Mondadori France racheté par Reworld Media

Partager l'article
Vous lisez:
Mondadori France racheté par Reworld Media
Mondadori France
Mondadori France © Abaca
Le nouvel ensemble deviendra le premier éditeur de la presse magazine en France.

Mondadori quitte la presse magazine française. Ce lundi, après cinq mois de tractations, le groupe Reworld Media, qui édite notamment "Marie France", "Be", "Auto Moto" et "Maison & Travaux", a annoncé avoir trouvé un accord avec Mondadori en vue de récupérer 100% de sa filiale française de magazines. Reworld Media réalise sa plus grosse acquisition et va ainsi devenir le premier éditeur de presse magazine en France, devant Prisma Media, en récupérant une grosse poignée de titres - une trentaine au total - dont "Auto Plus", "Biba", "Le Chasseur français", "Télé Star", "Closer", ou encore "Grazia" et "Science & Vie".

À lire aussi
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique, "MacGyver" faible sur M6
Audiences
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique,...
Thierry Ardisson quitte C8
TV
Thierry Ardisson quitte C8
Eurovision 2019 : Bilal Hassani contraint d'annuler toutes ses interviews
Eurovision
Eurovision 2019 : Bilal Hassani contraint d'annuler toutes ses interviews

Filiale de la Fininvest de Silvio Berlusconi, Mondadori souhaite se recentrer sur ses activités dans le secteur des livres. L'opération doit valoriser Mondadori France à hauteur de 70 millions d'euros - en deçà des 80 millions d'euros qui étaient visés au départ. Reworld Media va débourser 60 millions d'euros en cash avec un financement par endettement. Les 10 millions d'euros restants seront financés par la vente d'actions de Reworld au groupe Mondadori. Ce dernier deviendra ainsi, à terme, actionnaire de 8 à 10% de Reworld Media.

Près de 500 millions d'euros de chiffre d'affaires pour le nouvel ensemble

"Un rapprochement de Reworld Media avec Mondadori France donnerait naissance à un des principaux acteurs européens des médias avec plus de 50 marques media sur des thématiques phares (femme, auto/sport, décoration, nature, sciences/loisirs, infodivertissement) dans l'édition magazine et digitale, plus de 1.100 collaborateurs répartis dans 11 pays et un volume d'activité annuel proche de 500 millions d'euros", a souligné Reworld. Dans ce nouvel ensemble, les titres cédés de Mondadori pèseront pour 700 emplois et plusieurs centaines de pigistes.

La question de l'emploi est d'ailleurs au coeur des préoccupations des syndicats, qui accueillent la nouvelle de cette vente avec une grande inquiétude. "Il est certain que les salariés n'en sortiront pas indemnes. Après ce qui s'est passé dans les magazines de Lagardère rachetés par Reworld (opération finalisée en 2014 au cours de laquelle Reworld a racheté huit magazines dont "Be", "Auto Moto" ou encore "Maison & Travaux" et qui s'est soldée par le départ de la quasi-totalité des salariés de Lagardère, ndlr), on s'attend à des centaines de départs", indique Yves Corteville, délégué syndical SNJ-CGT, cité dans les colonnes du "Monde".

Extrême inquiétude des salariés de Mondadori France

Dirigée par Pascal Chevalier et Gautier Normand, Reworld a une très mauvaise réputation dans le secteur de la presse magazine, notamment en raison de sa propension à remplacer les journalistes par des "chargés de contenus" destinés à produire des publicités sous forme d'articles. Depuis l'annonce de l'entrée en négociations exclusives des deux groupes, les salariés de Mondadori France se sont mobilisés. Ils ont manifesté à plusieurs reprises et appelé le ministre de la Culture, Franck Riester, à intervenir. En vain. Selon l'intersyndicale de Mondadori France, avant même la cession, une trentaine de salariés a déjà fait le choix de quitter le groupe depuis décembre.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Lemoussaillon

C'est légal de pouvoir faire passer des publicités sois forme d'article sans mention expresse ? Je pensais qu'il fallait mettre "publi-reportage". Je suis très inquiet pour Science & vie auqjel je suis abonné depuis des années...



guilem2

Il existe une législation très claire distinguant les articles de presse des publications publicitaires. Je ne vois pas pourquoi on se ficherait du nom respect de la loi.



Simsoland2

bref des mags qui vont mourir



Pfff

Je vois pas en quoi ça les concerne, c'est aux gens de pas acheter de journaux qui n'en sont plus



Jon

Je les ai vus manifester devant leur siège à Boulogne il y a quelques mois. Je comprends totalement leur inquiétude !



erwan vittart

Les aides de l'État à la presse sont diverses.
Pour TéléStar par exemple, qui fait parti de ce groupe, l'aide concerne le transport du magazine puisque les abonnés à un titre en France ne paient ni les frais postaux ni la distribution à domicile.
Ici c'est le lecteur qui est subventionné, non la publication.



tikeum75

On le sait depuis hier au moins.



guilem2

Et comme dab, aucune réaction du gouvernement. Par contre pour instaurer un Secret des Affaires qui menace fortement la liberté d'informer, il y a du monde.



Jacques
remplacer les journalistes par des "chargés de contenus" destinés à produire des publicités sous forme d'articles

https://uploads.disquscdn.c...



REDJOHNLEROUGE

Ce groupe touchera t il les subsides de l'Etat?



comments powered by Disqus
l'info en continu
Christopher Baldelli quitte RTL, Régis Ravanas (TF1) le remplace
Radio
Christopher Baldelli quitte RTL, Régis Ravanas (TF1) le remplace
Coudray/Bouleau, Lapix/Delahousse, Marschall, Ferrari, Crespo-Mara... : Le dispositif des chaînes pour les Européennes
TV
Coudray/Bouleau, Lapix/Delahousse, Marschall, Ferrari, Crespo-Mara... : Le...
"La Fête de la musique 2019" : Garou et Laury Thilleman rempilent sur France 2
TV
"La Fête de la musique 2019" : Garou et Laury Thilleman rempilent sur France 2
Vanessa Le Moigne (#FemmesDeFoot) : "J'aimerais bien passer un cap maintenant"
Interview
Vanessa Le Moigne (#FemmesDeFoot) : "J'aimerais bien passer un cap maintenant"
"S'ils ne viennent pas, je pète tout !" : Eric Brunet furieux après un énorme problème technique sur RMC
Radio
"S'ils ne viennent pas, je pète tout !" : Eric Brunet furieux après un énorme...
Sibeth Ndiaye : "Il est normal qu'Ariane Chemin soit entendue par la DGSI"
Politique
Sibeth Ndiaye : "Il est normal qu'Ariane Chemin soit entendue par la DGSI"
Vidéos Puremedias