Non convié par France 2, Benoît Hamon saisit la justice pour participer au débat du 4 avril

Partager l'article
Vous lisez:
Non convié par France 2, Benoît Hamon saisit la justice pour participer au débat du 4 avril
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Touche pas à mon poste", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Benoît Hamon ce matin sur France 2.
Benoît Hamon ce matin sur France 2. © France 2
Le leader du mouvement Generations a saisi hier le Tribunal administratif de Paris pour contraindre France 2 à l'inviter à son débat sur les européennes.

Il veut absolument en être ! Selon l'AFP hier, Benoît Hamon, candidat pour les élections européennes du mouvement Générations, a annoncé avoir saisi le Tribunal administratif de Paris afin d'obliger France 2 à l'inviter pour le débat du 4 avril prochain. Son avocat maître Philippe Bluteau a estimé que France Télévisions portait atteinte à une "liberté fondamentale", au "respect du principe du caractère pluraliste de l'expression des courants de pensée et de l'opinion" et à l'obligation pour France 2 d'une "égalité de traitement" entre les candidats.

À lire aussi
"Une taxe anti-Zemmour" : Un député veut surtaxer les médias qui diffusent les propos pour lesquels il a été condamné
Politique
"Une taxe anti-Zemmour" : Un député veut surtaxer les médias qui diffusent les...
Marine Le Pen recrute un ex-journaliste politique d'Europe 1 pour assurer ses relations avec la presse
Politique
Marine Le Pen recrute un ex-journaliste politique d'Europe 1 pour assurer ses...
Jordan Bardella, Adrien Quatennens, Aurore Bergé... Quels sont les politiques les plus invités dans les médias ?
Politique
Jordan Bardella, Adrien Quatennens, Aurore Bergé... Quels sont les politiques les...
CNews : Un ex-journaliste politique rallie Emmanuel Macron
Politique
CNews : Un ex-journaliste politique rallie Emmanuel Macron

Selon le conseil de Benoît Hamon, rien ne justifie l'absence de l'ex-Socialiste, pointant notamment du doigt la présence du candidat PCF Ian Brossat et de celui de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde. "La liste Générations est créditée de deux fois plus d'intentions de vote que la liste du PCF et la liste de l'UDI", a-t-il souligné, ajoutant que le Parti communiste français ne compte "que deux députés européens sortants dans ses rangs et l'UDI aucun, au lieu de trois" pour Générations.

"J'ai un lourd contentieux avec Delphine Ernotte"

Invité ce matin de l'interview "Les 4 vérités" tenue par Caroline Roux sur France 2, Benoît Hamon s'est plaint de son absence au débat du 4 avril, s'accrochant au passage avec l'intervieweuse. "J'ai un lourd contentieux, moi et la présidente de France Télévisions. La semaine prochaine, il y a un débat organisé par France 2 dans lequel il y a neuf têtes de liste mais dont je suis le seul être écarté de ce débat (...) La direction m'a dit que j'étais écarté car elle a comme critère les sondages. Or, il apparaît que je suis en intention de votes devant certains des invités", a lancé d'entrée l'ancien candidat à la présidentielle.

"On me dit que le problème est la représentation. Or, j'ai une délégation pour Générations au Parlement européen. Monsieur Dupont-Aignan n'en a pas. Monsieur Glucksmann n'en a pas. Monsieur Lagarde n'en a pas. Deuxième argument qui tombe", a-t-il poursuivi. Et d'ajouter : "Et leur troisième argument est (...) de dire : 'Le Parti socialiste vous représente'. J'ai quitté le Parti socialiste parce que justement ses dirigeants après les primaires ont préféré voter pour monsieur Macron que pour moi, qui étais leur candidat."

"Vous prenez en otage cette interview"

Il a estimé que France Télévisions "ne respectait pas les règles du pluralisme" : "Le service public a des responsabilités plus grandes que le secteur privé. Je note que vos concurrents de BFMTV, du groupe TF1, m'invitent ! Je le dis sur cette antenne car il est difficile d'avoir votre présidente au téléphone". "Ce qui est un problème, c'est que vous prenez en otage ce matin cette interview, que vous veniez sur le service public pour faire la leçon au service public", a rétorqué Caroline Roux, agacée. Et de glisser : "Je vous ai laissé vous exprimer. Mais ça aurait été bien que vous m'en parliez avant, qu'on en discute. Maintenant, vous l'avez fait. Le message est passé". puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Contactée par puremedias.com, France 2 n'a pas encore donné suite.

Benoît Hamon
Benoît Hamon
Benoît Hamon : "On ne débat pas avec Pascal Praud"
Le maire de Trappes, Ali Rabeh, accuse les médias "d'entretenir les mensonges et le flot de haine" contre sa ville
SensTV : Benoît Hamon lance sa web-télé et veut en faire "l'anti-CNews"
Benoît Hamon dézingue CNews : "Une chaîne d'extrême-droite", "complotiste" qui défend des "idées racistes"
Voir toute l'actualité sur Benoît Hamon
Autour de Benoît Hamon
l'info en continu
Emmanuel Macron enfin en prime time sur France 2 : L'épilogue de plusieurs mois de tension
TV
Emmanuel Macron enfin en prime time sur France 2 : L'épilogue de plusieurs mois de...
"Une taxe anti-Zemmour" : Un député veut surtaxer les médias qui diffusent les propos pour lesquels il a été condamné
Politique
"Une taxe anti-Zemmour" : Un député veut surtaxer les médias qui diffusent les...
"N'importe quoi !" : Quand BFMTV diffuse par erreur une mauvaise version de la météo
TV
"N'importe quoi !" : Quand BFMTV diffuse par erreur une mauvaise version de la...
"C à vous" : Elsa Zylberstein fond en larmes en évoquant son père
TV
"C à vous" : Elsa Zylberstein fond en larmes en évoquant son père
Cyril Hanouna s'emporte contre Anne Hidalgo sur C8, David Assouline lui demande de s'excuser et en appelle à l'Arcom
TV
Cyril Hanouna s'emporte contre Anne Hidalgo sur C8, David Assouline lui demande de...
Le site "Reflets" interdit par la justice de publier des articles sur Altice à partir de données piratées
Justice
Le site "Reflets" interdit par la justice de publier des articles sur Altice à...