Morgan Serrano (NRJ) : "Nous n'allions pas négocier pendant un an avec Cauet"

Partager l'article
Vous lisez:
Morgan Serrano (NRJ) : "Nous n'allions pas négocier pendant un an avec Cauet"
Morgan Serrano en interview sur puremedias.com
Morgan Serrano en interview sur puremedias.com © NRJ
A l'occasion du lancement de la nouvelle grille de NRJ, puremedias.com s'est entretenu avec le directeur des médias musicaux du groupe.

Il est l'artisan du changement de grille de NRJ. Cette saison, la station a en effet revu ses soirées avec le départ de Cauet, remplacé par Guillaume Pley entre 20h et 23h mais également l'arrivée d'Aymeric Bonnery sur le 23h-1h. Quant à Manu Lévy, il a été confirmé à la tête de la matinale pour deux nouvelles saisons. A cette occasion, puremedias.com a rencontré Morgan Serrano, directeur délégué des médias musicaux du groupe NRJ, pour évoquer cette rentrée et cette nouvelle grille.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

Propos recueillis par Kevin Boucher.

puremedias.com : C'est la première fois depuis 2011 que NRJ change l'incarnation d'une de ses tranches phare. Le but est de faire oublier les trois saisons de baisse consécutive ?
Morgan Serrano : Non. Nous n'avons rien à faire oublier. Nous regardons devant, c'est cela qui nous intéresse. Nous étions tellement haut qu'il peut forcément arriver de baisser. Mais les baisses d'audiences peuvent s'expliquer par la grille certes mais aussi largement par le "Fun Gate" (Fun Radio avait été accusée par ses concurrentes d'avoir faussé les études, ndlr). Pour revenir sur la grille, nous ne souhaitions pas rester 15 ans avec la même et nous jugions que c'était le meilleur moment pour proposer aux auditeurs des nouveautés.

Ils ont dit
"Des négociations qui démarrent en avril et se terminent en juillet, je ne suis pas sûr que nous puissions parler de 'fin brutale'"
Morgan Serrano, sur le départ de Cauet

Le premier changement est le départ de Cauet, annoncé début juillet. Pourquoi ce choix de dernière minute ?
C'est peut-être un choix de dernière minute pour vous qui l'apprenez au dernier moment mais, pour nous, cela faisait trois mois que nous discutions avec Cauet, que nous évoquions la possibilité de continuer ou d'arrêter. Nous en sommes arrivés à la conclusion qu'il était plus sympathique pour lui comme pour nous d'aller vers de nouveaux horizons. Lui avait certaines envies, nous d'autres.

Cauet a pourtant dénoncé une "fin brutale des négociations".
Des négociations qui démarrent en avril et se terminent en juillet, je ne suis pas sûr que nous puissions parler de "fin brutale". Nous n'allions pas faire des négociations pendant un an...

Donc vous ne vous êtes pas quitté fâchés ?
Non. Nous nous connaissons depuis 2004, j'étais avec lui sur d'autres radios. Et je continuerai de le côtoyer : ce qui est professionnel n'est pas personnel. Cela faisait sept ans qu'il était à l'antenne, c'était une belle aventure que nous avons connue ensemble. Je pense qu'il était très content de cette aventure. Ce n'est pas parce que nous arrêtons qu'il faut oublier tout le reste. Il n'y a aucune raison qu'on s'en veuille.

Ils ont dit
"Aymeric Bonnery, c'est Neymar qui arrive au Barça !"
Morgan Serrano

En remplacement de Cauet, Guillaume Pley a hérité du 20h-23h. C'était un choix qui s'imposait ?
Guillaume Pley est un animateur sur lequel nous misons depuis cinq ans, en qui nous avons toujours cru, que nous avons voulu développer. C'est un peu le rôle de NRJ, le rôle que nous voulons avoir : développer de nouveaux talents. C'est bien d'avoir des animateurs confirmés qui aiment leur métier et que les auditeurs apprécient mais c'est bien aussi de proposer de nouveaux animateurs, comme nous l'avions fait avec Guillaume. Nous lui avions donné une case discrète à son arrivée pour qu'il se forme et peaufine son émission et je crois qu'aujourd'hui, il est arrivé à maturité et est prêt pour une émission à cette heure-là.

Vous procédez donc de la même manière avec Aymeric Bonnery.
Voilà. C'est un vrai coup de coeur aussi. Nous sommes toujours en recherche de nouvelle émissions et de nouveaux talents et Aymeric a été un coup de coeur. Et c'est pareil : c'est quelqu'un de motivé, qui a vraiment envie de s'amuser, de faire plaisir aux gens... Des animateurs comme cela, c'est un bonheur. C'est comme quand Neymar arrive au PSG. Là, c'est presque pareil, c'est Neymar qui arrive au Barça ! (Rires) Nous ne savons pas encore si ce sera une superstar mais on mise dessus.

