Mort de Malik Oussekine : Dominique Rizet présente ses excuses pour ses propos sur BFMTV

Partager l'article
Vous lisez:
Mort de Malik Oussekine : Dominique Rizet présente ses excuses pour ses propos sur BFMTV
Dominique Rizet sur l'affaire Malik Oussekine © BFMTV
Le consultant police/justice de BFMTV avait laissé entendre que le jeune étudiant décédé en 1986 n'était pas mort des suites de violences policières.

Une (grosse) maladresse qui n'est pas passée inaperçue. Samedi, BFMTV mobilisait son antenne pour suivre les différentes manifestations dans Paris et notamment la marche pour le climat, organisée à l'appel de plusieurs ONG, qui a mobilisé plus de 15.000 personnes selon la préfecture de police et qui a été émaillée de nombreux incidents. En fin de journée, la chaîne info a suivi ces débordements et l'intervention des forces de l'ordre en différents points de la capitale.

À lire aussi
Yann Moix flingue Guillaume Canet, Jean Dujardin et Gilles Lellouche : "Ils me sortent par les trous de nez"
TV
Yann Moix flingue Guillaume Canet, Jean Dujardin et Gilles Lellouche : "Ils me...
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...

En plateau, Dominique Rizet, spécialiste police/justice de BFMTV, a été invité à expliquer pourquoi les policiers à moto des brigades de répression de l'action violente (Brav) ne peuvent être comparés aux "voltigeurs", les policiers à moto qui ont officié jusqu'en 1986. Le 6 décembre de cette année-là, Malik Oussekine, un jeune étudiant de 22 ans, avait perdu la vie après s'être fait matraquer par deux policiers du Peloton des Voltigeurs Motoportés (PVM). Après ce drame, cette unité avait été dissoute.

Rizet s'excuse, Fogiel concède "une erreur"

En faisant l'historique des "voltigeurs", Dominique Rizet a évidemment évoqué la mort de Malik Oussekine. "Et un jour, un jeune homme, Malik Oussekine a été rattrapé par des voltigeurs. Malik Oussekine est mort. Sur les conditions de sa mort, il y a discussion. Frappé, pas frappé... On a aussi parlé d'un médicament qui lui aurait manqué", a déclaré le consultant de BFMTV, précisant ensuite que "décision a été prise, heureusement, de supprimer ces unités". Or, dans cette affaire, deux policiers ont été condamnés pour "coups et blessures ayant entraîné la mort dans intention de la donner". Il est ainsi établi que Malik Oussekine est bien mort des suites d'actes relevant de la violence policière.

Hier, sur Twitter, réseau social sur lequel la déclaration de Dominique Rizet a été épinglée, le consultant, qui avait ajouté à l'antenne que "la décision a été prise, heureusement, de supprimer ces unités", s'est excusé. "Les circonstances de la mort de Malik Oussekine ne font aucun doute. Pour ces faits, deux policiers ont été condamnés à 5 et 2 ans de prison avec sursis. Toutes mes excuses pour ces propos qui étaient une erreur" a écrit Dominique Rizet. "Dans le flot du direct, il arrive (hélas) de commettre des erreurs. L'important est de les reconnaître" a de son côté réagi Marc-Olivier Fogiel, le patron de la chaîne.

Le précédent Buisson en août sur RTL

Dominique Rizet n'est pas le premier à remettre en cause la mort de Malik Oussekine sur une antenne. Le mois dernier, Jean-Christophe Buisson, journaliste au "Figaro Magazine", avait affirmé sur RTL : "On s'est aperçu que (Malik Oussekine) n'a pas reçu de coups, qu'il est mort vraiment avec son problème d'insuline. Mais l'affaire dans le contexte général... (...) Dans le souvenir, aujourd'hui, Malik Oussekine a été victime de violences policières, ce qui n'est factuellement pas le cas". Après ces propos, Jean-Christophe Buisson s'était lui aussi excusé. "Je tiens à m'excuser pour mes propos tenus hier sur RTL donnant à penser que je mets en doute le fait que Malik Oussekine soit mort à la suite d'une intervention policière le 5 décembre 1986. La justice a rendu son verdict dans cette affaire et je n'entends pas la contester" avait écrit le directeur adjoint du "Figaro Magazine".

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Gilbert D.

Ils auraient dû demander à Jean-Michel Aphatie qui, à l'époque, était porte-parole du mouvement étudiant, comme le montre cette vidéo :
https://www.youtube.com/wat...



Jon75

Marc-Olivier Fogiel est un directeur bien sage, c'est gênant mais au moins faute avouée à moitié pardonnée.



Yvonne Pras

C'est encore Guest et son nouveau pseudo! Il en change bientôt tous les jours!!! Et Ozap qui ne fait rien.....C'est saoulant !!!



EiffelNord

Non, il faut aussi les (les erreurs) expliquer
... pour faire amende honorable et pour éviter que les mêmes faits reproduisent les mêmes causes.



EiffelNord

"On s'est aperçu que (Malik Oussekine) n'a pas reçu de coups"
... c'est bien de reconnaître de s'être trompé (Jean-Christophe Buisson)
... mais faut aussi expliquer ses propos (Jean-Christophe Buisson) :
c'est qui "On" et qui a dit initialement "n'a pas reçu de coups [après observation du corps ou d'un document médical]"... c'est basé sur du vent ?



valflut

C'est tout de même incroyable. Ce garçon est censé être spécialiste des faits divers. L'excuse du direct ne tient pas, tant l'affaire Malik Oussekine a été médiatisée. Ce d'autant plus qu'il y a eu un précédent il y a seulement quelque mois. Ce n'est pas du boulot



Arnaud

C'est clair, MOF est comme tous les autres malgré l'image qu'il cherche à donner...



jojo

"Dans le flot du direct, il arrive (hélas) de commettre des erreurs. L'important est de les reconnaître"
On dirait qu'on parle d'une annonce des mauvais chiffres du loto et pas de la diffamation envers la mémoire d'un mort...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Rachid M'Barki va présenter "Faites entrer l'accusé" sur RMC Story
TV
Rachid M'Barki va présenter "Faites entrer l'accusé" sur RMC Story
Box-office : "Sonic le film" démarre fort devant "Le Prince oublié"
Cinéma
Box-office : "Sonic le film" démarre fort devant "Le Prince oublié"
Jean Daniel ("L'Obs") est mort
Presse
Jean Daniel ("L'Obs") est mort
Audiences access 20h : "28 minutes" plus suivi que le best of de "Quotidien", "C'est Canteloup" en forme
Audiences
Audiences access 20h : "28 minutes" plus suivi que le best of de "Quotidien",...
Audiences access 19h : Ingrid Chauvin double Nagui, Anne-Elisabeth Lemoine leader des talks, Cyril Hanouna en repli
Audiences
Audiences access 19h : Ingrid Chauvin double Nagui, Anne-Elisabeth Lemoine leader...
Audiences : "Emergence" leader en baisse devant le retour en hausse de "Top Chef", "Il a déjà tes yeux" s'effondre
Audiences
Audiences : "Emergence" leader en baisse devant le retour en hausse de "Top Chef",...
Vidéos Puremedias