Photo de migrants détournée : L'AFP assigne Robert Ménard en justice

Partager l'article
Vous lisez:
Photo de migrants détournée : L'AFP assigne Robert Ménard en justice
Robert Ménard, dans "Le Grand Journal".
L'agence réclame 30.000 euros de dommages et intérêts à la ville de Béziers et à son maire.

L'agence France-Presse a fait savoir hier qu'elle assignait en justice la ville de Béziers ainsi que son maire proche du Front national, Robert Ménard après la publication par le journal municipal d'un photomontage réalisé à partir d'un cliché d'un photographe de l'agence.

À lire aussi
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets racistes et homophobes
TV
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets...
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème technique"
TV
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème...
"Ce monsieur est fou !" : Un garagiste poursuit en direct un envoyé spécial de Julien Courbet sur M6
TV
"Ce monsieur est fou !" : Un garagiste poursuit en direct un envoyé spécial de...

Cette photographie visait à faire croire que des réfugiés allaient prochainement envahir la ville. On y voyait des hommes, des femmes et des enfants devant un train sur lequel on pouvait lire : "Béziers 3865km" puis "Scolarité gratuite, hébergements et allocations pour tous". Les inscriptions fausses ont été ajoutées à la photo authentique prise en juin dernier en Macédoine. Le cliché était censé illustrer un dossier intitulé : "Ils arrivent, le dossier des demandeurs d'asile à Béziers".

"Un détournement et une falsification"

"L'AFP et le photographe Robert Atanasovski assignent la Ville de Béziers, comme éditeur, et Robert Ménard, comme directeur de la publication du Journal de Béziers, pour contrefaçon devant le Tribunal de grande instance de Paris", a annoncé la direction de l'Agence France-Presse. L'AFP et le photographe demandent chacun 30.000 euros de dommages et intérêts.

Invité hier dans "Le Grand Journal" de Canal+, Robert Ménard n'a pas regretté ce photomontage : "Si elle avait été faite au service des migrants, je vous garantis que l'AFP ne nous aurait pas fait l'ombre d'un procès, ils nous auraient peut-être offert les droits, qui sait ?". Il a assuré par ailleurs que la photo du petit Aylan décédé sur une plage avait été "recadrée pour de la propagande".

Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 mars 2021
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 mars 2021
Assa Traoré condamnée pour atteinte à la présomption d'innocence de gendarmes après des messages Facebook
Justice
Assa Traoré condamnée pour atteinte à la présomption d'innocence de gendarmes...
"Un homme d'honneur" : Kad Merad et Gérard Depardieu dans un duel tendu dès le 22 mars sur TF1
Programme TV
"Un homme d'honneur" : Kad Merad et Gérard Depardieu dans un duel tendu dès le 22...
6 nations : France/Ecosse sera finalement diffusé vendredi 26 mars en prime time sur France 2
Programme TV
6 nations : France/Ecosse sera finalement diffusé vendredi 26 mars en prime time...
Condamné pour corruption, Nicolas Sarkozy sera l'invité du "20 Heures" de TF1 mercredi
Programme TV
Condamné pour corruption, Nicolas Sarkozy sera l'invité du "20 Heures" de TF1...
Jean-Pierre Pernaut prend la défense de PPDA : "J'ai été très choqué de ce qui est sorti dans la presse"
TV
Jean-Pierre Pernaut prend la défense de PPDA : "J'ai été très choqué de ce qui est...
Vidéos Puremedias