Patrick Cohen se paye "Valeurs actuelles" et son culte de l'épouvante

Partager l'article
Vous lisez:
Patrick Cohen se paye "Valeurs actuelles" et son culte de l'épouvante
Patrick Cohen © Dailymotion
Le matinalier de France Inter a moqué ce matin les Unes outrancières de l'hebdomadaire d'Yves de Kerdrel.

Patrick Cohen charge "Valeurs actuelles". Dans son billet quotidien de 7h43, l'animateur de la matinale de France Inter a raillé la dernière Une de l'hebdomadaire consacré à Manuel Valls. Cette semaine, le magazine d'Yves de Kerdrel a décidé de pilonner le nouveau candidat à la primaire de la gauche en titrant "L'effroyable M. Valls".

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
TV
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute

Inspiré, Patrick Cohen a décidé de présenter le numéro de "Valeurs actuelles" accompagné de cris d'effroi dignes d'un film d'horreur. Le matinalier a ensuite cité "Valeurs actuelles" qui qualifie successivement l'ancien Premier ministre d'"agressif", de "vitupérant", de "sectaire" et de "laïcard".

Le journaliste a alors raillé les changements de ton de l'hebdomadaire d'une semaine sur l'autre. "La semaine dernière, à quelques heures de la renonciation présidentielle, c'était le contraire ! Même ambiance de guerre civile, mais Valls était la victime ! Vous aviez 6 pages pour fustiger la 'dernière folie de Hollande'. 'La candidature annoncée du chef de l'Etat, écrivait le visionnaire Yves de Kerdrel (directeur de la rédaction de 'Valeurs actuelles', ndlr) est une insulte à l'égard des Français qui ne veulent plus le voir (...) Pour Valls, le coup est dur'", a cité avec ironie Patrick Cohen.

"Propagande des médias"

Le matinalier de France inter a conclu en citant une autre phrase du même numéro de la semaine dernière et tirée d'un dossier consacré à "la propagande des médias". "J'y ai trouvé cette phrase", a raconté Patrick Cohen : "Ce qui est grave, ce n'est pas que les journalistes aient des opinions, mais qu'ils transforment ces opinions en vérités". "On ne saurait mieux dire", a-t-il conclu. puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

Patrick Cohen
Patrick Cohen
Pénurie de masques en France : Patrick Cohen pointe le "ton agressif, polémiste et sensationnaliste" des médias français
"Envoyé spécial" sur le glyphosate : Patrick Cohen, Mac Lesggy, Géraldine Woessner visés par une plainte en diffamation
"Rembob'Ina" : Patrick Cohen décrypte la télévision sur LCP ce soir
"C à vous" : Blessé, Patrick Cohen fait son retour dans l'émission
Voir toute l'actualité sur Patrick Cohen
Autour de Patrick Cohen
Sur le même thème
l'info en continu
"Manifest" : La série phénomène de TF1 revient pour une saison 2 le 10 novembre
Programme TV
"Manifest" : La série phénomène de TF1 revient pour une saison 2 le 10 novembre
Thierry Ardisson (P3) : "Vincent Bolloré a abîmé la marque Canal+"
Thierry Ardisson (P3) : "Vincent Bolloré a abîmé la marque Canal+"
"Boyard Land" : Le spin-off de "Fort Boyard" revient le 7 novembre sur France 2
Programme TV
"Boyard Land" : Le spin-off de "Fort Boyard" revient le 7 novembre sur France 2
"Stars à nu" : Découvrez les 13 personnalités de la saison 2 sur TF1
TV
"Stars à nu" : Découvrez les 13 personnalités de la saison 2 sur TF1
Thierry Ardisson (P2) : "La pub m'a appris le travail bien fait et m'a donné le goût de la forme"
Interview
Thierry Ardisson (P2) : "La pub m'a appris le travail bien fait et m'a donné le...
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Vidéos Puremedias