Netflix a payé moins de 600.000 euros d'impôts sur les bénéfices en France l'an dernier

Partager l'article
Vous lisez:
Netflix a payé moins de 600.000 euros d'impôts sur les bénéfices en France l'an dernier
Netflix
Netflix © Netflix
La majeure partie du chiffre d'affaires de la plateforme réalisé en France est déclarée aux Pays-Bas.

Netflix parvient à réduire fortement son impôt en France. Selon "Capital", les filiales françaises de Netflix se sont acquittées l'an dernier d'un impôt sur les société de seulement 564.174 euros. Alors que le géant américain du streaming compte au dernier pointage de janvier 2020 près de 6,7 millions d'abonnés en France, il ne déclare par ailleurs que 26 millions d'euros de chiffre d'affaires dans ce pays en 2019. Ses revenus dans l'Hexagone sont pourtant estimés à près de 800 millions d'euros par le magazine.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en forme, Europe 1 au plus bas
Audiences
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en...

Comme l'explique "Capital", les revenus générés par les abonnements à Netflix ne sont pas déclarés en France mais aux Pays-Bas. Les abonnés dans l'Hexagone signent ainsi un contrat avec une entité néerlandaise baptisée Netflix International BV. Les entités Netflix présentes en France s'occupent, elles, du marketing et de la production.

Comme le précise "Capital", Netflix s'acquitte cependant en France de plusieurs obligations qui dépendent du pays de consommation. La firme de Los Gatos paye ainsi la TVA de 20% sur les services en ligne et verse aussi au Centre national du cinéma (CNC) une taxe de 5,15% sur son chiffre d'affaires engrangé en France. Enfin, la future loi sur l'audiovisuel prévoit qu'il investisse 25% de ses recettes hexagonales dans des productions européennes.

Contacté par "Capital", Netflix a rappelé que ses filiales françaises ont été créées entre novembre 2018 et juillet 2019. Dès lors, "l'année 2019 constitue une phase de démarrage pour ces entités. Par conséquent, il est inévitable que le montant des taxes ne soit pas significatif".

Sur le même thème
l'info en continu
Audiences : Records pour "A prendre ou à laisser", "C dans l'air" et "Crimes et faits divers, la quotidienne"
Audiences
Audiences : Records pour "A prendre ou à laisser", "C dans l'air" et "Crimes et...
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de France 2 en forme, "Les Marseillais" au top, "Scènes de ménages" au plus bas
Audiences
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de France 2 en forme, "Les Marseillais" au...
Audiences access 19h : Nagui plus fort qu'Ingrid Chauvin, Cyril Hanouna faible, "10 couples parfaits" au top
Audiences
Audiences access 19h : Nagui plus fort qu'Ingrid Chauvin, Cyril Hanouna faible,...
Audiences : TF1 leader devant France 3 avec le final de "Grand Hôtel", rentrée correcte pour "Vous avez la parole"
Audiences
Audiences : TF1 leader devant France 3 avec le final de "Grand Hôtel", rentrée...
Public Sénat diffusera les questions au gouvernement sur Twitch
TV
Public Sénat diffusera les questions au gouvernement sur Twitch
"The Voice" : Une saison bonus pour les 10 ans avec cinq coachs emblématiques sur TF1
TV
"The Voice" : Une saison bonus pour les 10 ans avec cinq coachs emblématiques sur...
Vidéos Puremedias