Nouvelles tensions à la régie publicitaire de France Télévisions

Partager l'article
Vous lisez:
Nouvelles tensions à la régie publicitaire de France Télévisions
Le siège de France Télévisions à Paris
Le siège de France Télévisions à Paris © DR, Guyon/FTV
En désaccord avec la stratégie de la direction, le directeur commercial de la régie publicitaire de France Télévisions aurait été débarqué.

Le climat régnant au sein de la régie publicitaire de France Télévisions est loin d'être au beau fixe. Depuis plusieurs semaines, les accrochages avec la direction du groupe semblent ainsi se multiplier. En octobre dernier, plusieurs salariés de la régie avaient déjà pris à partie Rémy Pflimlin au sortir d'un conseil d'administration pour lui faire part de leurs doutes sur la stratégie publicitaire du groupe public. Au coeur de leurs critiques, des objectifs de recettes publicitaires pour l'année 2014 jugés inatteignables.

À lire aussi
Chute historique du marché pub en 2020, un rebond de 13% attendu cette année
Publicité
Chute historique du marché pub en 2020, un rebond de 13% attendu cette année
Pub : Vers une révolution verte de la production ?
Publicité
Pub : Vers une révolution verte de la production ?
Environnement : Quand les chaînes de télé se mettent à la pub responsable
Publicité
Environnement : Quand les chaînes de télé se mettent à la pub responsable
Decathlon annonce retirer ses publicités de l'antenne de CNews
Publicité
Decathlon annonce retirer ses publicités de l'antenne de CNews

Le sujet est visiblement revenu une nouvelle fois sur la table cette semaine, faisant cette fois une victime. Comme le rapporte Le Figaro, le directeur commercial de la régie, Olivier Douffiagues, aurait ainsi été débarqué par Rémy Pflimlin après un différend sur cette même question des objectifs de recettes. C'est pour l'instant le directeur général de France Télévisions Publicité, Daniel Saada, qui devrait pallier son absence.

Fixé pour l'instant à 350 millions d'euros, le niveau de recettes publicitaires devrait selon les estimations de la régie ne pas dépasser les 291 millions d'euros en 2014, en baisse de 10% alors que le marché publicitaire télé ne devrait se contracter que de 0,5% l'année prochaine. Pour justifier un tel pessimisme, la régie de France Télévisions avance plusieurs raisons. Outre les incertitudes entourant la tranche stratégique de l'access sur France 2, le groupe public pâtit toujours de l'arrêt de la publicité après 20h, dans un contexte de crise qui pousse les annonceurs à concentrer leur action sur le grand carrefour de l'après JT.

Loto

Autre raison invoquée, l'incertitude pesant sur le futur positionnement de France 4 qui inquiéterait certains annonceurs. A cela vient s'ajouter la perte récente du Loto, parti sur TF1 et qui va engendrer un manque à gagner compris entre 6 et 10 millions d'euros. Mais le pessimisme de la régie a peut-être aussi des causes plus prosaïques. Cette dernière pourrait en effet être tentée de minorer ses objectifs. Une partie du salaire de ses commerciaux dépend en effet de l'atteinte de ces objectifs de recettes publicitaires.

l'info en continu
Réouverture des terrasses : Christophe Delay dans les rues de Paris demain matin sur BFMTV
TV
Réouverture des terrasses : Christophe Delay dans les rues de Paris demain matin...
"Vous ne comprenez rien !" : Echange houleux entre Laurence Ferrari et un avocat qui stoppe son duplex sur CNews
TV
"Vous ne comprenez rien !" : Echange houleux entre Laurence Ferrari et un avocat...
"Le business du crime" : RMC Story s'allie à Netflix pour une série documentaire à partir de ce soir
Programme TV
"Le business du crime" : RMC Story s'allie à Netflix pour une série documentaire à...
"Marble Mania" : Camille Combal aux commandes du concours de billes de TF1
"Marble Mania" : Camille Combal aux commandes du concours de billes de TF1
CNews : Philippe de Villiers assure avoir guéri du Covid-19 en buvant du pastis
TV
CNews : Philippe de Villiers assure avoir guéri du Covid-19 en buvant du pastis
Les groupes TF1 et M6 veulent fusionner
Business
Les groupes TF1 et M6 veulent fusionner
Vidéos Puremedias