Plainte contre Valéry Giscard d'Estaing pour agression sexuelle : Le parquet de Paris ouvre une enquête

Partager l'article
Vous lisez:
Plainte contre Valéry Giscard d'Estaing pour agression sexuelle : Le parquet de Paris ouvre une enquête
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Valéry Giscard d'Estaing
Valéry Giscard d'Estaing © Abaca
Une journaliste allemande accuse l'ancien président de la République d'avoir eu des gestes déplacés en 2018 à l'issue d'une interview.

Valéry Giscard d'Estaing est désormais visé par une enquête ouverte lundi 11 mai pour examiner la plainte d'une journaliste allemande qui l'accuse de lui avoir touché les fesses fin 2018, a annoncé hier le parquet de Paris. L'information de cette plainte avait été dévoilée le 6 mai par "Le Monde" et le quotidien allemand "Süddeutsche Zeitung".

À lire aussi
Arthur, Cyril Hanouna et Mokhtar menacés de mort sur Instagram : L'auteur des messages antisémites condamné à six mois de prison avec sursis
Justice
Arthur, Cyril Hanouna et Mokhtar menacés de mort sur Instagram : L'auteur des...
La plainte de Booba contre Magali Berdah pour "pratiques commerciales trompeuses" a été classée sans suite
Justice
La plainte de Booba contre Magali Berdah pour "pratiques commerciales trompeuses"...
Dylan Robert, César du meilleur espoir en 2019, condamné à 3 ans de prison ferme
Justice
Dylan Robert, César du meilleur espoir en 2019, condamné à 3 ans de prison ferme
"Nous devons réagir" : France 2 et "Le Monde" portent plainte contre X à la suite de faux articles utilisant l'image d'Élise Lucet
Justice
"Nous devons réagir" : France 2 et "Le Monde" portent plainte contre X à la suite...

Selon la professionnelle, les faits se seraient déroulés le 18 décembre 2018, lorsqu'elle a rencontré dans son bureau à Paris l'ex-président de la République pour un entretien consacré au 100e anniversaire de la naissance de l'ancien chancelier fédéral Helmut Schmidt, destiné à être diffusé sur la chaîne publique allemande WDR.

"J'ai tenté de repousser la main de M. Giscard d'Estaing"

Si l'échange face caméra se serait déroulé sans anicroches, selon la plaignante, la situation aurait basculé à l'issue, lorsqu'elle a demandé à pouvoir faire une photo avec son cameraman et sa preneuse de son aux côtés de VGE. Ce dernier en aurait profité pour lui mettre à plusieurs reprises la main sur les fesses. "J'ai tenté de repousser la main de M. Giscard d'Estaing, sans toutefois y parvenir", affirme Ann-Kathrin Stracke dans sa plainte. Ne tenant visiblement pas à laisser partir son invitée tout de suite, Valéry Giscard d'Estaing aurait ensuite insisté pour lui faire découvrir des photos accrochées au mur le montrant en compagnie de responsables du monde entier. L'ex-chef de l'Etat aurait de nouveau eu des gestes déplacés en touchant les fesses de son interlocutrice, à tel point que son cameraman se serait senti obligé d'intervenir en laissant tomber un abat-jour pour faire diversion et en plaçant même une chaise entre les deux protagonistes.

De retour dans les locaux de la chaîne publique WDR à Cologne, Ann-Kathrin Stracke s'est émue des faits auprès de sa hiérarchie, qui a envoyé une lettre le 23 mai 2019 à l'ancien président de la République, dans laquelle on peut notamment lire : "Nous ne saurions tolérer que nos collaborateurs soient confrontés à de telles situations". Une lettre restée sans réponse. L'affaire a fait l'objet d'un rapport de 13 pages réalisé par un cabinet d'avocats, avec le témoignage de la victime présumée mais également du cameraman, qui a confirmé ses dires. Présente elle aussi, la preneuse de son a en revanche refusé de témoigner.

"Il ne se souvient de rien"

La journaliste a affirmé au "Monde" n'avoir pas songé à porter plainte dans un premier temps, avant de changer d'avis dans le sillage du mouvement de libération de la parole des femmes #MeToo. Contacté par "Le Monde" et par le quotidien allemand "Süddeutsche Zeitung", Olivier Revol, le directeur de cabinet de Valéry Giscard d'Estaing, assure que l'ancien chef de l'Etat ne se souvient pas de sa rencontre avec la journaliste et que c'est la première fois qu'il est visé par une telle plainte. "Si ce qui lui est reproché était vrai, il en serait bien sûr navré, mais il ne se souvient de rien", a résumé le responsable.

l'info en continu
"Des projets en cours" : Tomer Sisley évoque le retour de "Balthazar", un an après la fin de la série
TV
"Des projets en cours" : Tomer Sisley évoque le retour de "Balthazar", un an après...
"La grande semaine" sur M6 : Le talk-show d'Ophélie Meunier est-il diffusé en direct ?
TV
"La grande semaine" sur M6 : Le talk-show d'Ophélie Meunier est-il diffusé en...
Netflix : Ce thriller qui va vous retourner le cerveau va bientôt quitter la plateforme
SVOD
Netflix : Ce thriller qui va vous retourner le cerveau va bientôt quitter la...
"Je me sens mieux dans mes baskets" : Aurélie Casse revient sur son choix d'avoir quitté "C à Vous"
TV
"Je me sens mieux dans mes baskets" : Aurélie Casse revient sur son choix d'avoir...
"Je ne suis pas convaincu d'y avoir ma place" : Un célèbre artiste donne son avis sur le jury de "The Voice"
TV
"Je ne suis pas convaincu d'y avoir ma place" : Un célèbre artiste donne son avis...
"Replonger dans l'histoire de 'Mask Singer'" : TF1 a tourné une "émission spéciale" pour les cinq ans du programme
TV
"Replonger dans l'histoire de 'Mask Singer'" : TF1 a tourné une "émission...