Nicolas de Tavernost pourrait rester à la tête de M6 jusqu'en 2022

Partager l'article
Vous lisez:
Nicolas de Tavernost pourrait rester à la tête de M6 jusqu'en 2022
Nicolas de Tavernost
Nicolas de Tavernost © Abaca
Âgé de 68 ans, le patron de M6 est un dirigeant incontournable du PAF depuis plus de trente ans.

In-dé-bou-lo-nnable ! Patriarche du PAF, Nicolas de Tavernost pourrait encore le rester... jusqu'en 2022 ! Hier, le groupe M6 a dévoilé ses bons résultats financiers pour l'année 2018. Des résultats tirés par RTL qui démontrent clairement la capacité du groupe audiovisuel, propriété de l'allemand Bertelsmann, à générer du profit. Ce matin, à l'instar de TF1 qui a opéré une belle remontée sur les marchés boursiers depuis la publication de ses résultats annuels, le titre M6 s'envole. Il affichait ce matin une hausse de 10%, bienvenue pour le groupe après une année 2018 qui a été difficile en bourse pour les principaux groupes de médias européens.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1
TV
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1

Une petite phrase écrite à la fin du communiqué annonçant les résultats annuels de M6 s'est fait remarquer. "Dans le cadre des travaux du conseil de surveillance relatifs à la succession du directoire, dont le mandat actuel court jusqu'au 20 février 2020, il sera proposé à la prochaine assemblée générale de porter l'âge limite à 72 ans afin de donner au groupe la plus grande souplesse dans la mise en oeuvre des différents scénarios envisagés pour l'évolution du collège du directoire et de sa présidence", peut-on ainsi lire.

Une succession "sans précipitation ni contraintes"

Si l'assemblée générale, prévue le 25 avril prochain, valide la motion - ce qui est plus que probable -, Nicolas de Tavernost, né le 22 août 1950 et actuellement âgé de 68 ans, pourrait donc jouer les prolongations jusqu'en février 2022. Reconduit pour trois ans en 2017, le mandat actuel de Nicolas de Tavernost court jusqu'en février 2020. "Les actionnaires ont souhaité se donner un peu de flexibilité dans le processus de succession", commente Nicolas de Tavernost dans les colonnes du "Figaro". "La procédure de succession va être engagée. Il y a des candidats de grande valeur, ce n'est pas ça qui manque. Mais nous voulons faire les choses sans précipitation ni contraintes", indique également le président du directoire du groupe M6.

Fondée par Jean Drucker en 1987, M6 est la seule chaîne historique du PAF dont les dirigeants sont encore aux manettes. Venu de la Lyonnaise des Eaux, Nicolas de Tavernost a été nommé directeur général adjoint de M6 en 1987. Il devient directeur général de la chaîne en 1990. En 2000, après le retrait de Jean Drucker du poste de PDG, il devient président du directoire du groupe M6. Depuis 1987, Nicolas de Tavernost peut compter sur son fidèle second, Thomas Valentin, âgé de 64 ans, qui occupe le poste de vice-président du directoire en charge des antennes et des contenus depuis 2006.

Exceptionnelle longévité

En décembre dernier, interrogé par le magazine "Capital" sur son exceptionnelle longévité, Nicolas de Tavernost avait expliqué : "J'ai eu la chance d'avoir un patron qui m'a écouté et j'ai pu créer 'mon' entreprise sans en être le propriétaire (...) C'est ce parcours atypique, qui m'a permis de m'inscrire dans la durée à la tête de M6. Par comparaison, j'ai connu dix patrons et patronnes de l'audiovisuel public en trente ans !". Pour rappel, Nicolas de Tavernost a aussi eu à traiter avec tous les dirigeants de TF1 depuis la privatisation de la Une dont Patrick Le Lay et son second Etienne Mougeotte, Nonce Paolini et Gilles Pélisson.

