Ne dites plus "fake news" mais "Infox"

Partager l'article
Vous lisez:
Ne dites plus "fake news" mais "Infox"
Donald Trump a popularisé le terme "fake news"
Donald Trump a popularisé le terme "fake news" © Abaca
Le nouveau mot, ses dérivés et ses recommandations d'usage sont parus ce jeudi au Journal officiel.

Un néologisme plutôt qu'un anglicisme. Face à l'omniprésence du terme "fake news" dans l'actualité, terme qui fait partie du vocabulaire quotidien du président des Etats-Unis Donald Trump et qui est abondamment utilisé en France, la Commission d'enrichissement de la langue française s'est prononcée pour un mot alternatif.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des maestros
TV
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des...
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
Interview
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"

Ce réseau de 19 groupes d'experts - répartis dans 13 ministères - placé sous l'autorité du Premier ministre préconise désormais d'employer le terme "information fallacieuse" ou le néologisme "infox" pour "désigner une information mensongère ou délibérément biaisée, répandue par exemple pour favoriser un parti politique au détriment d'un autre, pour entacher la réputation d'une personnalité ou d'une entreprise, ou encore pour contredire une vérité scientifique établie". "Infox" est la contraction des mots "information" et "intoxication".

Une utilisation qui dépend du contexte

Dans le cadre juridique, "nouvelle fausse", "fausse nouvelle", "information fausse" ou "fausse information " devront être privilégiés. Pour la Commission d'enrichissement de la langue française, le choix du meilleur mot dépend du contexte dans lequel il est utilisé. Validés par l'Académie française, "infox" et ses dérivés sont parus aujourd'hui au Journal officiel. Leur usage devient donc obligatoire dans les administrations et les établissements de l'État. Ils serviront de référence, en particulier pour les traducteurs et les rédacteurs techniques.

La chasse aux fausses informations est un sujet de préoccupation pour les médias et pour le grand public. Ces dernières années, plusieurs sites ont lancé leur plate-forme de vérification tels que "Décodex" ("Le Monde"), "Check News" ("Libération") ou le dernier né de franceinfo, "Vrai ou fake". A la télévision, le journaliste Thomas Sotto prépare pour France 4 un magazine intitulé "Escape News" présenté comme "anti fake news", pour "décrypter l'information et apprendre à en maîtriser les codes".

Sur le même thème
l'info en continu
"Batwoman" : Après son départ de la série, Ruby Rose prend la parole
Séries
"Batwoman" : Après son départ de la série, Ruby Rose prend la parole
Plan d'économies à Radio France : Sibyle Veil repousse les négociations à la rentrée
Radio
Plan d'économies à Radio France : Sibyle Veil repousse les négociations à la...
"Les tribulations d'un Chinois en Chine", "Les mariés de l'an deux" : Les films de F3 et de F2 l'après-midi
Programme TV
"Les tribulations d'un Chinois en Chine", "Les mariés de l'an deux" : Les films de...
Philippe Corbé (RTL) nouveau chef du service politique de BFMTV
TV
Philippe Corbé (RTL) nouveau chef du service politique de BFMTV
"Ligne droite", "Temps magnifique" : Jean-Jacques Bourdin se justifie à l'antenne après son excès de vitesse
TV
"Ligne droite", "Temps magnifique" : Jean-Jacques Bourdin se justifie à l'antenne...
L'Algérie rappelle son ambassadeur après la diffusion d'un documentaire sur le Hirak sur France 5
International
L'Algérie rappelle son ambassadeur après la diffusion d'un documentaire sur le...
Vidéos Puremedias