Pegasus : Ouverture d'une enquête après la plainte de "Mediapart" dont Edwy Plenel a été ciblé par le logiciel espion

Partager l'article
Vous lisez:
Pegasus : Ouverture d'une enquête après la plainte de "Mediapart" dont Edwy Plenel a été ciblé par le logiciel espion
Le "projet Pegasus" présenté par Forbidden Stories © Abaca
Plusieurs médias ont révélé dimanche une affaire mondiale d'espionnage via un logiciel espion baptisé Pegasus.

La justice se penche sur l'affaire. Ce mardi 20 juillet, le parquet de Paris a fait savoir qu'il ouvrait une enquête à la suite de la plainte déposée par deux journalistes et le site d'information "Mediapart", après les révélations de l'affaire Pegasus. Cette enquête a été ouverte pour une liste d'une dizaine d'infractions dont "interception de correspondance", "atteinte à la vie privée", "association de malfaiteurs" et "accès frauduleux" à un système informatique.

À lire aussi
Droits TV de la Ligue 1 : Canal+ peut se défaire de son contrat de sous-licence avec beIN Sports
Justice
Droits TV de la Ligue 1 : Canal+ peut se défaire de son contrat de sous-licence...
Accusations de viols : Harvey Weinstein a plaidé non-coupable à son procès de Los Angeles
Justice
Accusations de viols : Harvey Weinstein a plaidé non-coupable à son procès de Los...
L'ancien M. météo, Philippe Verdier, perd son procès en appel contre France Télévisions
Justice
L'ancien M. météo, Philippe Verdier, perd son procès en appel contre France...

Plusieurs journalistes dont Edwy Plenel et Eric Zemmour auraient été espionnés

Dimanche, selon une enquête publiée dans plusieurs médias et coordonnée par Forbidden Stories, un consortium international de journalistes, des milliers de personnes à travers le monde ont vu leur portable ciblé par un logiciel baptisé Pegasus. Officiellement, cette technologie a pour objectif de permettre aux Etats de lutter contre le crime organisé, mais elle serait détournée de cet usage à des fins politiques par certains pays.

Parmi les cibles de cet espionnage, des militants associatifs, des responsables politiques, des journalistes et entre autres des chefs d'entreprise. Au total, plus d'un millier de Français auraient été espionnés par Pegasus. Deux journalistes de "Mediapart", Edwy Plenel et Lénaïg Bredoux compteraient parmi les victimes. Ce sont d'ailleurs les deux plumes du site d'investigation qui ont déposé plainte hier et qui ont conduit à l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris. Du côté des autres victimes, il y aurait également l'actuelle contrôleuse générale des lieux de privations de liberté et ancienne journaliste du "Canard enchaîné", Dominique Simonnot, ainsi que de journalistes du "Monde, de France 2, de France 24, de RFI, ou encore d'Eric Zemmour. Dans un article dédié à l'affaire, "Mediapart" pointe du doigt la responsabilité du gouvernement marocain.

l'info en continu
Ruth Elkrief animera les débats de la primaire écologiste sur LCI le 8 et 22 septembre
TV
Ruth Elkrief animera les débats de la primaire écologiste sur LCI le 8 et 22...
Droits TV de la Ligue 1 : Canal+ peut se défaire de son contrat de sous-licence avec beIN Sports
Justice
Droits TV de la Ligue 1 : Canal+ peut se défaire de son contrat de sous-licence...
"Le Monde" n'a pas été distribué au Maroc cette semaine
Presse
"Le Monde" n'a pas été distribué au Maroc cette semaine
Mort de Jean-Yves Lafesse : De nombreuses personnalités lui rendent hommage
TV
Mort de Jean-Yves Lafesse : De nombreuses personnalités lui rendent hommage
NRJ Music Awards : TF1, NRJ et la mairie de Cannes prolongent leur partenariat jusqu'en 2024
TV
NRJ Music Awards : TF1, NRJ et la mairie de Cannes prolongent leur partenariat...
Après 19 ans sur RTL, Christelle Rebière fait ses adieux à la station
Radio
Après 19 ans sur RTL, Christelle Rebière fait ses adieux à la station