Nicolas de Tavernost
Nicolas de Tavernost
M6 : Nicolas de Tavernost pourra bien rester en poste jusqu'en 2022
Nicolas de Tavernost (M6) tire la sonnette d'alarme : "Le PAF est en danger"
Nicolas de Tavernost piégé sur Europe 1 par une question sur les programmes du groupe M6
Voir toute l'actualité sur Nicolas de Tavernost
Autour de Nicolas de Tavernost
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
lalo-19

Euh...



maxxxim

Nicolas de Tavernost fait du mal à M6



Kevin Katch.

Oui mais c’était pas Le Monde c’est Le Figaro avec Hersant



Jon75

Exactement, endettée, mauvaises audiences à part l'info et le sport, faible nombre d'émetteurs, et une mauvaise direction entre Berlusconi, Le Monde et enfin Hachette.



Kevin Katch.

La Cinq était surtout la chaîne de trop

Vous comparez les deux programmations? La Cinq était nettement plus généraliste que la 6. Il n’y a vraiment pas à être fier de la programmation de M6 au début des années 90..



Jon75

Ils ont le temps de faire changer leur politique éditorial et le reste, déjà elle n'est pas endettée, bénéficiaire depuis 1992 malgré mes audeinces linéaires en déclin. Ce n'est pas M6 qui se porte bien mais le Groupe M6, puis bien plus qu'avec ses débuts.
Considéré comme la chaîne de trop vers la fin des années 80, elle a su fidéliser son public avec une approche novatrice, son slogan finit par payer "la petite chaîne qui monte". La technique des petits pas cartonne pour elle, au point que sa concurrente d'origine italienne disparaît des ondes en étant la chaîne de trop. La Cinq meurt en ayant presque la même programmation que la 6, or elle était endettée et mal-aimée.
Ainsi, M6 a une belle santé, l'acquistion de Canal J et de Gulli renforcent son empire face à TF1, depuis quelques temps.



Klodo

Merci Laurent Ruquier



La Sardine

Quel parcours ! Déjà le 6ème canal était déjà attribué. M6 doit tout à la fourberie de Chirac. Ensuite il fallait jouer finement pour investir et éviter d'être en effet la chaîne de trop. La lucidité l'a emporté sur l'irrationalité des matchs de football et autres frivolités onéreuses.

Passer de la contre programmation à la concurrence frontale a pris 2 décennies. Le virage avec Loft Satory a été dramatique à la fois pour le téléspectateur et pour la télévision. Mais M6 préfère faire un coup que de respecter un pseudo accord informel.

Aujourd'hui M6 est tout de même un modèle pour ses cousines espagnoles. Mais ce modèle va souffrir dans les prochaines années. Il teste à De Tavernost a engager M6 dans l'ère d'Internet. Le Lay ne croyait pas à la TNT et pourtant était lucide sur l'iptv. Alors à M6 ne fait on pas l'erreur de ne pas changer à temps de paradigme ?



saga55

Merci RTL...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Le prix du silence" : RMC Story lance la série britannique le 6 novembre
Programme TV
"Le prix du silence" : RMC Story lance la série britannique le 6 novembre
Audiences : Faible retour pour "Ca ne sortira pas d'ici" sur France 2, record pour "C dans l'air" sur France 5
Audiences
Audiences : Faible retour pour "Ca ne sortira pas d'ici" sur France 2, record pour...
Audiences access 20h : Record pour "C'est Canteloup", "Le 20h, le mag" en forme, "Passage des arts" et "Clique" faibles
Audiences
Audiences access 20h : Record pour "C'est Canteloup", "Le 20h, le mag" en forme,...
Audiences access 19h : "DNA" leader devant Nagui, "C à vous" signe son record de saison
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" leader devant Nagui, "C à vous" signe son record de...
Audiences : "Good Doctor" leader, carton pour "Lady Chatterley" sur Arte, très bon démarrage pour "Le Doc Stupéfiant"
Audiences
Audiences : "Good Doctor" leader, carton pour "Lady Chatterley" sur Arte, très bon...
"Ca ne sortira pas d'ici" : Le talk show de Michel Cymes de retour ce soir sur France 2
Programme TV
"Ca ne sortira pas d'ici" : Le talk show de Michel Cymes de retour ce soir sur...
Vidéos Puremedias