Ils ont dit
"Il n'y a aucune raison de remplacer Manu Lévy"
Morgan Serrano

A la matinale, Manu Lévy rempile pour deux saisons. Pourquoi avoir décidé de le signer jusqu'en 2019 ?
J'essaye systématiquement de signer les animateurs pour deux saisons afin de travailler sur le long terme. La radio est un média d'habitude et quand nous travaillons sur une émission, nous aimons bien travailler sur deux années. Si nous pouvions le faire sur trois années, nous le ferions !

Vous avez tenté de débaucher Camille Combal - qui a reboosté le morning de Virgin Radio et pris des auditeurs à NRJ - pour prendre la tête de la matinale.
Je conteste fermement ces bruits de couloir. Pour moi, Manu Lévy est le meilleur animateur de radio pour faire une matinale aujourd'hui. Il n'y a aucune raison de remplacer Manu, encore moins par des concurrents qui ont des audiences en baisse. Cela n'a jamais été dans nos objectifs et le mien est de garder Manu Lévy sur NRJ le plus longtemps possible car je ne vois personne qui arrive à son niveau.

Fin juin, le même Camille Combal dénonçait les tentatives d'une radio concurrente à Virgin Radio de débaucher des membres de son équipe. Depuis, on a vu que Laure Cohen et Pauline Bordja ont rejoint Manu Lévy.
Encore une fois, Virgin Radio a une matinale en baisse et qui ne nous fait pas vraiment d'ombre donc nous n'avons aucune raison de tenter de l'affaiblir. Laure est une amie de Manu Lévy depuis vingt ans et Manu cherchait - comme il le fait régulièrement - à renouveler son équipe. Cela s'est fait très naturellement et elle avait visiblement envie de faire autre chose. Nous ne mettons pas un couteau sous la gorge des gens pour qu'ils viennent chez nous. Nous ne faisons pas de débauchage massif. Parfois nous rencontrons des gens, parfois ce sont eux qui demandent. Et je ne vois pas de raison stratégique qui nous pousserait à aller chercher des gens chez Virgin.

Vous avez modifié les soirées de la semaine. Mais désormais, il n'y a plus personne sur celles du dimanche. Ce n'est pas stratégique ?
Tout est important ! Mais nous n'avons pas fini les grilles du week-end. Il y a des surprises qui vont arriver et des choses vont se passer sur le week-end.

Vous revendiquez le fait de vouloir faire la meilleure grille possible. Mais avez-vous un objectif d'audience et à quelle échéance ?
L'objectif est toujours de progresser et de faire la meilleure grille possible en pensant aux audiences. Si on fait la meilleure grille, cela veut dire que les auditeurs apprécieront et que nous ferons de l'audience. Le but est de faire des émissions qui plaisent au plus grand nombre, donc qu'elles soient de qualité, surprenantes, novatrices, avec des repères... C'est mon objectif, avec dans le viseur de progresser plus que nos concurrents. Comme quand nous baissons, l'objectif est de baisser moins que nos concurrents.

Outre NRJ, la grille de Chérie est marquée par le départ de Vincent Cerutti de la matinale. Les audiences ont joué contre lui ?
Non, le morning de Chérie était plutôt dans une dynamique positive en fin de saison. Après, se lever tôt pendant pas mal d'années, surtout quand on fait de la télévision à côté, cela peut être fatigant. Vincent avait un peu aussi envie de se reposer et je crois qu'il a pas mal de projets en télévision. C'est pour cela qu'on a décidé d'arrêter.

Sur le même thème
l'info en continu
"Ici tout commence" : Gims interprètera le générique du nouveau feuilleton de TF1
TV
"Ici tout commence" : Gims interprètera le générique du nouveau feuilleton de TF1
Squeezie débarque sur NRJ à partir d'aujourd'hui
Radio
Squeezie débarque sur NRJ à partir d'aujourd'hui
Jean-Marie Bigard répond aux attaques de François Cluzet : "Il se retrouve à lécher le cul des gouvernants"
TV
Jean-Marie Bigard répond aux attaques de François Cluzet : "Il se retrouve à...
C8 : Bernard Montiel et Isabelle Morini-Bosc remplacent Cyril Hanouna ce soir dans "A prendre ou à laisser" et "TPMP"
TV
C8 : Bernard Montiel et Isabelle Morini-Bosc remplacent Cyril Hanouna ce soir dans...
Eric Dupond-Moretti veut des procès filmés et diffusés à la télévision d'ici 2022
TV
Eric Dupond-Moretti veut des procès filmés et diffusés à la télévision d'ici...
Roland Garros à huis clos : Nelson Monfort dérange par erreur une rencontre sur le court
Sport
Roland Garros à huis clos : Nelson Monfort dérange par erreur une rencontre sur le...
Vidéos Puremedias