aucune, en n’oubliant pas une fin heureuse malgré tout ?

Mais non. On ne reprochera pas à ce cher Woody Allen de faire du Woody Allen, car tout ce qu’il faut y est : humour, love story et relations humaines complexes. Le 42ème passe haut la main. Espérons que ce n’est pas le dernier, même si le prochain ressemble à tous les autres.

Minuit à Paris
Minuit à Paris
"Minuit à Paris", plus gros succès de la carrière de Woody Allen
Bande-annonce : "Minuit à Paris", le nouveau Woody Allen (VOST)
Autour de Minuit à Paris
  • Woody Allen
  • Manu Payet
  • Owen Wilson
  • Michael Sheen
Sur le même thème
l'info en continu
Jean-Louis Servan-Schreiber, fondateur de "L'Expansion" et "Psychologie Magazine", est mort
Presse
Jean-Louis Servan-Schreiber, fondateur de "L'Expansion" et "Psychologie Magazine",...
"Koh-Lanta" : Pourquoi l'absence de Marie-France du jury final pourrait être lourde de conséquences
TV
"Koh-Lanta" : Pourquoi l'absence de Marie-France du jury final pourrait être...
Vidéo moquée sur TikTok : "Il n'y a pas de mauvaise publicité" selon Marlène Schiappa
TV
Vidéo moquée sur TikTok : "Il n'y a pas de mauvaise publicité" selon Marlène...
Audiences : Quel bilan pour la saison 2 de "Mask Singer" ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour la saison 2 de "Mask Singer" ?
Audiences samedi : Le 13h de TF1 creuse l'écart avec Fr2, record pour Jean-Luc Reichmann, "28 minutes" au plus bas
TV
Audiences samedi : Le 13h de TF1 creuse l'écart avec Fr2, record pour Jean-Luc...
Audiences : Record pour la finale de "Mask Singer" en tête des audiences, les Bleus très suivis sur Fr2
TV
Audiences : Record pour la finale de "Mask Singer" en tête des audiences, les...
Vidéos Puremedias