Nicolas Sarkozy, le "petit Playmobil d'amour" d'Angela Merkel selon Nicolas Canteloup

Partager l'article
Vous lisez:
Nicolas Sarkozy, le "petit Playmobil d'amour" d'Angela Merkel selon Nicolas Canteloup
Nicolas Canteloup face à Nicolas Sarkozy © Europe 1
Nicolas Sarkozy était l'invité de Bruce Toussaint ce matin sur Europe 1. L'occasion pour l'imitateur Nicolas Canteloup de présenter une "Revue de Presque" avec un casting prestigieux, qui aura bien fait rire le Président.

Ces derniers mois, le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel ont passé beaucoup de temps ensemble lors des nombreux sommets européens. Et Nicolas Canteloup s'en est amusé ce matin dans sa "Revue de Presque". Face à Nicolas Sarkozy, qui était l'invité de Bruce Toussaint, l'imitateur n'a pas eu froid aux yeux et a livré une imitation de la chancelière allemande complètement séduite par le président français, lui donnant le surnom affectueux de "mon petit Playmobil d'amour".

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des maestros
TV
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des...
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
Interview
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"

"Vivons notre amour au grand jour"

"Viens, on quitte tout tous les deux, on s'en fout de sauver le monde et l'Europe, arrêtons de nous voir en coup de vent entre deux sommets. Vivons notre amour au grand jour. Partons au Brésil, on fera de la capoiera sur la plage, on mangera des crevettes grillées, nus en train de se rouler des galoches" a-t-il ainsi continué, devant un Nicolas Sarkozy visiblement séduit et riant de bon coeur. Ambiance hilare donc dans le studio d'Europe 1, où, en plus de celle d'Angela Merkel, les voix de Jean-Louis Borloo et de Dominique de Villepin se sont succédé.

"Bien sûr que je suis venu (au meeting de Villepinte) dimanche, pour une fois qu'il y avait un Nicolas d'ouvert le dimanche", a ainsi continué Nicolas Canteloup, pris d'un fou rire à la suite d'une chute durant sa chronique, en imitant la voix de l'ancien ministre de l'écologie. Il a ensuite pris la voix de l'ancien premier ministre, Dominique de Villepin, toujours officiellement candidat à la présidentielle : "Je ne suis pas rancunier" commence-t-il, en référence à l'affaire Clearstream. Puis, de continuer, en invoquant un croc de boucher planté dans son dos : "Je dois t'avouer Nicolas que les deux premières années, ça gratte un peu. Mais aujourd'hui, ça pique encore un peu...".

"Comment on fait pour les clés ?"

Au cours de sa chronique, Nicolas Canteloup a également imité les soutiens de Nicolas Sarkozy, notamment l'actuel ministre des Affaires Etrangères, Alain Juppé, pas très optimiste pour autant : "Gouverner c'est prévoir mais arrêter de gouverner, il faut le prévoir aussi". Autre soutien imité, Edouard Balladur, candidat malheureux en 1995, qui fait allusion aux sondages : "Il n'est jamais bon d'être en tête trop tôt. Moi, j'étais en tête en 1995 et ça ne m'a pas porté bonheur. Mais n'oublie pas à un moment de passer devant".

La chronique se termine par une imitation de François Hollande, candidat socialiste à la présidentielle, avec qui Nicolas Sarkozy se dispute la première place des sondages d'opinion. "Pas de triomphalisme, mais je voudrais m'adresser au président sortant. Le dossier du logement... Comment on fait pour les clés ? Vous les avez laissées à l'agence ? Si tu veux un coup de main pour les cartons, n'hésite pas" déclare ainsi Nicolas Canteloup, évoquant un départ de l'Elysée du couple Sarkozy après les élections, sous les rires des personnes présentes dans le studio et même du Président qui, à la fin de la chronique, a déclaré être "ravi de se retrouver face à face" avec l'imitateur.

Nicolas Canteloup
Nicolas Canteloup
Sketch polémique sur Romans-sur-Isère : Nicolas Canteloup défend "la liberté d'expression"
"C'est Canteloup" : La bluffante métamorphose de Nicolas Canteloup en Alessandra Sublet
Europe 1 : Nicolas Canteloup touche 150.000 euros par mois pour ses sketchs
Europe 1 : Devant Arnaud Lagardère, Nicolas Canteloup se moque des nouveaux locaux
Voir toute l'actualité sur Nicolas Canteloup
Autour de Nicolas Canteloup
  • Europe 1
  • Nikos Aliagas
Sur le même thème
l'info en continu
HBO Max : La plateforme SVOD de Warner lancée aujourd'hui aux Etats-Unis
SVOD
HBO Max : La plateforme SVOD de Warner lancée aujourd'hui aux Etats-Unis
"Dark" saison 3 : Netflix dévoile la bande-annonce et la date de mise en ligne
Séries
"Dark" saison 3 : Netflix dévoile la bande-annonce et la date de mise en ligne
Harcèlement sexuel sur le tournage d'"Esprits criminels" : ABC et CBS poursuivies
Séries
Harcèlement sexuel sur le tournage d'"Esprits criminels" : ABC et CBS poursuivies
"Cent mille dollars au soleil", "Les tribulations d'un Chinois en Chine" : Les films de F3 et de F2 l'après-midi
Programme TV
"Cent mille dollars au soleil", "Les tribulations d'un Chinois en Chine" : Les...
"Quotidien" : Un journaliste et un élu caillassés en pleine interview à Strasbourg
TV
"Quotidien" : Un journaliste et un élu caillassés en pleine interview à Strasbourg
"Vous ne pouvez pas comprendre" : Le professeur Raoult recadre David Pujadas sur LCI
TV
"Vous ne pouvez pas comprendre" : Le professeur Raoult recadre David Pujadas sur LCI
Vidéos Puremedias