France Télévisions : Patrick Sébastien dézingue sa direction

Partager l'article
Vous lisez:
France Télévisions : Patrick Sébastien dézingue sa direction
Patrick Sébastien se lâche dans le magazine "Médias"
Patrick Sébastien se lâche dans le magazine "Médias" © RUSSEIL Christophe/FTV
Patrick Sébastien répond aux critiques et se lâche sur le service public ainsi que la présidence de Nicolas Sarkozy.

Il ne mâche jamais ses mots. Patrick Sébastien, qui a récemment signé pour une 15ème saison du "Plus grand cabaret du monde" sur France 2, s'est longuement confié dans dans les colonnes du magazine Médias. Télévision, politique, service public, critiques, société d'aujourd'hui... Tous les sujets sont abordés, sans langue de bois.

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

"On m'a tout dit, tout fait"

Les critiques quant à son style d'animation, Patrick Sébastien ne souhaite plus les entendre. "J'ai pris tellement de choses injustes en pleine figure... Parfois, j'aimerais être Juif, Noir ou Arabe, pour avoir une communauté qui me défende. On peut tout me dire, je ne peux pas me défendre. On m'a d'ailleurs tout dit, tout fait" constate-t-il.

"Je suis en fin de boucle, juge Patrick Sébastien. Je vais avoir 59 ans, même si j'en ai toujours quatorze dans ma tête. Au lieu de me dire que c'est la fin de quelque chose, je pense que c'est le début d'une autre aventure (...) Je dépends du public et de mes patrons. Le public peut se barrer demain s'il décide qu'il ne m'aime plus. C'est arrivé à plein de gens, quand on n'est plus en phase avec l'époque, qu'on vieillit. Pour moi, le chemin est fait. Mon avenir, c'est demain".

"On est dirigés par des mecs qui n'y connaissent rien"

D'autant plus que Patrick Sébastien déclare ne plus se retrouver dans le service public d'aujourd'hui. "Le service public est devenu très bizarre. Les différends avec les patrons ont toujours existé, même si je m'entendais très bien avec de Carolis. Mais depuis quelque temps, des mecs incompétents sont arrivés. J'ai beaucoup bataillé sur les valeurs avec Le Lay et Mougeotte, mais ils étaient compétents. Ils ont abattu un sacré boulot. J'aime me frotter à ce genre d'adversaires" note-t-il.

Cette période semble aujourd'hui révolue. "Aujourd'hui, c'est différent : on est dirigés par des mecs qui n'y connaissent rien, des 'amis de', casés là... J'en ai d'ailleurs parlé avec Sarkozy, puisque ce sont ses potes... Il ne sait même pas le quart de ce qu'ils sont capables de faire dans son dos et en son nom ! Tous ces mecs, il faudrait les virer. C'est du pistonnage, à la limite de la corruption. Et pas uniquement sur le service public" regrette-t-il. "Ce n'est plus ma télé, ce n'est plus mon monde" ajoute l'animateur de 59 ans, n'hésitant pas à comparer la télévision actuelle avec une décharge.

"Il existe une connivence entre pouvoir et médias"

"Il existe une connivence entre pouvoir et médias. Ils se nourrissent les uns des autres et se font mutuellement risette. (...) Les politiques se moquent des gens. Les médias aussi. Il faut leur dire qu'ils sont en train de perdre les pédales. Pas tous pourris, mais beaucoup ont perdu le minimum vital de lucidité" poursuit-il. Selon lui, l'arrivée au pouvoir de François Hollande ne règlera rien.

Et tous ces problèmes aboutissent à un véritable phénomène de société, à en croire Patrick Sébastien. "(La télé) est le symbole de la déshumanisation de la société. Avant, sur sa télé, on pouvait poser la photo du grand-père et la statuette de la danseuse espagnole. Aujourd'hui, on ne peut plus rien poser sur la télé. C'est symbolique, non, 'l'écran plat' ? Le quart de la planète n'a pas à manger, et on fait des émissions avec des grands chefs. Terrible !" s'insurge l'animateur qui assure pourtant "s'amuser" à "fabriquer" des émissions.

Sur le même thème
l'info en continu
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux mesures sanitaires
TV
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux...
"Les aventuriers" : Quand le fort Boyard faisait son apparition à l'écran... au cinéma (et en ruines !)
TV
"Les aventuriers" : Quand le fort Boyard faisait son apparition à l'écran... au...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Après sa lourde opération, Michel Drucker absent au moins jusqu'au début 2021
TV
Après sa lourde opération, Michel Drucker absent au moins jusqu'au début 2021
Audiences access 20h : Lapix et Moulins au plus haut, "Scènes de ménages" passe la barre des 5 millions
Audiences
Audiences access 20h : Lapix et Moulins au plus haut, "Scènes de ménages" passe la...
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" au plus bas, record pour Etchebest, Barthès de retour en forme
Audiences
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" au plus bas, record pour Etchebest,...
Vidéos Puremedias